Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 17:31

Agent-Orange-dioxin-skin-damage-Vietnam.jpgLe 3 mai 2011, par l’intermédiaire de la radio vietnamienne La Voix du Viêt Nam  (VOV), le Vice-président de l’Association vietnamienne des victimes de l’Agent Orange / dioxine (VAVA), TRAN Xuan Thu, annonce que davantage de preuves ont été collectées sur les victimes de la dioxine et qu’elles permettaient d’emprunter une voie juridique différente de celle utilisée il y a sept ans dans le but d’ouvrir une nouvelle procédure contre les États-Unis :


VOV: Est-ce que VAVA a l’intention de poursuivre les compagnies chimiques américaines et lutter pour la justice d’une façon différente de celle entreprise il y a sept ans et qui n’a pas atteint ses objectifs?

M. TRAN: Malgré le temps qui passe, l’association continuera à rechercher la justice par tous les moyens juridiques possibles. Nous savons qu’il reste encore beaucoup à faire. D’abord, nous exhortons la Chambre des représentants des États-Unis à compenser les victimes américaines et vietnamiennes de AO / dioxine. Et nous demandons au Congrès et à l’Administration américaine d’attribuer des subventions pour l’aide aux victimes. Le verdict de la Cour de New York n’est effectif que dans cet État. Même si ce tribunal a rejeté la plainte déposée par les victimes vietnamiennes, le Viêt Nam peut encore poursuivre dans un autre État des États-Unis. Les préparatifs sont en cours pour la phase finale. Le procès est prévu pour démarrer à la fin de 2011 ou au début 2012.


VOV: Les tribunaux américains ont rejeté une grande partie les preuves fournies par le Viêt Nam dans les procès précédents. Quelles sont les nouvelles preuves avancées?

M. TRAN: Nous avons rassemblé un large éventail de nouvelles preuves pour ce procès. Il ne fait aucun doute que les États-Unis veulent se dérober à leur responsabilité juridique et confiner le procès dans un État qui bloque. Les résultats finaux ne dépendent pas seulement de la défense des accusés, mais aussi du gouvernement étasunien.


VOV: Les maladies liées à la dioxine reconnues par les États-Unis sont très exactement celles que l’on peut constater au Viêt Nam. Sont-elles considérées comme faisant partie d’une nouvelle preuve convaincante pour une autre procédure judiciaire intentée par VAVA?

M. TRAN: Oui, c’est une preuve importante. Les États-Unis ont identifié 15 maladies, le Viêt Nam, 17. Ces maladies sont communes aux victimes des deux pays. Toutefois, les listes fournies par les deux parties ne comprennent pas de nombreuses autres maladies importantes causées par la dioxine, comme par exemple l’immunodéficience, très largement répandue mais qui passe inaperçue car elle n’est pas aussi aigue [et spectaculaire] que les autres pathologies. En attendant, le gouvernement américain a subventionné toutes les victimes américaines qui souffrent d’une maladie figurant sur liste, y compris ceux qui ont perdu 10 pour cent de leur capacité de travail. Cette pratique montre clairement que les États-Unis échappent délibérément à leur responsabilité pour les victimes vietnamiennes de l’Agent Orange.


VOV: Les États-Unis se sont coordonnés avec le Viêt Nam pour un traitement des questions liées à l’Agent Orange. Toutefois, le versement des moyens financiers est lent. Combien la partie américaine a débloqué jusqu’à présent?

M. TRAN: La partie américaine a réalisé [sans la reconnaître] sa responsabilité sous la forte pression des deux communautés nationales, et celles internationales. Ils reconnaissent les effets néfastes de l’Agent Orange [pour les leurs]. Ceci est considéré comme une première étape dans la lutte pour la justice des victimes vietnamiennes. Les États-Unis ont augmenté l’aide financière d’année en année, passant de 3 millions de dollars en 2007-2009 à environ 15 millions à l’heure actuelle. Mais, autant que je sache, les États-Unis ont dépensé des milliards de dollars pour soutenir leurs milliers de vétérans victimes de l’Agent Orange, quelle somme devraient-ils allouer aux 4 millions de victimes vietnamiennes… ? c’est encore trop peu en rapport à leurs souffrances. En outre, cet argent promis est alloué à une décontamination partielle de « points chauds » sur l’environnement, mais les États-Unis doivent aussi prendre en charge les victimes…


VOV: Dans une récente interview vous avez dit qu’il y aurait un large éventail d’activités visant à soutenir les victimes, y compris la construction de centres dans les provinces et les villes. Comment avancent ces projets?

M. TRAN: Le 10 août 2009, Journée des victimes vietnamiennes de l’Agent Orange, nous lanceront un programme de collecte de fonds dans le but de mobiliser 64 milliards de Dongs [un peu plus de 2 millions d’euros] en cinq ans. Ainsi, nous aurons assez d’argent pour construire 58 centres d’un coût de 500 millions de Dongs chacun [18 500 euros]. Nous avons déjà construit 12 centres sans compter les 10 autres financés par l’État. Notre projet de construction de ces centres dans toutes les provinces et les villes seront achevés d’ici 2013. Initialement, chaque centre doit prendre en charge des dizaines d’enfants de dernière génération victimes de l’Agent Orange. Nous venons de soumettre un plan au Vice-premier ministre, Nguyen Thien Nhan, pour construire trois grands centres à Hanoi, Da Nang et Ho Chi Minh-Ville pour dispenser des soins aux victimes solitaires et parents des victimes sans soutien familial.


