Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 07:09

images.jpgJe réponds à une lectrice de mon précédent billet qui me dit avoir des difficultés à convaincre autour d’elle pour qui voter ; elle sait bien ce qu’elle combat, mais moins ce qu’elle voudrait défendre.



Chère Hélène,


Sur ton message, tu me dis croiser au fin fond de la campagne des gens de peu mais qui ne savent pour qui voter.


Aux gens d’ici, on ne peut plus raconter d’histoires.


L’Europe ne fait plus rêver personne de censé et la France Forte n’ a jamais été aussi faible.

Moi, je le sais, je vais voter Mélenchon.


Parce que : Quelle est l’affaire aujourd’hui ?


Il ne s’agit pas de prendre sa mesurette et y aller de sa lorgnette sur telle ou telle mesure dite de gauche, plus ou moins à gauche pas à gauche... Non. C’est plus sérieux que ça ce Front de Gauche.


Il s’agit simplement de poser un premier acte de rupture très clair. Comme on fait tomber un premier domino.


Rupture avec quoi ? disent les gens. Et là les ennuis commencent il faut sortir un gros mot : avec le néo-libéralisme.


C’est un régime économique aux effets autrement puissants que les privilèges de la Monarchie mais qui y ramène.


L’affaire est d’importance puisqu’il s’agit rien moins que de re-prendre Des Bastilles. pas Une, mais Des. Elles sont 4.


Les quatre directions prises par la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire Internationale en 1971


- Faire circuler l’argent librement


- supprimer les droits de douane


- Demander aux Etats de prélever moins d’impôts


- Brader leurs industries à des puissances financières


Et on sait aujourd’hui avec quels résultats sur le développement de nos pays. Ces mesures appliquées avec zèle à Bruxelles sont des armes destruction sociale massives. Chômage, délocalisations, vie chère, mauvaise alimentation, paradis fiscaux, etc. etc. etc.

Comme c’était prévu !


Il faudra donc "au moins" une Révolution Douce sinon une révolution dure avec un vrai un mandat du peuple entier pour qu’un Président Français s’oppose aux Traités européens (et au nouveau traité de gouvernance qui vient de lier la France par les pieds, passé en silence à l’Assemblée)

Tout ça cancérise nos systèmes sociaux et ceux des autres pays d’Europe


Il faut traiter les Traités... pas les reconduire. Donc décider au niveau de notre pays et ensuite négocier au niveau européen.


C’est la politique qui reprend ses droits, c’est pas de la politicaillerie de bas étage. C’est à partir de là, et seulement après que de nouveaux programmes seront à nouveau possibles. Pas parfaits, pas géniaux, possibles.


Les dirigeants au pouvoir depuis trente ans répètent et répètent qu’ils ne "peuvent" rien faire c’est une rengaine, une chanson préférée. Etrange pour qui aime le "pouvoir.


Ils mentent.


Par quel mystère se sont-ils mis les menottes eux-mêmes en acceptant, traité après traité les avantages concédés à la finance qui nous étrangle aujourd’hui ? Etaient-ils idiots ? Ou corrompus peut-être... ?


Qu’est-ce qu’ils ont voulu le Pouvoir ou le Non-Pouvoir ? Nous décourager ? Ils préfèreraient qu’on n’aille plus voter ?


Ils font les étonnés. Non… Défaisons les menottes, elles sont en papier !


Or, quand on est au pouvoir, on prend un papier et un stylo et on écrit le Droit. Le nouveau Droit.

Résultat, on vit dans un monde plombé et on a tous un grand besoin d’oxygène moralement et économiquement. Ça va ensemble.


Tous, entreprises, commerçants, Éducateurs, salariés, dirigeants, producteurs.


C’est pour ça qu’on voudrait changer un système qui ne marche pas. C’est déjà bon signe…


L’Europe signe de mauvais traités elle est donc mal-traitante. Elle va pas dans l’intérêt de ses peuples ? Eh bien, on l’a faite... On peut la défaire, pour la refaire !


Mais là, un gouvernement tel que proposé par le Front De Gauche il va falloir qu’il montre l’exemple aux autres pays !


