Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 18:11
arton14488-610ec.jpgPietro DE GENNARO


« Giap… Giap… Ho-Chi-Minh ! », c’était le slogan scandé à toutes les manifestations du mouvement étudiant, dans le monde entier. C’étaient les années 1968 à 1975. Au Nord Vietnam, les Etats-Unis continuaient à bombarder avec leurs B-52 et déversaient du napalm sur les villes et les campagnes. Mais les Etats-Unis n’avaient pas compté avec un petit homme à peine plus haut qu’un mètre et demi, avec une armée de peuple, celui du Nord, et un groupe de guérilleros qui au Sud tenaient en échec l’armée la plus puissante du monde. L’homme s’appelle Vo Nguyen Giap et il a aujourd’hui (25 août) 100 ans.

En 1995, quand je l’ai rencontré à Hanoi pour les festivités du vingtième anniversaire de la libération et de l’unification du Vietnam, à ma question sur sa date de naissance il répondit qu’il était très vieux « mais encore très jeune dedans ». Très jeune il s’était inscrit au Parti communiste et en 1933 il était entré à l’université d’Hanoi, où il avait obtenu son diplôme en économie politique et droit. Sa passion était la lecture des campagnes militaires napoléoniennes, des textes de Clausewitz et des enseignements des condottieri vietnamiens qui s’étaient opposés pendant deux mille ans à toute tentative d’occupation.

Sa rencontre avec Ho Chi Minh, à l’époque leader politique de la guerre de libération, rentré dans sa patrie après son exil parisien et libéré de prison depuis peu, fut pour lui fondamentale : « ce sera la lutte entre un tigre et un éléphant » prophétisa Ho Chi Minh. Giap, qui n’avait jamais mis les pieds dans une académie militaire, répondait à qui discutait de sa maigre préparation guerrière : « la meilleure école est la lutte armée populaire ».

En 1992, très ému, je rencontrai pour la première fois le général Giap, désormais à la retraite. J’étais avec une équipe de la Rai, et pour il manifesto, et nous devions nous faire tout raconter sur la bataille de Dien Bien Phu. Il nous accueillit lui-même dans sa petite villa à Hanoi, au bras de sa femme. Après nous avoir fait installer dans un très beau jardin qu’il cultivait lui-même, il nous demanda avant l’interview de faire une photographie tous ensemble : il m’expliqua qu’il aimait conserver les photos des personnes amies qui venaient le voir. « Nous étions en décembre 1953, les pertes de l’armée française commençaient à être sensibles. Les parachutistes français occupèrent la conque de Dien Bien Phu, vraiment à la frontière du Laos, où ils construisirent une base aérienne d’appui aux troupes de terre. La position, qui allait ensuite se révéler fatalement une place forte peu défendable, aurait dû être une tête de pont pour des sorties rapides à l’intérieur du territoire ennemi. Le 13 mars 1954, cinquante mille hommes à mes ordres commencèrent l’assaut à Dien Bien Phu, en couronnant une patiente manœuvre qui avait duré sept ans. Nous avions créé les conditions d’une bataille décisive sur un théâtre opérationnel choisi et préparé par nous. Après 55 jours de combat, la base tomba aux mains des forces vietnamiennes ». C’était le 7 mai 1954, les accords de Genève cassèrent le pays en deux.

Il ne pouvait pas y avoir de paix sans réunification du Vietnam. Le 8 mars 1965 les premiers 3.500 marines débarquèrent dans le port de Da Nang, lançant une très rapide escalade militaire étasunienne. La disparité entre les deux armées était nette. Giap cogita la construction de minuscules cachettes souterraines ; pour limiter les bombardements aériens, il ordonna aux soldats de toujours garder un contact avec l’ennemi et de ne s’éloigner que quand c’était strictement nécessaire. Pour contourner et confondre l’ennemi et pour s’approvisionner en armes et en vivres, on planifia des franchissements de la frontière au Cambodge et au Laos à travers la « piste Ho Chi Minh ».

Peu de temps avant l’offensive du Têt, au début de 1968, Giap déclara au quotidien français Le Monde que si après tant de mois d’affrontements l’armée étasunienne, qui avait alors atteint les cinquante mille unités, n’avait pas encore eu le dessus, alors elle ne pourrait jamais dompter la résistance du peuple vietnamien. « Les Etats-Unis font la guerre avec l’arithmétique. Ils interrogent leurs ordinateurs, ils font des additions et des soustractions et ils agissent à partir de çà. Mais ici l’arithmétique n’est pas valide : si elle l’était ils nous auraient déjà exterminés ». Le 30 avril 1975, les troupes du général Giap entrèrent à Saigon en chassant les américains (Etasuniens, NdT) et leur fantoche, Thieu.

Depuis des années le général Giap n’est plus dans la nouvelle nomenclature (inévitable catégorie utilisée par la majorité des rédacteurs anticommunistes du manifesto, voir plutôt http://fr.vietnamplus.vn/Home/Le-general-Vo-Nguyen-Giap-va-c... NdT) vietnamienne, mais sa bataille continue, même écologique (nouvelle inévitable catégorie, chez les mêmes, NdT) pour rappeler aux nouvelles générations que l’histoire d’un pays ne doit pas être oubliée.

Pietro De Gennaro

Edition de jeudi 25 août 2011 de il manifesto

http://www.ilmanifesto.it/area-abbonati/in-edicola/manip2n1/...

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

(1) Voir : Agent orange, Apocalypse Viêt Nam d’André Bouny, Ed. Demi Lune http://www.editionsdemilune.com/agent-orange-apocalypse-viet...

Sur la bataille de survie quotidienne des Vietnamiens pendant la guerre d’agression étasunienne, voir aussi Le chant du riz pilé, le très beau livre de recettes, photos et dessins, et textes révolutionnaires édité en 1974 à Paris, au profit des services de pédiatrie de l’Hôpital Bach Maï et de l’hôpital pour enfants du Gouvernement Révolutionnaire provisoire de la République (GRP) du Sud-Vietnam. Vous le trouverez dans les ventes de livres d’occasion (Internet), les éditeurs qui ont remplacé les Editeurs Français Réunis s’occupant à d’autres choses aujourd’hui…

URL de cet article 14488
http://www.legrandsoir.info/le-general-giap-a-cent-ans-bon-anniversaire-il-manifesto.html

Partager cet article

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article

commentaires