Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 13:41

930623-1103412cliquez sur la photo

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 13:36

930623-1103412.jpgCLIQUEZ SUR LA PHOTO

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 07:47

930440-1103213.jpgcliquez sur la photo

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Neuilly et le 9.2
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 19:41

le-pen-melenchon.1296587519-copie-1.jpg

 


Le débat Mélenchon/Le pen, ne peut qu'interpeller le militant lambda car quel intérêt peut-il y avoir à se mettre à table pour le vice-président du Parti de Gauche qui prétend représenter également les communistes à l'élection présidentielle à travers le Front de Gauche ?

 

Démontrer que la Marine est la digne héritière de son parachutiste putchiste de père, qu'elle draine la haine comme le capitalisme la guerre, c'est encore une fois enfoncer une porte ouverte et c'est avant tout, offrir une nouvelle tribune médiatique au meilleur partisan que puisse connaître le patronat depuis qu'un homme a commencé à en exploiter un autre, car la collaboration de classe, la chasse à ceux qui veulent briser leurs chaînes est bien l'apanage de la droite extrême, bras armé du capital.

 

J-M Mélenchon a voulu démontrer le racisme de l'égérie de l'Affront National, mais quand donc cessera ce petit jeu stérile... tout le monde sait que Marine Le Pen ne porte pas les travailleurs migrants dans son coeur, tout le monde sait que c'est bien différent si il s'agit d'un quelconque dictateur d'Afrique ou d'ailleurs....

 

Quand cette gauche cessera t'elle de croire et de laisser croire que l'électeur du Front National ne le sait pas, qu'il n'est qu'une victime vampirisée par la blonde chevelure de la nouvelle Jeanne ou l'oeil unique d'un breton dénaturé.

 

Quand cette gauche sera t' elle à même de répondre à ces questions existentielles de ceux que l'on dit d'en bas: je dors où, je bosse où et pour combien, je me soigne comment, je pars à la pêche à quel âge?

Il ne s'agit nullement de nier la nécessité absolue de combattre le racisme, de combattre la haine et l'intolérance, il s'agit de se donner une politique de gauche qui en répondant aux aspirations majoritaires du peuple de France donnera à ce dernier les moyens de vivre, de penser, de s'enrichir de justement donner corps à l'idée de fraternité, d'égalité, de liberté qui ne peut s'épanouir que dans une avancée conséquente des droits humains à une vie décente.

 

Qui peut encore croire ou laisser croire que débattre avec l'infâme rende ce dernier plus infâme alors qu'il s'agit de fait, d'une banalisation des thèses fascisantes, dès lors que la Marine titille le pompon médiatique et qu'elle trouve partenaire c'est l'orgie de mauvais jeux de mots, d'insultes patinées à force d'avoir été sujets de répétitions forcenées pour convaincre l'écoutant.

Joueuse d'accordéon dit la fille à papa, joueuse de je ne sais quoi répond le jean-Luc, pipeau que tout cela pas un de mes collègues ne s'est intéressé à leur joute promotionnelle, à peu près tout le monde s'en est battu....les oreilles au point qu'à l'heure où je vous écris le débat du siècle ne fait déjà plus débat.

 

Quelques âmes égarées ont tenté un temps, de nous faire croire que Georges était réincarné, ce qui en soit aurait été une formidable nouvelle, sauf que pour le coup c'est à travers le JLM qu'il se serait reproduit.

 

Franchement je ne crois que Georges aurait marché dans un truc pareil ou alors il serait allé au bout et la tête d'un ou d'une Le Pen aurait fini au bout d'une pique, pas le genre à poser à côté des héritiers d'un Pétain, d'un Adolphe ou d'un Laval voir d'un Mitterrand premier jus.

Non et c'est sans doute la différence entre un tribun populaire et un tribun passé sous les ors du sénat, d'un garant de l'indépendance nationale et un partisan de Maastricht, d'un prolo devenu révolutionnaire permanent à un un intello devenu un faux prolo éructant.