On veut protéger nos entreprises des chaos de la finance, On veut réinstaller des petits producteurs fermiers (bio) en faisant re-circuler l’Argent qui est de plus en plus prisonnier d’une poignée d’égoïstes grassement payés (ce sont les seuls). Comme en 1789… Et ils envieront le pays qui a fait ça et voudront s’y mettre à leur tour.


C’est ça l’enjeu. Faire sauter les chaînes de la peur. Et que cette peur change de camp.


Réveillons-nous : nous sommes des peuples développés, instruits, équipés. Pourquoi faudrait-il que nous allions ainsi aveuglément dans le mur en perdant ce que nous avons acquis durement ?

Le P.S a abandonné l’espoir. Nous on le redonne.


J’entends souvent des gens effarouchés “Oui, Mélenchon il ne pense qu’à s’attaquer aux riches au-dessus de 360 00 € il prend tout”


Il faut expliquer ce qui est si simple. D’abord, à celui-là, il lui restera 360 000 €. C’est ce qui sera au-dessus qui sera prélévé à 100%. Reste tout de même 30 000 €/mois avec quoi on peut tout faire y compris investir son argent dans une société acheter ce qu’on veut… non ? On est très loin des chars soviétiques.


On peut même partir, c’est ouvert, c’est libre tout le monde a le droit de voyager. Mais c’est une faribole : aux USA ces riches là payaient 90% d’impôts et Roosevelt ne les a jamais vus partir. Et pour aller où, hein ? Personne ne les attend. Ce n’est parce qu’on a de l’argent qu’on en est plus intéressant ni plus utile aux autres... Tous les gens riches ne sont pas grands chirurgiens artistes de génie ou grands chercheurs…


Ça rendra l’Argent utile au lieu d’en faire un assassin une arme économique. Nous redécouvrons qu’il y a non pas “des caisses vides” mais des marges inutilisées Qu’on utilisera à des fins de bien-être collectif.


Donc ce qui est au-dessus de ces sommes astronomiques ira circuler dans le pot commun. Au lieu d’alimenter des épargnes privées toxiques qui tournant autour du monde ne servent réellement à personne, mais à faire monter les prix des matières premières provoquer des émeutes de la faim. Belle utilité ! Non, avec ces rentrées fiscales, on redonnera des marges de manœuvre à notre impuissance publique. Pour investir avoir une armée sans rogner sur le reste, refaire les routes, construire des hôpitaux, des écoles, remplacer les centrales, eh oui, des logements.


Le logement !


Il y des priorités de tous les jours que le Parti socialiste et les partis au pouvoir semblent avoir oublié. Peut-être que leurs élus n’en souffrent pas eux-mêmes.


Une des choses les plus naturelles, se loger, est remise en cause dans la france de 2012 : quand on on gagne le minimum salarial, on se lève tôt matin pour avoir le droit de payer d’un loyer à un propriétaire... Travailler pour se loger, pas pour apprendre, pas pour savoir, pas pour voyager, donner du temps aux autres, même pas pour se nourrir mieux, non, pour se loger. Quelle misère en soi. Ça n’est donc plus un droit. Lorsqu’on laisse la moitié de ses revenus dans son loyer on paie le droit de s’appauvrir.


Dans le privé les logements sont laissés vides pour faire monter le prix de ceux occupés. Il faut arrêter ce vol. Vol d’espace et vol d’argent. Le seul moyen pour une Nation de l’arrêter ce vol, c’est de bâtir un million de logements en cinq ans car un million d’entre nous sont mal-logés et quand on est mal-logé on étudie mal et il n’ y a pas loin de manger mal aussi. Le marché de l’immobilier nous étouffe tous - sauf les 1% qui en tirent profit - Ce marché ignoble sera divisé par deux. Quand on construit, c’est mécanique. Alors on pourra recommencer de vivre de faire des projets.


L’avenir sera plus dégagé là aussi comme dans les années dites Glorieuses où un ouvrier pouvait avoir sa maison et même partir en vacances !


Aujourd’hui on a plus de chance d’être expulsé d’une location que de faire un crédit pour payer la caution d’entrée alors les vacances…

 

Une chose est sûre : On vivra moins vieux que nos parents si on laisse faire ça.


Il faut donc aller voter.

 

Tout projet est perfectible.


