Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 12:55

cite-de-l-immigration-c-est-toujours-occupe-M45843.jpg

http://www.telerama.fr/idees/cite-de-l-immigration-c-est-toujours-occupe,63268.php

 

Deux mois que ça dure, et à peine quelques brèves dans les journaux. Si la mobilisation médiatique des premiers jours est retombée, la Cité de l’Immigration vit toujours au rythme des travailleurs sans papiers en grève, qui continuent de dormir sur place. Tandis que les préfectures étudient leurs dossiers et délivrent des titres de séjour au compte-gouttes.

 


           

Paris France le 7 octobre 2010. Un demi milliers de travailleurs sans papiers ont entamé l'occupation de la Cite nationale de l'histoire de l'Immigration pour demander l'application des dispositions sur la régularisation par le travail.

- Photo : Matthieu Rondel/IP3.

Question pour un champion : je suis un musée situé à Paris et personne, ou presque, ne parle de moi depuis trois ans que je suis né… Depuis le 7 octobre, plusieurs centaines de travailleurs sans papiers occupent mes locaux…. Les caméras du 20 heures qui se sont déplacées le premier jour ne sont jamais revenues… Je suis… Je suis… La Cité nationale de l’histoire de l’immigration ! Désolé, personne n’a trouvé la réponse. Ni le métro pour y accéder. C’est normal, quasiment aucun média n’en parle. Et pourtant, voilà l’une des plus longues occupations d’un bâtiment public. Qui se déroule depuis deux mois, sans heurts et avec le soutien de nombreux syndicats et associations.

Passé le piquet de grève, en bas du grand escalier du bâtiment colonial de la porte Dorée, on retrouve Sacko Fousseni, l’un des porte-parole du mouvement. Nous avions rencontré cet ancien étudiant en géographie au tout début de l’occupation : Sacko Fousseni qui est arrivé du Mali en 2006, a travaillé pour des sous-traitants sur des chantiers Bouygues et Veolia, notamment. Il attend toujours la régularisation de son dossier ; pour 675 de ses camarades, en revanche, les choses ont avancé, puisque les préfectures leur ont délivré le fameux sésame : une autorisation provisoire de séjour. Un titre précaire, certes, mais qui permet de régulariser leur situation et de reprendre leur travail en toute légalité : « Depuis l’occupation et les négociations en coulisse des syndicats avec le cabinet du ministère de l’Immigration, les critères de régularisation ont été légèrement assouplis, constate Sacko Fousseni. Des travailleurs employés au noir, qui ne pouvaient donc pas justifier de fiches de paie, ont vu leurs dossiers acceptés sur la foi d’une promesse d’embauche de leur employeur. C’est nouveau. Reste que les autorisations de séjour sont délivrées au compte-gouttes dans les préfectures. » Sur 3 500 dossiers déposés en Ile-de-France, 675 ont donc reçu une réponse positive. Les autres attendent toujours. Du côté de la CGT, on confirme que les dossiers avancent, mais à la vitesse de l’escargot : les 6 804 travailleurs sans papiers en grève depuis un an (avant la Cité de l’Immigration, ils ont occupé, en mai dernier, les marches de l’Opéra Bastille) ont été répertoriés et enregistrés au ministère de l’Immigration. Le gouvernement sait que les employeurs ont besoin ce cette main-d’œuvre, mais il tarde, pour des raisons à la fois pratiques (engorgement des dossiers dans les préfectures) et politiques (ces régularisations doivent se faire en douce, à l’abri des médias, sans publicité tapageuse).

Antoine Roméo, secrétaire fédéral de la CGT du commerce et des services, a compris depuis longtemps ce jeu du chat et de la souris. Tout est affaire de dosage entre les initiatives spectaculaires, comme les occupations, qui donnent un coup de pression médiatique, et les négociations discrètes, qui font avancer les dossiers.

A la demande de la direction de la Cité de l’Immigration, les deux ou trois cents grévistes qui occupent et dorment, en alternance, dans le bâtiment, se sont fait plus discrets ces dernières semaines. Ils sont moins nombreux à l’entrée, dans le grand forum, et se sont repliés avec leurs matelas, un peu à l’écart, dans le hall Marie-Curie, près de la médiathèque. Chaque jour, des dizaines de bénévoles venant d’associations comme RESF (Réseau éducation sans frontières), la Cimade ou la Ligue des Droits de l’homme tiennent permanence et complètent les derniers dossiers à déposer en préfecture. Chaque jour aussi, grâce à la solidarité sans faille des organisations et de particuliers, des repas sont livrés. Le budget nourriture, d’après le responsable fédéral de la CGT, se chiffre quotidiennement aux environs de 1 000 €.

Sporadiquement, les couloirs de la Cité résonnent de rumeurs d’évacuation par les forces de police. La direction de l’établissement ne souhaite évidemment pas ce scénario à la Rambo : la Cité de l’Immigration chassant ses immigrés, on a vu de meilleures campagnes de pub. Mais depuis une semaine, la direction a tout de même décidé (est-ce un signe ?) de fermer les portes du musée au public. En coulisse se négocie une évacuation en douceur : peut-être le repli vers un simple local, au sein du musée, sorte de salle de permanence. « Depuis les marches de l’Opéra Bastille, l’unité du mouvement a résisté à tous les aléas, dit sereinement Sacko Fousseni. Si on nous chasse de la Cité, Paris est grand, on pourra se retrouver ailleurs… »

Thierry Leclère

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article

commentaires