 

J'en conviens tout n'est pas dans le style mais moi prolo, quand j'entendais Georges, je buvais ses mots pas par délire mystique mais parce que j'entendais la voix de ma classe, parce que le lendemain au boulot tout le monde parlerait de Georges hier à la télé, avec un profond respect et ils respecteraient son parti, le parti de la classe ouvrière celle qui disparut pour revenir mettre une claque magistrale au Traité Constitutionnel Européen,

Georges avait dit je prends tout mais dans le tout de Georges il s'agissait de sa classe, la mienne, la vôtre, ce n'était pas parole de candidat mais un engagement de classe, quand Georges pouvait s'exprimer c'était fermement et avec respect de l'autre, avec dureté et fierté, sans calcul, sans confondre le maitre et son valet.

 

Je parle de Georges Marchais car ma génération garde cette méfiance naturelle à toute idée d'alignement européen et quelle pantalonnade que ce SMIC européen de Jean-Luc Mélenchon, fracassé en son lieu de naissance le voici renaissant au plan européen avec les soutiens massifs des gouvernements d'une droite majoritaire et d'une social démocratie qui assassinent les peuples grec, espagnol, portugais et dont le candidat pressenti achève l'étranglement d' Haiti et des pays tiers en attendant de se faire les crocs sur la terre de France.

 

Franchement pour en revenir à ce débat tant inepte qu'inutile pour la gauche et valorisant par les fachos comment s'égosiller maintenant contre les médias qui donnent de la ligne à la Marine puisque désormais le vice-président du Parti de Gauche s' asseoit à la même table pendant que l'on trinque en bas.

 

Nous voulons des salaires, des pensions, des retraites, une reconquête industrielle, des emplois, des services publics et Jean-Luc Mélenchon répond Programme Commun et Jospin, parmi les pires défaites du mouvement ouvrier contemporain, il choisit le meilleur.

 

Jean-Luc Mélenchon triomphe « je l'ai envoyée au tapis, elle ne connait rien en économie » bravo Jean-Luc 38%des auditeurs ont finalement jugé qu'ils avaient des idées en commun avec la Marine, 38%, c'est effrayant mais elle est au tapis, oui le tapis rouge celui où elle rafle la mise.

 

Jean-Luc Mélenchon demeure rassurant pourtant, si c'est DSK il sera devant et cela sans programme, magnifique non ?!, enfin il sera le first Monsieur de la gauche du pays, comme Obama il can !

Seulement voilà lors des Européennes, juré craché, le Front de Gauche sera devant le PS,raté Jean-Luc mais alors aux Régionales qu'est ce qu'on va leur mettre et on sera devant le PS, raté Jean-Luc...

 

Tiens je vais laisser Georges conclure, à sa façon lorsqu'il reprit un proverbe arabe je crois.

  « si on te trompe une fois, méfies-toi !

si on te trompe une seconde fois, méfies-toi encore plus,

si on te trompe une troisième fois alors tu n'as plus qu'à t'en prendre qu'à toi-même »

 

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Parti Communiste Français
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 19:33

le-pen-melenchon.1296587519.jpg

http://delorca.over-blog.com/article-tres-mauvais-debat-le-pen-melenchon-67170123.html

 

Ce que je peux voir du débat Mélenchon-Le Pen sur le "best of" de BFM TV me déprime.

 

JL Mélenchon ridicule dans son invocation d'un "SMIC européen" dont chacun sait très bien qu'il ne verra jamais le jour, Marine Le Pen qui accapare au service d'une idéologie islamophobe agressive l'idée d'un protectionnisme national pourtant nécessaire pour faire avancer un programme de gauche dans ce pays.

 

JLM a ainsi montré, contre la caste médiatique, qu'il n'était pas sur la même longueur d'onde que le FN (et même qu'il était plus proche qu'il n'y paraissait des idées du parti socialiste ! ouf !), et Marine Le Pen montre aux ouvriers qu'elle est de leur côté... mais contre l' "infâme immigré" transformé en cheval de Troie des multinationales (il lui sera de toute façon plus facile de taper sur les musulmans que sur les entreprises du Cac40).

