Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 19:07

presidentielle-j-91-la-campagne-vue-par-marie-peze-M67561.jpgJusqu'au 1er tour de l'élection présidentielle, Télérama.fr publie le journal de campagne collectif de cent personnalités du monde culturel. Aujourd'hui, la psycho-sociologue Marie Pezé.

http://www.telerama.fr/idees/presidentielle-j-91-la-campagne-vue-par-marie-peze,77150.php

     
 

 

Trop de mots

Voilà, c'est reparti.
On entend, on lit des mots, encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots…
Des mots tactiques et stratégiques qui sonnent faux
Des mots clichés, trop utilisés, « les français sont paresseux, passéistes, déprimés, ils résistent au changement »
Des mots nostalgiques « c'était mieux avant : l'euro, la gauche, la droite, les 35 heures »
Des mots slogans « travailler plus pour gagner plus », « demain c’est aujourd’hui »
Des mots maquilleurs de vérité, « nous ne sommes pas en faillite », « c’est la rigueur, pas l’austérité »
Des mots excitateurs, « Boutons les étrangers hors de France »
Des mots idéologiques, « choisissez votre camp », les patrons ou les syndicats, la gauche ou la droite, les mondialistes ou les alter, les pesticides ou le bio…
Des mots pour faire rêver (ah, là, ça va être dur) « je créerai des millions d’emplois »
Des mots pour faire peur (ça va être tellement facile), « moi ou le chaos », « nous vivons l’apocalypse »
Des mots cyniques, « nous n’avons pas le choix, il faut vous licencier »

Car vous aurez remarqué que pour prouver son appartenance au groupe dominant, il s’agit d’adhérer aux valeurs dont il est porteur : dureté, capacité d’infliger aux autres des souffrances dites nécessaires. Il est de bon ton de tout critiquer, de trouver naïf les bons sentiments, primaires les films qui finissent bien, douteuses les bonnes intentions, sans intérêt les jeunes qui travaillent…

Paroles, paroles, paroles. Encore des mots qu'on sème au vent, rien que des mots.

Des mots qui forment un bruit de fond envahissant. Les mots ne seraient-ils plus que du bruit ? L’effet de ce trop de mots est dévastateur. Il induit en nous le sentiment accablant que personne ne nous comprend, que nous ne partageons plus nos joies et nos difficultés. Parler devrait pourtant servir à « se parler », pour parvenir à une intelligibilité commune du monde.

Quand vous ralentissez sur l’autoroute pour regarder l’accident, sur l’autre voie, regardez mieux. Regardez celui qui est assis à côté de sa voiture accidentée, dans le tumulte des voitures de police, des sirènes de pompiers et du Samu. Il est immobile et prostré, comme une papillote dorée dans sa couverture de survie. Le risque de perdre la vie lui a enlevé transitoirement l’usage de la parole. Il reste sans voix. Il aurait besoin que vous lui parliez.

Mais désormais, à la place des rituels d’humanité, on envoie des cellules médico-psychologiques, pour faire parler.

Etre abandonné par les mots équivaut à être sorti de la communauté des Hommes. Le rescapé doit exprimer ses émotions, ses angoisses, son bouleversement par des mots. Il suffirait donc que nous nous arrêtions pour lui mettre la main sur l’épaule et lui dire qu’on ne le lâchera pas.

Lors des inondations, ceux qui ont tout perdu en quelques heures évoquent ces inconnus qui débarquent avec des vêtements secs, des outils et leurs mains pour aider à nettoyer, qui remettent de l’humanité dans la catastrophe. Il s’agirait donc simplement de s’entraider ?

La France est devenue une immense entreprise, où, pour paraphraser Jean Auroux, on n’entend plus que le bruit des machines dans le silence des hommes. Alors, à qui donner sa voix ? Le maillon essentiel d'action à mobiliser est-il encore l’Homme politique ?

« Plus de voix » ou « toutes nos voix »

Je voterai plus volontiers pour chacun d’entre nous. Pour que chacun d’entre nous se saisisse, à son niveau individuel, de la dégradation de notre société. Pour que chacun d’entre nous se délivre de ses petits silences quotidiens, de ses petites cécités, des têtes tournées ailleurs quand il faudrait regarder. Sommes-nous indemnes de petits consentements, de petits égoïsmes ? Les citoyens épuisés, isolés que nous sommes sont devenus très dociles et opposent l’efficacité du dressage à toute action critique.

La peur a été si savamment distillée partout dans notre société que nous en sommes devenues les meilleures courroies de transmission. Il règne dans ce pays une conviction étrange reposant sur la certitude qu’un Français heureux risquerait de s’endormir et qu’il faut entretenir sa « précarité subjective », l’empêcher de se stabiliser dans sa vie, spatialement, géographiquement, émotionnellement, collectivement. Le chacun pour soi, la désagrégation des collectifs, la masse grandissante des chômeurs, la vision des SDF y contribuent. Cette peur sociale organise la société du consentement, de la capitulation, l’adhésion à des mises au ban pour sauver sa peau, sa place.

Je crois pourtant que se trouvent là de puissantes marges d’action à conquérir.

Alors assez de commissions, de rapports, de recherches, de réflexions, d’expertises, d’audits, de quantification. Politiques sournoises, intentions masquées, hiérarchies complices, fatalisme se conjuguent pour transformer ce pays en un champ stratégique ne visant que des résultats financiers. La fonction symbolique des institutions, de l’Etat, devrait permettre la régulation, la répartition des places et des rôles autour du travail réel pour redresser ce pays. Son recul nous entraîne vers les seuls objectifs quantitatifs ou de savoir-être comportementaux, stratégiques.

Nous sommes mis en concurrence les uns avec les autres, avec le salarié du bureau d'à côté et celui de l’usine à l'autre bout de la planète. Et avec nous même, devenu le chef d’équipe chargé de se fixer ses propres objectifs et le subordonné chargé de les atteindre ! Auto-entrepreneur de soi-même.

L’idée d’un monde qui ait du sens est une croyance fondamentale. La perdre nous pousse tous au désespoir. Alors donnons de la voix, toutes nos voix…


 

 

Marie Pezé est toujours psychanalyste mais sans consultation hospitalière, toujours expert près la Cour d’Appel de Versailles, responsable du réseau de consultations Souffrance et travail, du certificat de spécialisation en psychopathologie du travail au CNAM, et du site

Partager cet article

Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article

commentaires