Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 19:35
pyd.jpg
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=10995

Onze morts dans des combats entre rebelles syriens et miliciens kurdes à Alep ...

« Nous appelons toutes les forces démocratiques (…) à faire face contre la sale collaboration entre AKP, parti au pouvoir, et Al-Qaida »  - Appel du PKK (novembre 2012)

Les combats ont repris entre djihadistes soutenus par Ankara et les milices kurdes du PKK. Onze rebelles syriens ont été tués ce samedi soir dans le nord de la Syrie dans des combats avec des rebelles kurdes du Parti de l'union démocratique (PYD) (*), branche syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan (le PKK, qui mène la lutte armée en Turquie même), a rapporté dimanche une ONG.

"Des combats ont eu lieu hier soir à Aqaiba, dans la région d'Ifrine, entre les membres des Comités de protection du peuple kurde (YPG), bras armé du PYD, faisant onze morts et vingt blessés" parmi les rebelles syriens, a précisé cette source.

Un membre des YPG d'Aqaiba a affirmé à l'AFP que "les combats ont débuté lorsqu'un groupe armé de la katiba djihadiste Liwa al-Tawhid (ndlr : proche des Frères musulmans) a envahi notre village, en exigeant de prendre le contrôle d'un barrage tenu par l'YPG". "Ils reprochaient aux combattants de l'YPG de faciliter le passage des habitants de Nubel", un village à majorité chiite distant de quelques km et encerclé par les rebelles.

Après le refus des combattants kurdes d'obtempérer, des combats ont commencé au cours desquels un commandant djihadiste et six de ses hommes ont été tués, selon lui. Les membres de Liwa al-Tawhid ont "bombardé à partir de Ziyara durant toute la nuit, puis la situation s'est calmée. Nous avons eu des blessés", a-t-il dit.

La confrontation djihadistes-kurdes

Le 19 novembre 2012, des djihadistes appartenant aux groupes islamistes Ghouraba al-Cham et le Front al-Nosra (al-Qaida en Syrie) avaient tué un élu kurde local, président du conseil du peuple de Serekaniye, ce qui avait déclenché une riposte forte de la part du YPG.

De violents combats s’étaient encore déroulés fin novembre 2012 à Serékaniyé (Ras al-Ain) entre les forces kurdes du PKK et des centaines de combattants des katibas djihadistes venus à bord des tanks – précise AZAS News - depuis la Turquie. Au moins neuf « rebelles islamistes » avaient été tués et trois véhicules militaires détruits par les forces kurdes qui virent cette attaque comme « une tentative de l’occupation du Kurdistan syrien par le régime turc ».

Se massant à la frontière, plus de 300 combattants des groupes paramilitaires, comme le Front Al-Nosra et la brigade Ghouraba al-Cham, soutenus par le gouvernement islamiste AKP turc, avaient lancé cette attaque contre les kurdes à Ras al-Ain. Ces groupes ne parvinrent pas à avancer face à la résistance kurde malgré le soutien de la Turquie. Face à la riposte violente des forces kurdes, les combattants des katibas avaient du se retirer vers la frontière avec la Turquie.

« Nous allons nettoyer la ville kurde (Ras al-Ain) de ces bandes armées », avait alors affirmé à l’agence de presse kurde Firat le commandant de la brigade de Serékaniyé des Unités de défense du peuple (YPG), milice kurde syrienne créée en juillet 2012.
Les forces kurdes précisaient détenir aussi des images de vidéo prouvant la collaboration des groupes armées avec la Turquie.

Les kurdes mettent directement en cause le gouvernement islamiste turc

Dans un communiqué publié le 20 novembre 2012, Le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), qui lutte depuis 30 ans contre Ankara, avait alors appelé le peuple kurde « à descendre dans les rues pour barrer le passage depuis la Turquie des groupes paramilitaires vers la ville de Ras al-Ain ». Selon le PKK, « un corridor a été ouvert par le régime turc, depuis des villes comme Antep, Mardin et Urfa jusqu’Alep, pour le passage des assassins ».