 

 

Splendide ! le débat politique est ainsi gelé pour les 20 ans qui viennent, et Sarko-DSK se feront toujours élire brillamment avec 50 % d'abstention.

 

On attend toujours, à gauche, le politicien courageux et clairvoyant qui défendra à la fois le protectionnisme économique national et la solidarité avec les immigrés, seule solution pour sortir le pays du naufrage européiste programmé...

Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 19:24
arton12774-677cd.jpg
illustration : contrôler le marché ou le subir ?

Cette mesure est une attaque d’une extrême gravité contre le salariat (93 % de la population) mais n’aura aucune incidence sur les banques qui portent pourtant l’entière responsabilité de l’augmentation de la dette publique au cours des trois dernières années.

Qui peut imaginer un seul instant, en effet, que si les banques nous replongeaient dans la même galère qu’il y a trois ans, Sarkozy ne serait pas le premier à leur offrir les centaines de milliards d’euros dont elles auraient besoin pour financer leurs créances toxiques, garantir les dépôts de leurs clients et leur éviter la faillite ? Qui peut penser qu’il n’augmenterait pas aussitôt le déficit public pour satisfaire les besoins des banques ?

Le même argument qu’en 2008 nous serait alors resservi : « elles sont trop grandes pour faire faillite » ! Alors que, si elles n’étaient pas immédiatement nationalisées, elles pourraient immédiatement faire faillite et s’ensuivrait une crise économique catastrophique. On peut donc être certain que, dans un tel cas de figure, le Conseil constitutionnel s’assiérait sur l’amendement de Sarkozy et se retrancherait derrière des « circonstances exceptionnelles » pour les sauver sans les nationaliser.

Pourtant, ces « circonstances exceptionnelles » ne sont rien d’autre que le fruit de l’inaction du gouvernement Sarkozy et de son inépuisable complaisance envers les banques. Car rien, depuis 2008, n’a été fait pour interdire aux banques de spéculer avec les dépôts de leurs clients. Aucune séparation n’a été instaurée entre banques d’investissement et banques de dépôts. Des dizaines de milliards d’actifs toxiques plombent encore leurs bilans. Loin de revenir à des tailles plus modestes et donc moins dangereuses pour l’économie et la société, les établissements bancaires les plus importants ont profité des fonds mis à leur disposition par l’Etat pour racheter des établissements plus petits ou plus vulnérables. Elles sont encore plus « grandes » aujourd’hui qu’en 2008 et leurs faillites seraient donc encore plus dangereuses.

C’est uniquement contre le salariat qu’est dirigée cette modification de la Constitution

Et cela à double titre.

D’abord en adossant directement à la Constitution le plan d’austérité destiné à rétablir l’équilibre budgétaire, un plan payé par les seuls salariés.

La dette publique sert, en effet, de bélier à Sarkozy et à son gouvernement pour imposer les « réformes » néolibérales qu’ils n’avaient pas encore pu nous infliger. Avec la retraite à 62 ans, les deux ans de travaux forcés qu’il essaie de nous imposer ne sont qu’un avant-goût de ce qu’il nous concocte. La privatisation de pans entiers de l’assurance-maladie, du secteur hospitalier, de la dépendance, des retraites est au menu de son plan d’austérité. La diminution des emplois publics, la destruction de l’Éducation nationale s’accentueront. Les collectivités locales pourront toujours moins financer les prestations sociales qu’il leur incombe de prendre en charge. Sans même parler de la TVA antisociale à laquelle Copé commence déjà à nous préparer.

Ensuite, en rendant très difficile, pour un gouvernement de gauche, la possibilité de faire une autre politique qu’une politique néolibérale. La dette publique actuelle a deux origines.

La première est la baisse des impôts des riches qui obligent l’État à emprunter aux rentiers et à leur verser des intérêts qui accroissent encore le montant de la dette publique.

