Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 15:23

index.jpegArnaud Montebourg a annoncé vendredi matin qu'il voterait pour François Hollande quand Ségolène Royal avait annoncé son soutien au candidat mercredi. Le symbole de réflexes dignes d'un vieux parti, selon Camille Peugny, sociologue.




Des bureaux de votes bondés, des hommes et des femmes déterminés à choisir le candidat pour lequel ils voteront au premier ou au second tour de l’élection présidentielle : beaucoup a été dit et écrit sur cette "jubilation démocratique". De ce point de vue, il ne fait guère de doute que la première primaire "ouverte" de l’histoire politique française constitue un succès.

 

Hélas, cette semaine d’entre-deux tours aura montré qu’au Parti socialiste, beaucoup ne sont pas à la hauteur de cette avancée démocratique. Rejouant les nuits poussiéreuses des congrès socialistes, Ségolène Royal et Arnaud Montebourg ont piétiné une rénovation dont ils n’ont cessé de s’attribuer la paternité, Royal en choisissant d’appeler les électeurs à voter pour François Hollande et Montebourg en affirmant qu'il voterait pour l'ancien premier secrétaire du PS.

 

Certes, donner des consignes de vote ou simplement faire part d’une inclination personnelle n’est évidemment pas condamnable en soi. En se ralliant à François Hollande dès le soir du premier tour, Manuel Valls n’a fait que prendre acte de la convergence entre le projet qu’il a défendu et le discours de l’ancien Premier secrétaire.

 

Des ralliements incohérents

 

A l’inverse, Royal et Montebourg lui apportent leur soutien au mépris de toute cohérence. En 2006, la première a émergé en se positionnant à l’extérieur de son parti et en s’efforçant d’incarner la rénovation d’une organisation vermoulue, dirigée par François Hollande depuis dix ans, gangrenée par les combats d’égo, les synthèses factices et un pouvoir des barons locaux entretenu par un cumul des mandats maladif, interdisant toute respiration et tout renouvellement.

 

Plus encore, en 2011, Royal a mené campagne en tentant d’incarner une ligne volontariste et interventionniste, contre la finance et les banques, contre le système et contre la pensée unique. Eliminée au soir du premier tour, elle se prononce en faveur du député de Corrèze et contre Martine Aubry, en faveur d’un discours soulignant les limites de l’intervention de l’Etat (on ne peut pas contrôler les banques, on ne peut pas contraindre les médecins à s’installer là où sont les besoins, on ne peut pas interdire les licenciements, etc.) et contre la première secrétaire qui a mis en place les primaires et décidé du non-cumul des mandats.

 

Le jeu d’Arnaud Montebourg est encore plus incohérent et ne trompe personne. Défendant un protectionnisme européen qui a enfin fait son entrée dans le logiciel socialiste grâce au concept de "juste échange" introduit par Martine Aubry depuis trois ans, il préfère faire la fine bouche, au motif sans doute de quelque inimitié personnelle ou des séquelles de "l’affaire Guérini", du nom d’un système certes détestable mais qui n’a probablement pas émergé le jour de l’élection de Martine Aubry au poste de Première secrétaire après douze ans d’une direction aussi irréprochable qu’Hollandaise.

 

La double peine du PS

 

En se retranchant derrière l’argument de l’ampleur à donner au score du vainqueur de la primaire, Royal et Montebourg montrent en réalité qu’ils n’ont rien compris à l’esprit d’une consultation qu’ils ont pourtant réclamée. D’un côté, la mobilisation des électeurs de gauche. De l’autre, des vieux réflexes qui cachent mal une angoisse, celle de la double peine : ne pas être dans le camp du vainqueur, après avoir été éliminé au premier tour. Peut-être ce curieux conglomérat de ralliements permettra à François Hollande de l’emporter au soir du 16 octobre.

 

Mais alors, cette primaire socialiste ne sera qu’un succès sur la forme, et un échec sur le fond, puisqu’en raison de combines d’un autre temps, la décision risque de ne pas se prendre sur le fond d’un clivage qui empoisonne la vie du Parti socialiste et de la gauche depuis des décennies. Cette primaire aurait du en effet être l’occasion de donner au peuple de gauche la possibilité de trancher le conflit entre une approche comptable et gestionnaire de la pratique gouvernementale et une approche n’ayant pas renoncé à "changer la vie".

 

Non pas que les premiers soient plus beaux ou moins estimables que les seconds : si François Hollande l’avait emporté sur une ligne claire et assumée, sa victoire aurait été une belle et nette victoire. Mais s’il l’emporte ce 16 octobre, à la tête d'un attelage brinquebalant tiré à gauche par Arnaud Montebourg et à droite par Manuel Valls, la fracture au sein de la gauche s’ouvrira à nouveau dès les premiers mois d’un éventuel exercice du pouvoir.

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/204077;ralliement-de-montebourg-a-hollande-derriere-la-renovation-des-reflexes-moisis.html

Partager cet article

Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article

commentaires