Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 18:13

2011-09-04petrucciani-film.jpg

 

Le film de Michael Radford, entre pépites et oripeaux croustillants. Au spectateur d’en extraire la poésie du pianiste de jazz.

« Nous regrettons d’avoir entendu, sur Michel Petrucciani, des détails sur sa vie privée que nous estimons ne pas avoir à connaître », déclare un couple à l’issue de la projection du film, Michel Petrucciani (1 h 40), réalisé par Michael Radford. Affecté de la maladie des os de verre et décédé en 1999 à l’âge de trente-six ans, le pianiste français Michel Petrucciani a marqué l’histoire du jazz, comme le disent tous les invités du documentaire (en salle depuis le 17 août). Ce dernier reflète un fait de société auquel n’est pas étrangère la télé-réalité : l’acceptation croissante, parmi le public et la critique, de l’étalage de l’intimité – la sienne ou celle d’autrui. Pourtant, débarrassé de ses oripeaux croustillants, le portrait de Michael Radford eût constitué un bel hommage.

Michel Petrucciani contient en effet de vraies pépites : des fragments musicaux où l’on voit jouer le natif d’Orange, ainsi que les témoignages des musiciens Joe Lovano, Lionel Belmondo, Aldo Romano, du producteur Francis Dreyfus ou encore du réalisateur Frank Cassenti, tous d’une profonde dignité. Après avoir débarqué en Californie, fin 1980, chez le saxophoniste Charles Lloyd, alors qu’il allait fêter son 18e anniversaire quelques jours plus tard, Michel Petrucciani impressionna aussitôt la sphère du jazz par sa technique extraordinaire autant que par l’infinie sensibilité de son jeu. « Une main droite étonnante, un oiseau chanteur », résume le batteur Eliot Zigmund. « La plus belle main gauche au monde ! » rappelle une intervenante dont on ignore l’identité et la fonction.

Aux antipodes, nombre de déclarations vulgaires, l’appesantissement sur le handicap de Michel et sa taille de 102 centimètres. Il ne s’agit pas de censurer des faits, ni des propos, mais de désapprouver le déséquilibre avec la réalité. Michel Petrucciani irradia son existence par sa créativité, sa combativité, son urgence. Il savait son temps compté. Il y avait aussi, mais peu présents dans le film, les éclairs de poésie ou le questionnement philosophique qui éclairaient soudain sa relation à l’art et à l’autre, avant qu’il ne retournât immanquablement – le documentaire le montre bien – à ce qu’il usait comme d’un bouclier : l’autodérision.

Le nom des intervenants n’est jamais indiqué. Les musiciens, les producteurs et d’autres encore qui ont apporté leur pierre au parcours de Michel, il vous faudra les reconnaître. Défilent les différentes épouses – l’une d’elles précisant qu’il « était très généreusement doté » –, un médecin qui commente une radiographie, un accordeur de pianos qui ose des théories douteuses et parle du « cul monstrueux » de Michel, une femme murmurant que « d’après les rumeurs, c’était une affaire au lit »... Impression de voyeurisme. Et l’on souhaite vivement que Michael Radford dresse un nouveau portrait, en allouant plus de place à la musique et en ne gardant que les pépites qui illuminent le présent film.

 

 

 

 

  • À voir:

 Le superbe DVD, Lettre à Michel Petrucciani (1983), 36’, documentaire de Frank Cassenti

Fara C.


Partager cet article

Repost 0
Published by valenton rouge - dans le coin du poête
commenter cet article

commentaires