La seconde est la crise économique (conséquence directe de la crise bancaire) qui s’est traduite par une augmentation des dépenses (financement du plan d’aide aux banques, primes à la casse pour préserver les profits de l’industrie automobile …) et par une diminution des recettes liées au recul de l’activité économique.

Cette dette publique est illégitime, elle n’a jamais profité à l’ensemble de la population, uniquement à ceux qui ont vu leurs impôts baisser, leurs rentes augmentées, leurs profits bancaires restaurés.

Mais une politique de gauche pourrait très bien prendre appui sur un déficit d’une tout autre nature : un déficit finançant l’investissement productif et l’augmentation du pouvoir d’achat. Ce déficit serait rapidement comblé par un surplus de croissance. Utilisé, non pour augmenter les dividendes des actionnaires, but ultime de la politique de Sarkozy, mais pour faire reculer le chômage, sauvegarder la Sécurité sociale, augmenter les salaires du secteur public, ce déficit serait parfaitement légitime. L’amendement voulu par Sarkozy l’interdirait et rendrait anticonstitutionnelle toute politique d’inspiration keynésienne.

La gauche ne doit pas aider Sarkozy à se relever du discrédit politique qui le frappe actuellement

Sarkozy n’osera pas avoir recours à la procédure référendaire pour entériner cette modification de la Constitution. Il sait fort bien que, quel qu’en soit l’objet, il ne peut gagner aucun référendum, tant il est détesté.

Il ne lui restera donc plus que la voie du Congrès (réunion de l’Assemblée nationale et du Sénat) et la nécessité de réunir une majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés par les députés et les sénateurs.

Sarkozy ne pourra donc imposer sa réforme qu’avec une partie des voix des élus de gauche. S’il arrivait à imposer son amendement, ce serait non seulement imposer de très sévères entraves à toute future politique de gauche mais ce serait, aussi, lui permettre de se remettre politiquement en selle, après le profond discrédit que lui a infligé la gigantesque mobilisation en défense de nos retraites.

Il aurait, en effet, une nouvelle fois réussi à diviser la gauche. Il en récolterait les fruits en 2012. A l’inverse, un camouflet infligé à Sarkozy accentuerait encore son discrédit et aiderait à une victoire de la gauche.

Le Parti Communiste a annoncé que ses élus ne voteraient pas l’amendement Sarkozy. La direction du Parti Socialiste semble s’orienter dans le même sens. La gauche doit être unanime dans son refus : exigeons donc, dès maintenant, de chacun de nos élus de gauche qu’il ne vote à aucun prix une telle modification de la Constitution.

 

Jean-Jacques Chavigné

 

source : http://www.democratie-socialisme.or...

URL de cet article 12774
http://www.legrandsoir.info/Sarkozy-veut-faire-entrer-dans-la-Constitution-l-interdiction-des-deficits-publics.html
Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 19:14

ANC.jpg

http://www.africanmanager.com/articles/131903.html

 

 Le Congrès national africain (ANC, qui célébrait samedi son 99ème anniversaire), a rendu hommage à l'héroïne de la libération, Ma-Rebecca Kotane.

Veuve du défunt Secrétaire général du Parti communiste sud-africain (SACP) et membre du Comité exécutif national de l'ANC, Moses Kotane, Ma-Rebecca Kotane a le même âge que l'ANC.

Malgré les difficultés et le harcèlement de la Police sous l'apartheid, son époux ayant été l'un des premiers à être bannis dans le cadre de la loi sur la suppression du communisme, Mme Kotane n'a cessé de soutenir le camarade Moses Kotane, sa famille et le mouvement de libération.

MosesKotane.jpg

Enterré au cimetière de Novodevich, à Moscou en 1978, M. Kotane était un activiste politique qui a consacré sa vie à la libération de son peuple, après avoir adhéré au Parti communiste en 1952.

