Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 11:39
Les recrues afghanes sont à des années lumière de ce que leurs entraîneurs américains souhaitent en faire. Les futurs soldats de l'Armée Nationale Afghane (ANA) ne deviendront pas des "Marines". Dans un article à l'humour caustique, Ann Jones, journaliste et écrivain, explique pourquoi ils ne sont pas préparés à devenir des "militaires conventionnels", au sens occidental du terme. 

Eux c'est eux, nous c'est nous. Et eux, ce sont les futurs soldats afghans auxquels l'Occident espère pouvoir passer rapidement le relais en Afghanistan. C'est loin d'être gagné. Ne serait-ce que parce que, c'est élémentaire, ils ne nous ressemblent pas du tout. Ni physiquement, ni psychologiquement, et encore moins sociologiquement. "Les Afghans sont les Afghans. Ils ont leur propre histoire, leur propre culture, leur propre manière de penser et d'agir; tout cela s'est compliqué à cause de décennies d'une expérience que l'on pourrait qualifier de moderne, faite de guerres, de déplacements, d'abjecte pauvreté, et d'une incessante ingérence, de près ou de loin, de gouvernements étrangers - dont celui des Etats-Unis a été le plus puissant et le plus persévérant. Mais cela, les responsables américains refusent de le comprendre", écrit Ann Jones, qui a enquêté cet été en Afghanistan sur les programmes d'entraînement de l'armée et de la police afghanes. Elle en a rapporté un long article intitulé "Meet the Afghan army", ( A la rencontre de l'armée afghane).

La première visite d'Ann Jones en Afghanistan remonte à 2002. Elle y a passé plusieurs années et a publié en 2006 un livre controversé sur l'immédiat après-taliban dans ce pays en ruines : Kabul in Winter, Life without peace in Afghanistan (Kaboul en hiver, la vie sans la paix en Afghanistan). Peu de gens y trouvent grâce à ses yeux. De George W. Bush aux Warlords afghans en passant par Hamid Karzaï, les ONG etc. tous y sont hâchés menu.  

On l'aura compris, Ann Jones n'est pas femme à garder sa langue (ni ses yeux, et encore moins sa cervelle...) dans sa poche. Mais le plus grave, c'est que son "défaitisme" ou ses "coups de gueule", que les critiques lui reprochaient il y a trois ans, ne sont plus de simples vues de l'esprit. Ce qu'elle raconte sur l'incapacité de l'armée et de la police afghanes à être ce que les Occidentaux voudraient qu'elles soient explique en partie l'impasse actuelle dans laquelle se trouvent les forces alliées en Afghanistan.

Comparant les soldats américains "bien nourris et bien bâtis" aux jeunes recrues afghanes qu'ils sont censés former, elle pointe ainsi du doigt la "malnutrition et la misère" de ces enrôlés, non pas de force, certes, mais parce qu'ils espèrent retirer quelque profit matériel de leur engagement... lequel, du coup, n'a rien de patriotique. " Les Afghans sont chétifs en comparaison des Américains : des centaines de petits David contre les trop bien nourris Goliath qui les entraînent...", remarque Ann Jones. Et de décrire ces soldats maigrichons appelés à défendre l'Afghanistan contre les talibans, en train de ployer sous les gilets pare-balles et l'armement trop lourd et trop sophistiqué fournis par leurs mentors. "Tout ce matériel doit sembler absurde à ces hommes dont les pères et les frères, vêtus de simples chemises de coton et de larges pantalons, et portant en permanence en bandoulière les vieilles Kalashnikov russes, ont réussi à défaire l'Armée rouge il y a vingt ans. Les soldats US qui les entraînent s'émerveillent d'ailleurs de voir que lorsqu'ils sont débarrassés du lourd équipement et des uniformes, les soldats afghans sont capables de courir toute une journée dans les montagnes - comme le font les talibans, avec un certain succès - mais les Américains restent cependant déterminés à les entraîner à un autre style de guerre", note-t-elle.

Ann Jones assaisonne aussi ses propos de remarques pertinentes sur les motivations des futurs soldats et policiers afghans. Elles ne manquent pas de sel. Elle note ainsi que malgré la chaleur, les soldats afghans portent sous leur uniforme déjà trop lourd, les survêtements qui leur ont été distribués. Tout simplement parce qu'ils ont peur de se les faire voler s'ils les laissent à la caserne. Or, ils y tiennent, ne serait-ce que parce qu'ils pourraient bien les revendre un jour, dit-elle. " Vivant dans un pays où le travail est rare, ces pauvres diables se sont enrôlés dans l'ANA pour ce qu'ils pouvaient en tirer (et garder ou vendre), et cela n'inclut pas la démocratie", tranche-t-elle. Elle relate dans la foulée toutes les combines des militaires afghans pour toucher leur solde et déserter; la difficulté de recruter des Pachtouns dans le sud du pays, tenu par les talibans etc.

A tort ou à raison, le verdict de la journaliste est sans appel sur la stratégie américaine face à des Afghans beaucoup plus mâlins qu'ils ne le croient. " Les Afghans sont des combattants mondialement reconnus, en partie parce qu'ils ont toujours tendance à se positionner du côté du vainqueur, et ils sont toujours prompts à changer de côté jusqu'à ce qu'ils aient trouvé le bon. Prenant acte que les Afghans soutiennent toujours les vainqueurs, les stratèges militaires américains misent à présent sur une tactique anti-insurrectionnelle  qui tient en trois mots : "nettoyer, tenir et reconstruire". Ce qui veut dire rester assez longtemps pour se rallier les Afghans. Mais il est bien trop tard pour ce genre de travail. Aujourd'hui, les troupes américaines qui s'incrustent en Afghanistan ressemblent plus que jamais à des forces d'occupation et, pour les talibans, elles sont de plus en plus les cibles" qu'ils visent, affirme Jones avec le mordant qui lui est propre.

Partager cet article

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article

commentaires