Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 19:17

 

POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014

 

La nuit, la Résistance ...  

reprise d'un texte de 2009 

Alain Girard

 

Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires.

Je hais la lâcheté qui fait frapper tout un peuple, une nation, au petit matin ou au coucher, c’est selon.

Je hais les commanditaires, banquiers, affairistes, les sans morale, les hommes du capital.

 

Je me souviens, c’était en 73 , je suivais décomposé mon premier coup d’état ou plutôt le premier que je pouvais comprendre, enfin pas comprendre ni accepter mais enfin vous connaissez cela.

 

C’était l’Unité Populaire, Allende, Neruda, la droite chilienne mobilisait les poids lourds et leurs chauffeurs, ils coupaient déjà le Chili en deux comme il le firent ensuite avec Victor Jara.

 

Ils manifestaient au son des casseroles, ils gagnèrent au son des bombes et des armes automatiques.

 

Je me souviens de cette camarade socialiste chilienne, réfugiée en France, elle faisait le ménage, j’étais son petit chef, je lui ai trouvé une salle pour tenir une réunion, j’y étais l’invité.

 

C’est là qu’elle et les siens m’ont offert ces bouleversants objets, une tasse et un pot avec son couvercle en terre cuite, peints en noir.

C’était son mari et ses camarades qui les fabriquaient pour survivre, pour survivre dans leur prison chilienne après y avoir enduré sévices et tortures, ils étaient au fond de la nuit, leur nuit et brouillard du pays de Pablo.

 

Ces socialistes chiliens, bien loin de ceux d’ici, me racontèrent Fidel et Cuba, Néruda et l’Espoir, l’Unité Populaire, le retour.

 

Elle me laissait pantois, prête à rentrer au Chili pour reprendre son combat, leur combat, quelqu’en soit le prix car la dignité, la liberté ne s’achètent pas, elles se conquièrent.

 

J’ai oublié son prénom, celui de ses compagnes, tout comme j’ai oublié celui de ce jeune palestinien à qui je donnais ce que je pouvais et qui apprit ici le mot solidarité avec, en retour, cette carte postale de Jordanie, barrée du même mot, il était rentré se battre.

 

Je n’ai pas oublié Muza, il cachait les armes de la guérilla kurde, l’armée l’a tellement torturé, je ne peux pas l’effacer pas plus que que Kénan, une partie du cou arrachée par une balle américaine, d’un fusil américain, d’un soldat turc.

 

Je ne peux gommer ces femmes qui partout portent les journaux, les armes, les messages, les enfants, l’avenir.

 

Je sais qu’aujourd’hui c’est le Hondurasou  ailleurs,  en Syrie,, le sang imprègne la terre, les hommes tombent les mains vides, ils n’ont qu’un tambour pour combattre le canon disait Brel.

 

Je sais aujourd’hui pourquoi les Farc ne se rendent pas.

 

Je me souviens de cette petite pomme fripée, ce bout de femme qui me racontait dans son français toujours hésitant, elle me disait sa vie.

 

C’était il y a longtemps et c’est si près encore.

 

Elle ne savait ni lire ni écrire, elle travaillait aux champs, du matin à la nuit et seule, le soir, la radio apportait un peu de nouvelles, un peu de lumière dans une vie étale, de misère.

 

Elle m’a raconté ce jour où une femme prit la parole dans la boîte sonore, elle laissa tout en plan, les oreilles grandes ouvertes, elle me confia qu’à cet instant elle avait su où aller, que faire, que choisir, où se trouvait l’avenir.

 

Elle venait d’écouter Dolorés Ibarruri, la Pasionaria du peuple d’Espagne.

 

Infirmière de l’armée républicaine, son mari combattant des Brigades Internationales, des êtres de chair et de sang, en connaissant le prix et la douleur.

 

Ils quittèrent leur Terre sacrée inondée du sang des enfants d’Espagne et des milliers de volontaires.

 

Ce fut la Retirada.

 

Elle eut, ils eurent deux enfants, une fille, un gars.

 

Leur fils faisait encore des cauchemars bien après, bien après qu’il ait vu son père, tué, assassiné par des gendarmes, il était un FTP-MOI, un partisan espagnol engagé dans l’armée de l’ombre française, abattu par des gendarmes français.

 

Elle demanda la nationalité française et elle attendit patiemment plus de 30 ans pour l’obtenir, elle avait des médailles, mais elle possédait surtout cette photo prise en Espagne, celle de son homme, du père de ses enfants.

 

Carmen, c’est elle, me racontait Franco, le coup d’état, ses yeux luisaient de colère, elle haissait la guerre.

 

Carmen n’est plus là, mes camarades sont dispersés, aucun ne regrette, je le sais, ils ont fait ce qu’ils pouvaient, tout ce qu’ils pouvaient.

 

Un putchiste ne peut, ne sait dormir sereinement, il sait.

 

il sait que ces femmes et ces hommes se sont prolongés, ils sont partout, au , ils ont déposé les armes à Cuba mais sont prêts à toute éventualité.

 

Un putchiste peut penser dormir tranquille, la conscience du travail accompli mais il ne peut que penser dormir tranquille, la nuit la Résistance veille !

Voir les commentaires

Published by valenton rouge
commenter cet article
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 14:59
Obsèques d'Henri Alleg

Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole.

Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Essonne).