Il a été au coeur de chaque lutte en Afrique du Sud - la campagne de désobéissance de 1952, le procès pour trahison de 1956 à 1961, la clandestinité en 1960 et l'un des principaux organisateurs de l'armée du peuple -  "Umkhonto we Sizwe"

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 19:06

manipulation1.png

 

http://www.observatoire-des-sondages.org/Nouvelle-manipulation-securitaire.html

 

On connaît le procédé. A peine Nicolas Sarkozy avait-il quitté les studios de TF1 (jeudi 10 février 2011), que les deux principaux agents de propagande élyséenne, l’Ifop et Le Figaro prolongeaient l’opération de « reconquête de l’opinion »(lefigaro.fr, 13 février 2011). Après le discours sécuritaire de Grenoble (30 juillet 2010), un sondage avait suivi un fait divers sordide ponctué par des déclarations tonitruantes visant à renforcer la lutte contre la criminalité à coup de questions biaisées dans un sondage en ligne. Même opération après la nouvelle et longue litanie sécuritaire de Nicolas Sarkozy : la lutte contre la criminalité s’enrichit d’une lutte contre les juges laxistes. Toujours à coup de questions biaisées. Extrait :

Etes vous favorables ou défavorables à ce que l’on sanctionne les juges en cas de faute ayant entrainé une erreur judiciaire ?

 Favorable car les juges ayant commis des fautes doivent être sanctionnés comme d’autres professions le sont
 Défavorable car ils jugent en leur âme et conscience et le risque d’erreur est inévitable

La réponse est donc dans la question. Comment ne pas être d’accord s’il y a faute ? Pourquoi les juges seraient-ils en dehors du droit commun ? Quelle est la faute ? Ne suggère-t-on pas que les juges ne sont jamais sanctionnés ? Ne suggère-ton pas que la faute est déjà prouvée dans le cas qui sert de prétexte ? Sans surprise, les internautes sondés sont favorables à une sanction contre les juges fautifs (62%) en outre insuffisamment répressifs en matière de récidive (85%), de crime sexuels (84%) et d’affaires politico-financières (80%).

Le triangle de la manipulation est en ordre de marche : Elysée - Ifop - Le Figaro.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Neuilly et le 9.2
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 19:03
Dresde_Neo_Nazis_604.JPG
Crédits photo:  Manifestation néo-nazie à Dresde le 13 février 2011 (Florian Targa)

C'est une tradition, le 13 février, plusieurs centaines de militants d'extrême-droite ont défilé à Dresde, en Allemagne, pour commémorer le bombardement de la ville. Et cette année encore, les néonazis n'étaient pas seuls: habitants et militants antifascistes étaient la pour défendre la mémoire de leur ville.

(De Dresde) Dresde, 11 heures du matin. Des barrières sont érigées tout autour de la gare centrale, les entrées sont filtrées par la police. Les rues grouillent d’uniformes, le quartier est en état de siège. Comme chaque année, un rassemblement de néonazis est attendu pour commémorer le bombardement de la ville par les Alliés en 1945. Environ 25 000 personnes avaient péri lors de cette nuit, dont le spectre ne cesse depuis d'hanter l'histoire de la ville.

Ils sont environ 1300 à avoir répondu à l'appel de la JLO (Junge Landsmannschaft Ostdeutschland), association nationaliste qui a pour but de protéger l'héritage culturel allemand. Beaucoup de militants néonazis typiques: jeunes, vêtements noirs et lunettes de soleil, crânes rasés ou capuches enfoncées sur la tête. Mais aussi un grand nombre de personnes âgées et d'anonymes qu'on pourrait trouver dans n'importe quel autre cortège.

Parmi les drapeaux, ceux noir blanc et rouge du parti nationaliste NPD. Au milieu des flambeaux, les banderoles dénoncent pêle-mêle «l'holocauste des bombes» et les «crimes contre l'humanité des Alliés». Des haut-parleurs crachent une musique classique qui flirte avec le tragique. L'ambiance est volontairement lourde:

«On est venu pour commémorer des victimes allemandes de la guerre, pas pour s'éclater entre potes, explique Josef, aux avant-postes du cortège. J'emmerde ceux qui ne supportent pas que nous soyons aussi forts et que nous ayons aussi le droit d'être ici. Je vous jure, ils ont pas finis de nous voir.»