Mélenchon propose que le salarié mieux payé alimente toute la chaîne jusqu’au paysan qui retrouve sa dignité pour des gens mieux nourris. Le salarié, mieux payé, ne va pas placer son argent dans des produits financiers… dont on n’ a pas besoin.


Que les entrepreneurs et les particuliers puissent -et c’est nouveau- emprunter à un taux minimal proche de rien, auprès d’un Pôle Public du Crédit. Les entreprises voient alors sur 5 ans, c’est mieux pour elles et pas sur 3 mois comme maintenant.


Ça embête les banques. Et alors, ça nous va bien, à nous.


On s’opposera à la circulation libre des capitaux et la circulation contrainte des personnes. Nous ferons l’inverse :


> Capitaux contrôlés


> Êtres humains libres de s’installer.


Ça, ça marche à l’endroit.


L’homme a été toujours été nomade et libre de ses mouvements.


Alors les Le Pen, foutaises ! Le Pen, c’est seulement le nouveau nom de cette affection qu’on appelait autrefois la myopie. On ne voit pas plus loin que le bout de son nez. n voit l’étranger qui vient ici travailler, et pas le travail qui part à l’étranger… Les Le Pen, ils désignent des personnes mais pas les vrais problèmes que des facilités juridiques provoquent. Les entreprises qui délocalisent ne sont pas poursuivies alors qu’il y a une Loi pour ça. On préfère poursuivre les personnes humaines. C’est le vote de la peur de la perte, de l’impuissance remplacées par le rejet.


Cette envie de voter là a seulement besoin d’être traitée avec respect des gens... et de nouvelles lunettes. Traité par un projet cohérent, et surtout plus humain.


Le projet du Front de Gauche Dissuade beaucoup de gens d’être trompés par Le Pen. Car c’est un projet plus juste socialement, plus efficace économiquement, plus vertueux écologiquement.

Donc votons.


Voilà ce que je dis aux gens que je croise. Et ils comprennent.


Et puis il faut aussi de l’oxygène, du vrai.


Si un Fukushima avait lieu chez nous ce serait une hécatombe on le sait. L’écologie politique ré-imagine la communisme, le socialisme et l’humanisme. Le Front de Gauche est le seul à proposer de sortir doucement du nucléaire. Et pas avec des éoliennes à l’arrêt un jour sur trois qui revendent à EDF une électricité dont elle n’a pas besoin… non :


Investir sur un grand chantier énergétique basé sur la production d’électricité, d’eau chaude, de chauffage gratuits (ou quasi) par la captation de l’énergie du sous-sol. Ça marche déjà, c’est la géothermie profonde. Une fois les investissements faits pas de carburant, pas de combustible, la matière s’offre à nous, on est assis sur une centrale nucléaire : la Terre. Ça n’est pas encore fait -c’est triste- parce que la quantité d’énergie (q) tend vers l’infini (∽) Et donc cette énergie n’est pas cotable en Bourse. Elle nous intéresse, mais n’intéresse pas ces messieurs… On creuse et la température est là et elle produit plus d’énergie qu’on ne sait en utiliser. Avec ça, chaque pays pourrait se développer. Que ce soit le Bangladesh ou l’Ouganda… Et c’est justement ce que certains intérêts privés et publics ne veulent pas. Ces gens là demanderaient des salaires…

 

Mais non, on préfère s’exposer au nucléaire... Au besoin, on cache même les dysfonctionnements des centrales pour protéger les cours de bourse. Car seuls les pays les plus riches ont accès à cette électricité là (qu’au Japon on paie au prix fort)


Pour nous, il s’agit de bâtir un grand pôle public EDF/GDF/Areva. N’en déplaise à l’union européenne. Même un enfant de cinq ans sait désobéir pour garantir sa sécurité. Avec maturité on peut désobéir pour reconstruire.


Donc c’est simple : Face à qui confond le système socialiste écologique avec la dictature soviétique du XX° siècle nous, on n’est que des républicains, partageux qui font tout pour éviter les famines et les guerres.


Les communistes ont bien changé et l’idée revient en force devant l’évidence du gâchis. Sinon, à qui fait les yeux ronds je dis qu’on peut aussi organiser une société à la Colombienne, Fondée sur l’égoïsme et la peur, électrifiée dans ses rapports et dans ses murs dans la concurrence de chacun contre tous les autres.