Published by valenton rouge
commenter cet article
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 14:53

Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce militant que l'on appelait dès qu'un débat exigeait rigueur et intelligence, celle de celui qui a tant subi, tant combattu et a vu tomber tant des nôtres. tel Maurice Audin. Henri demeure l'exemple du militant communiste, comme l'était également Gilberte, son épouse, toute aussi faite de droiture. Henri marxiste et léniniste, cela n'est pas une injure mais bien au contraire, une rigueur politique, une capacité intellectuelle qui avait fait de lui le directeur d'Alger Républicain, puis celui de "La question". Sur ces photos, Henri venait de tenir débat à Valenton sur la Palestine, ensuite le repas fraternel et j'avais vu les yeux de jeunes camarades se remplir d'admiration, il racontait, d'une voix égale, la torture, la censure, son évasion, comme si cela n'avait rien été que l'accomplissement de son devoir de révolutionnaire.
Henri Alleg ou Harry Salem, nous savons que tu n'est pas parti, que tu marches à nos côtés et devant bien souvent. En continuant, nous te continuons, parce que tu as écrit ces pages d'Histoire de la lutte contre le colonialisme, la barbarie, pour le communisme.
Nous devons en être capables et alors nous pourrons dire, chacune et chacun d'entre nous: je suis un militant communiste et c'est tellement dur mais si nécessaire et si émancipateur, à la fois.
Merci Henri

 

Décès d'Henri Alleg
Published by valenton rouge
commenter cet article
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 17:04
METROPOLES

METROPOLES
Déclaration de l’ANECR


Assemblée Nationale
Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale !
Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale avant le passage de la loi sur l’affirmation des métropoles dans l’hémicycle (en pleine période estivale !) suscitent à juste titre de la réprobation et une indignation forte de la part de nombreux élus franciliens.
Après en effet le rejet par le Sénat des dispositions portant sur la métropole de Paris, ces nouveaux articles poussent au paroxysme l’esprit de centralisation des pouvoirs qui imprègne le texte :
Non seulement ils retirent un grand nombre (plus important que dans le projet précédent) de compétences aux communes pour les transférer à la métropole, mais ils s’attaquent à l’idée même d’intercommunalité et de communautés d’agglomération en les réduisant à des conseils de territoire, sans moyens propres et qui deviendraient des simples lieux de mise en œuvre délocalisée des décisions du Conseil métropolitain, à l’image des mairies d’arrondissement.
Ce conseil métropolitain qui déciderait donc de tout relève d’une démarche radicalement inverse de la décentralisation. Il illustre une volonté purement technocratique qui voit dans la concentration des pouvoirs un gage d’efficacité. Cette volonté porte en elle une logique d’assèchement et la négation même du rôle des collectivités territoriales, communes et coopérations intercommunales, départements, région, de leur utilité pour les populations, parce qu’ au plus près de leurs paroles et de leur besoins.
Comment ne pas voir dans cette logique de fer le fruit de la pression exercée par le président de la commission européenne Barroso à l’égard de notre pays, lorsqu’il exige comme contres parties au délai de deux ans accordé pour la réduction du déficit de la France, une réforme des retraites et…le fait de « s’occuper » des collectivités… ?
Après Marseille, l’heure est à l’autoritarisme pour Paris…
Celui-ci entend balayer les propositions alternatives qui n’ont pourtant pas manqué d’être avancé par des élus de toute sensibilités : Ainsi, dans les Bouches du Rhône, loin de nier la dimension métropolitaine, les 109 maires opposés au projet gouvernemental ont élaboré ensemble une proposition d’un pôle métropolitain, un établissement public opérationnel de coopération aux compétences transférées comme les transports, respectueux des collectivités de ce territoire. A Paris, le syndicat mixte Paris métropole a avancé fortement la proposition d’une métropole solidaire fondée sur une coopérative des villes à égalité.
Ce sont ces voies qui doivent être suivies pour vraiment répondre aux défis humains dans les territoires. Qui peut croire un seul instant que les métropoles intégrées aux pleins pouvoirs que porte le projet de loi vont résoudre les problèmes criants de logement, de transports, de l’écologie, en niant cette richesse humaine et démocratique que constituent les communes et les autres collectivités, en faisant reculer encore le rôle déterminant de l’Etat? Qui peut croire enfin que le but de ce bouleversement institutionnel n’est pas d’avantage d’austérité à tous les niveaux de territoire, d’avantage de compétitivité libérale, source d’aggravation des fractures de toutes sortes ?
Devant des décisions aussi graves de conséquences, l’ANECR appelle à ce que dans chaque territoire concerné, un référendum sur le projet gouvernemental soit organisé ! Pas de démocratie sans la démocratie !
Elle appelle élus et toutes celles et ceux qui le pourront à se rassembler devant l’Assemblée Nationale le 16 juillet à 15h, journée d’ouverture du débat parlementaire sur ce sujet, avant que se tienne une conférence de presse de l’ANECR et du groupe GDR.

Published by Alain Girard
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 12:25
Published by Alain Girard
commenter cet article
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 19:58

merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo

Published by Alain Girard
commenter cet article
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 19:55
Alain Girard shared Le libre service de la...

Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.

Published by Alain Girard
commenter cet article
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 19:54
Published by Alain Girard
commenter cet article
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 19:48
Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
Published by Alain Girard
commenter cet article
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 11:07
Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...

Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

Published by Alain Girard
commenter cet article