Dr esde, champs de bataille de la mémoire

De l'autre côté, près de 3000 militants antifascistes réunis à l'appel des collectifs Dresden-nazifrei et No Pasaran pour empêcher les néonazis de manifester. D'abord dispersés, ils se réunissent vite sur les lieux de blocage qui s'organisent par le bouche à oreille.

«Le problème ce ne sont pas les nazis, c'est la ville et les flics qui les laissent défiler et font tout pour nous empêcher d'agir», s'énerve une jeune femme.

Un hélicoptère patrouille. La nuit tombée, les puissants projecteurs des canons à eau sont allumés. La tension est palpable, mais n'éclate pas: les colonnes de policiers caparaçonnés y veillent. «No pasaran! Ils ne passeront pas!», s'écrient les antifascistes.

Mais les blocages avortent, et les militants en sont réduits à pourchasser à distance le cortège de l'extrême-droite. À chaque nouveau coin de rue ses nouvelles barrières et ses nouveaux policiers. Ceux-ci procèdent à quelques interpellations éclairs et ciblées, sous les sifflets de la foule en colère.

Face aux troupes sans cesse plus nombreuses de l'extrême-droite les réseaux antifascistes ont fait du 13 février, par réaction, leur cheval de bataille. Ils ont d'ailleurs remporté une grande victoire l'année dernière en bloquant le défilé néonazi, annulé à la dernière minute par les autorités pour raisons de sécurité.

«Dresde sert de catalyseur à l'extrême-droite pour montrer sa force, nous explique Stefan Zielke, responsable presse du collectif Dresden-Nazifrei. C'est en quelque sorte l'enfant chéri des nazis. L'effet symbolique d'un blocage est d'autant plus important.»

«C'est votre fascisme qui es t responsable des bombes»

Loin des affrontements et des rassemblements de policiers, la mairie a de son côté organisé une chaine humaine. Cora et Thomas, deux amis, y participent, comme 17 000 autres personnes. Ils arborent fièrement une banderole où l'on peut lire: «C'est votre fascisme qui est responsables des bombes.»

Pour eux, commémorer le souvenir du bombardement ne signifie pas réduire la culpabilité du troisième Reich et des Allemands. «Ce sont deux choses différentes, et cela doit le rester», explique Thomas, évasif.

Pourquoi, après tout, ne pas tout simplement interdire le défilé, comme l'exigent de nombreux politiciens de tous bords? Car c'est juridiquement impossible, comme l'a rappelé le professeur Jürgen Schwabe, lors d'un débat organisé à Berlin au mois de janvier:

«Ce défilé est une maladie contre laquelle on peut rien faire car il est protégé par la constitution allemande.»

Le défilé des néonazis est non seulement juridiquement protégé, mais les tentatives de blocage de leurs opposants sont, elles, illégales: elles vont à l'encontre du droit à manifester des néonazis. Mais, comme l'explique Stefan Zielke, cela ne va pas les arrêter:

"On se fout des jugements et des lois car la désobéissance civile est toujours légitime quand ce sont des Nazis en face!".

«Aujourd'hui c'était la Blitzkrieg, la semaine prochaine, ce sera Stalingrad»

Malgré les apparences, c'était un 13 février plutôt calme. Mais la tempête est annoncée pour samedi prochain. Des milliers de manifestants antifascistes venus de toute l'Allemagne seront présents pour bloquer le second défilé des néonazis. Ralf, jeune étudiant en philosophie à Berlin, sera là, convaincu que «si aujourd'hui c'était la Blitzkrieg, la semaine prochaine ce sera Stalingrad».

 

Julius Tweer et Florian Targa

 

http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/60064/date/2011-02-14/article/dresde-neo-nazis/

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 18:57

viol03.jpg

cliquez sur la photo

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article