Avec plus de pollution, plus de chômage, plus de risques sanitaires, moins de sécurité sociale et alimentaire.


C’est très facile, il n’y a qu’à rien faire...


Car on y est déjà un peu : des écoles pour les têtes blondes et d’autres moins vivables pour les têtes marrons plongées dans la violence de la pauvreté et déjà concurrentes déloyalement.


C’est ça qu’on nous propose ? De se méconnaître et de se dresser, Que ce soit dans nos quartiers ou sous notre drapeau ? Gare à ce qu’il ne devienne pas le drapeau de l’injustice de la haine intérieure. Car si le mérite des uns est toujours le fruit du travail des autres la manivelle un jour se retournera.


Les enfants ont besoin d’un futur ensemble et pas d’une guerre économique de cent ans. Il s’agit de choisir quel monde on veut pour nous et pour eux. Quelle humanité voulons-nous être ?


Partout en Europe ceux qui votent pour le Bayrou ou le Hollande local le font pour des raisons souvent abstraites. Le retour des chars russes pour les plus effrayés Peur qu’on attrape en s’abreuvant de cinéma américain- des fantasmes. Là, pas beaucoup de volontaires enthousiastes pour un projet de société volontariste. D’autres sont inquiets des pulsions liberticides.Inquiets pour la paix en Europe, pour leur liberté d’expression.


Des peurs abstraites qui s’attrapent en écoutant les médias.


Ils ne savent pas qu’On a beau trancher la tête des gens on ne leur coupera jamais la parole, comme dit le poète…


L’Europe organise la guerre fiscale et sociale entre salariés d’Europe et même du Monde en laissant les inégalités faire concurrence. Et la concurrence ça n’est pas l’harmonie. C’est "tailler des croupières à Boeing" comme dit notre Président. Des croupières aux salariés américains au chômage. On a remplacé les guerres par d’autres...


Ceux qui soutiennent avec de vrais arguments une France social-démocrate, une France allemande en somme où le contrat remplace la Loi, n’ont en général pas de problème de logement. Ils peuvent demain voter ou pour l’une ou pour l’autre impuissance droite ou gauche molles. Ils refusent de regarder le piège tendu depuis 20 années et plus à toujours vouloir corriger le tir des lubies européennes. Le social-démocrate Hollandais guidé par la main invisible du marché accompagne le fossoyeur jusqu’à sa tombe. Il sacrifie toute autre économie sur l’autel de la construction européenne des puissants, des sur-puissants.


C’est les yeux bandés que les Français dans leur majorité ont récolté les réactions de souveraineté que créé l’impuissance à agir. Du côté obscur ça donne le FN. Du côté lumineux le Non du 29 mai 2005. C’est ce Non à une Europe maltraitante pour ses enfants, ce Non exprimé qu’on nous a fait ravaler comme le chien son vomi, qui fait pousser ce nouvel espoir collectif le Parti de Gauche et ensuite la convergence du Front de Gauche. Ce rassemblement historique De toute la gauche socialiste inédit depuis un siècle donne des raisons de se mobiliser.


Il y un candidat, plus aucune raison de s’abstenir.


On peut faire en sorte demain que Mélenchon et tous les salariés de ce pays réalisent le rêve de Jaurès fasse la synthèse entre Socialisme et République, mais version XXI° siècle : en adossant le progrès social à l’obligation de progrès écologique. Pour tous. Pas contre les autres.


On comprend que partager l’environnement et le premier des partages. Le préserver c’est préserver l’Homme et non la planète.


On veut mettre sur le tapis l’écriture, la ré-écriture par les citoyens, comme en Islande d’une nouvelle Constitution. Comme dans tous les pays où une révolution douce a eu lieu. Sans couper la tête à personne mais en la relevant.


Voilà l’oxygène ! De l’air, de l’art, du progrès social du lien, du partage des institutions refondues par tous et pour tous.


Le retour du politique, en clair. Et l’éloignement de la guerre généralisée.


Alors pour une fois depuis longtemps on sait positivement pour qui et pour quoi voter.


Et c’est déjà un bonheur.

 

 

 

URL de cet article 16115
http://www.legrandsoir.info/des-bastilles-a-prendre-lettre-a-tous-ceux-qui-ne-savent-pas-pour-qui-voter.html

Partager cet article

Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article

commentaires