Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 15:40

30509-palestine-un-1-460x230-bWF4LTQyMHgw.jpg

http://www.monde-diplomatique.fr/2011/02/LEMOINE/20123

 

 

En décembre 2010, le Brésil, l’Argentine, la Bolivie, le Guyana puis l’Equateur ont reconnu l’Etat palestinien « à l’intérieur des frontières de 1967 » — rejoignant ainsi le Costa Rica, Cuba, le Nicaragua et le Venezuela, qui l’avaient fait dès sa proclamation, en 1988. Une nouvelle preuve de l’émancipation d’une région où Israël a souvent facilité la mise en œuvre de la politique américaine ?

Par Maurice Lemoine

« Par l’intermédiaire de cette lettre, le Brésil reconnaît l’Etat palestinien, dans ses frontières de 1967 » : ainsi commence le courrier adressé par M. Luiz Inácio Lula da Silva, le 3 décembre 2010, au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Pour spectaculaire qu’elle paraisse, l’annonce ne constitue nullement un précédent. Lorsque, se référant à la résolution 181 (novembre 1947) de l’Organisation des Nations unies (ONU), l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) proclama, en novembre 1988, la création de cette entité, celle-ci fut immédiatement reconnue, en Amérique latine, par Cuba, le Venezuela, le Nicaragua et le Costa Rica. Mais on en resta là.

Il faut attendre 2009 — il s’agit ici d’un raccourci — pour que le Proche-Orient refasse spectaculairement surface dans la région. Le 6 janvier, accusant Israël « d’avoir mis en œuvre une utilisation planifiée du terrorisme d’Etat contre le peuple palestinien » lors de l’opération « Plomb durci » à Gaza, le président vénézuélien Hugo Chávez rompt ses relations diplomatiques avec Tel-Aviv, immédiatement imité par la Bolivie, d’où M. Evo Morales fustige le « Conseil d’insécurité » de l’ONU. Le Venezuela échangera des ambassadeurs avec la Palestine dès le mois d’avril suivant.

A Caracas et à La Paz, comme à La Havane ou Managua, nul n’oublie la traditionnelle politique de Tel-Aviv, parfait supplétif de l’Oncle Sam quand celui-ci veut se faire discret. Ainsi lorsque, en 1977, le président américain James Carter interrompt les ventes d’armes au Guatemala, en raison des violations massives des droits humains, Israël prend le relais. Durant l’insurrection sandiniste (1979), ses fournitures à la garde nationale du Nicaragua ne s’interrompront que quinze jours avant la fuite du dictateur Anastasio Somoza.

Officier à la retraite de l’armée israélienne ayant formé et entraîné en Colombie, en 1988, des « narcoparamilitaires », le mercenaire Yair Klein a récemment déclaré que ses agissements étaient à l’époque « approuvés par les gouvernements israélien et colombien (1) ».

Sérieux contentieux avec Israël

En Colombie, pays des massacres et des fosses communes, le ministre de la défense Juan Manuel Santos (aujourd’hui président) a reconnu, en 2008, une étroite coopération : « Le terrorisme se combat surtout et avant tout par le renseignement et, en la matière, Israël peut nous aider et apporter beaucoup (2). »

Liée à l’establishment militaire de Tel-Aviv, l’entreprise de sécurité privée CST Global — pour n’évoquer qu’elle — a passé de très gros contrats avec les gouvernements colombien, péruvien et hondurien, et entraîne leurs forces de répression (3). Bref, il existe un sérieux contentieux entre les forces progressistes du continent et Israël.

C’est toutefois dans un autre registre que les événements se précipitent depuis décembre dernier, l’Argentine, la Bolivie, l’Equateur, le Chili et le Guyana (président en exercice de l’Union des nations sud-américaines [Unasur]) ayant emboîté le pas au Brésil, ainsi, plus tard, que le Pérou, qui, du 13 au 16 février, accueillera le sommet Amérique du sud - pays arabes (ASPA). L’Uruguay et le Paraguay annoncent qu’ils feront de même en 2011.

Tous n’avancent pas du même pas : alors que Brasília, Quito, La Paz et Buenos Aires mentionnent explicitement les frontières en vigueur avant la guerre des six jours (1967) — concernant la Cisjordanie, Gaza et Jérusalem-Est —, le Chili et le Pérou évitent cette claire condamnation de l’occupation. Toutefois, au-delà de cette différence qui n’a rien d’anodin, une combinaison de facteurs explique la convergence entre des Etats aux positions progressistes plus ou moins affirmées et des gouvernements considérés proches de Washington.

Revendiquant un siège de membre permanent au sein du Conseil de sécurité de l’ONU, le Brésil réaffirme son rôle de puissance émergente et expédie une réponse dépourvue d’ambiguïté aux Etats-Unis qui ont accueilli avec dédain sa tentative de médiation, en 2010, en compagnie de la Turquie, dans la crise iranienne.

Une réprobation grandissante

Comme le Brésil, les autres pays de la région ont de bonnes raisons d’envoyer un signe d’amitié aux pays arabes et du Proche-Orient : ils s’ouvrent commercialement à cette partie du monde, depuis le premier sommet de l’ASPA, en 2005. Indépendamment de son alignement sur Washington, le Chilien Piñera doit compter, en interne, avec une communauté palestinienne d’environ quatre cent mille personnes — la plus importante numériquement hors sa sphère d’origine (4). Enfin, il est difficile, même à un pays aussi droitier que le Pérou, de se tenir à l’écart de la dynamique régionale d’intégration.

Comme il se doit, face à cette reconnaissance massive, chacun joue sa partition. Le porte-parole de la Chambre des représentants américaine l’a estimée « contre-productive ». Côté israélien, on dénonce « ces nouvelles manœuvres » entreprises par les Palestiniens. Parfaitement synchrone, la ministre des affaires étrangères colombienne María Angela Holguín a (sans rire) précisé : « Quand il y aura la paix avec Israël, nous reconnaîtrons la Palestine (5). »

Il n’empêche, ce tournant reflète l’indépendance nouvelle de l’Amérique latine et la réprobation grandissante devant l’impasse des pourparlers directs que favorise l’apathie complice des Etats-Unis au Proche-Orient.

Maurice Lemoine.

Journaliste, auteur de Cinq Cubains à Miami, Don Quichotte, Paris, 2010.

Vous appréciez notre site ?
Aidez-nous à en maintenir la gratuité.
Soutenez-nous,
abonnez-vous.

Vous pouvez également
faire un don.

(1) Adriaan Alsema, « Israeli mercenary threatens to blow whistle on Colombian officials », Colombia Reports, Medellín, 21 novembre 2010.

(2) BBC Mundo, 5 juillet 2008.

(3) Au Honduras, les protagonistes du coup d’Etat de juin 2009 ont utilisé du matériel technologique israélien de pointe pour tenter de casser la résistance des partisans du président Manuel Zelaya.

(4) Il existe par ailleurs, dans tous ces pays, une communauté syro-libanaise jouissant d’un statut politique et économique important.

(5) El Tiempo, Bogotá, 1er janvier 2011.

Partager cet article

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Palestine libre
commenter cet article

commentaires