« L’Etat turc fait tout pour que le conflit syrien se transforme en une guerre arabo-kurde » avait encore déclaré le PKK. « Nous appelons toutes les forces démocratiques (…) à faire face contre la sale collaboration entre AKP, parti au pouvoir, et Al-Qaida » avait ajouté l’organisation. Le mouvement kurde appellait également l’Armée libre syrienne (ASL) à clarifier sa position à l’égard des groupes salafistes. « La Turquie se sert de ces groupes. Nous considérons cette attaque comme une tentative de l’occupation du Kurdistan occidental (Kurdistan syrien) par la Turquie » avait encore affirmé le commandant du YPG Sipan Hamo, sur la chaine kurde Ronahi TV.

Autodefense kurde et souplesse stratégique de Damas

L’Etat syrien s’est retiré de zones incontrôlables (pour l’instant) et se concentre sur le nettoyage des grandes villes. La zone frontière avec la Turquie, où l’ASL et les djihadistes bénéficient du soutien direct d’Ankara, de l’AKP et de l’OTAN, est une devenue une zone grise.

En réponse, depuis juillet 2012, les milices kurdes ont pris le contrôle total de six villes, avec l’accord tacite de Damas. Il s’agit de Kobani (Ain al-Arab), Afrin, Amuda, Dirbassiyé, Til Temur et Dérik. Il ne reste que deux grandes et deux petites villes sous contrôle direct de Damas : respectivement Qamishli, Hassaka, Girké Legué et Tirbaspi.  A part la présence de l’armée syrienne dans les casernes, ces quatre dernières sont également dirigés par les kurdes.

En septembre 2012 était constituée la première brigade de l’YPG.

Les partis kurdes rivaux du PYD dénoncent cette autonomie « comme une tromperie, du fait que le Ba’ath aurait choisi, une fois de plus, de laisser la place libre au PYD, sans combat ». Ils accusent ainsi Damas « d’avoir en fait passé un accord avec Damas » pour « protéger ses zones pétrolières, en permettant ainsi à l’armée syrienne de ne plus avoir à s’y déployer ». Ce qui permettrait au gouvernement syrien « de renforcer le front arabe des troupes déplacées ». « Contre la Turquie, qui fournit une aide logistique aux rebelles de l'Armée syrienne libre, le régime de Bachar al-Assad a réactivé sa vieille alliance avec les séparatistes kurdes du PKK » commentait déjà Intelligence Online en avril 2012.

« Le PYD est globalement perçu par l’opposition syrienne comme un appui du régime. Les liens historiques forts entre l’Etat syrien et le PKK qui ont été tissés sous Hafez el-Assad auraient en effet été réactivés dans le contexte du conflit actuel. Afin de concentrer ses forces sur Alep, Damas et le reste du pays, Bachar el-Assad dont les relations avec la Turquie se sont récemment détériorées, aurait abandonné aux forces du PYD, au cours de l’été 2012, la majorité des zones de peuplement kurde situées au nord. », explique un analyste.

A la mi avril 2012, l’ASL lançait une attaque contre la ville kurdo-chrétienne de Qamishlo, contrôlée à 40% par les forces gouvernementales selon le PYD, le reste par les milices kurdes, et particulièrement contre son aéroport.

Le tout se déroule sur fond d’incertitude pour les Kurdes en raison des négociations amorcées entre l’AKP turque et la direction kurde du PKK. Un panier de crabes compliqués encore par les rivalités entre partis et milices kurdes opposées au PKK. Si Damas devait se retirer complètement du Kurdistan syrien (**) , les milices du PYD « chercheront probablement à sécuriser le plus possible les villes et villages kurdes en en interdisant l’accès à l’ASL. La détestation unanime des Kurdes comme des chrétiens envers les milices jihadistes fera consensus », analyse un expert.

« L’objectif du PYD est donc de conserver ses emprises territoriales en en interdisant l’accès à l’ASL tandis que la Turquie aurait entrepris d’utiliser certains groupes armés affiliés à l’opposition syrienne pour menacer la position du PYD, établi juste derrière sa frontière méridionale » résumait non sans pertinence un analyste fin 2012.

Luc MICHEL pour Syria Committees – Comités Syrie /
avec AFP – AZAD News - PCN-SPO - Firat / 2013 05 27 /

http://www.lucmichel.net/2013/05/26/syria-commi...

Partager cet article

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article

commentaires