VOV: Quelles sont les activités qui marqueront ce 50e anniversaire du premier épandage d’Agent Orange sur le Viêt Nam ?

M. TRAN. Une conférence nationale est prévue le 10 août pour marquer cet anniversaire. L’événement sera l’occasion pour nous de remercier deux communautés nationales, ainsi que d’autres, internationales, qui aident nos victimes de l’Agent Orange et tiennent les États-Unis pour responsables des conséquences de la guerre. Un large éventail d’activités sera organisé à travers le pays. Une première conférence nationale, début juillet, rendra hommage aux victimes. Une autre, du 6 au 9 août, concernera les premiers soins à donner aux victimes de l’Agent Orange, des visites et des cadeaux seront rendues et données aux victimes. Actuellement VAVA se prépare à ces activités. À partir d’aujourd’hui jusqu’au 10 Août, Hanoi organisera une série d’activités, comme un requiem pour les victimes, une visite au cimetière de Truong Son à Quang Tri, une commémoration à l’occasion du 50e anniversaire de la propagation de l’Agent Orange sur le Viêt Nam (10 août) et des soins médicaux gratuits pour 10.000 victimes.

 

 

 


VOV: Merci beaucoup.

 

March_1968.jpg

 


Vue aérienne au Centre du Viêt Nam, mars 1968. La fin de cette guerre visant l’anéantissement total du pays est encore très loin… Défoliations et bombardements aveugles à perte de vue afin que le Viêt Nam “retourne à l’Âge de pierre”, selon le général Curtis E. LeMay, fervent partisan de l’utilisation de la bombe atomique sur ce pays.

Par ailleurs, ajoute VOV, la Fondation Ford et l’Institut américain Aspen ont réaffirmé la nécessité du plan d’aide qu’ils préconisent pour le règlement des conséquences de l’Agent Orange au Viêt Nam. Selon un communiqué de presse de ces deux organisations daté de lundi, une subvention de 1,6 million de dollars de la Fondation Ford permettra à l’Institut Aspen de poursuivre ses activités de soutien au programme consacré à l’Agent Orange au Viêt Nam lancé par le Groupe de dialogue États-Unis/Viêt Nam. Ces activités se concentreront sur la recherche de fonds publics et privés pour régler les effets persistants de l’Agent Orange, ainsi que sur l’appel aux spécialistes afin que les projets au Viêt Nam puissent répondre aux besoins des victimes. En juin 2010, ce Groupe de dialogue avait préconisé un plan de mobilisation de 300 millions de dollars pendant dix ans pour aider le Viêt Nam à régler les conséquences de l’Agent Orange. Ces derniers temps, la Fondation Ford et l’Institut Aspen ont joué un rôle central dans l’élaboration d’un programme caritatif bipartite, afin d’améliorer les connaissances des décideurs politiques américains en la matière. Lancé en 2007 et co-présidé par Walter Isaacson, l’Institut Aspen et le Groupe de dialogue a appelé au soutien des efforts visant à régler les séquelles sur l’homme et l’environnement provoqué par ce poison utilisé durant la guerre au Viêt Nam. En 12 ans, la Fondation Ford a octroyé 17 millions de dollars pour appuyer les efforts de règlement des conséquences de l’Agent Orange au Viêt Nam.

Le 16 mai, vietnamplus informe qu’une étude du Centre médical chargé des problèmes que connaissent les vétérans de l’État de Louisiane (États-Unis) établissait une relation entre l’Agent Orange et le cancer du rein. Il y aurait donc un lien entre le défoliant et le cancer du rein chez les anciens combattants américains exposés à l’Agent Orange au Viêt Nam. Les chercheurs ont examiné les données de 297 patients souffrant d’un cancer du rein pour la période 1987-2009 et constaté que des patients, âgés de 39 à 63 ans quand ils avaient été diagnostiqués, avaient été exposés à l’Agent Orange. Lors d’une conférence de presse tenue le 13 mai 2011 suite à la réunion annuelle de l’Association d’urologie des États-Unis à Washington, le docteur Anthony Y. Smith a déclaré: “Nous savons que l’Agent Orange contient des produits chimiques extrêmement toxiques, et ceux-ci sont connus pour être hautement cancérigènes. Les chercheurs continuent leur travaux pour pouvoir affirmer avec certitude que l’exposition à ces produits chimiques constitue un facteur de risque de cancer du rein”, a-t-il ajouté. Ces dernières années, l’Institut de Médecine relevant de l’Académie nationale des sciences des États-Unis a confirmé qu’il y avait un lien entre l’Agent Orange et plusieurs maladies, dont les leucémies lymphoïdes ou les sarcomes des tissus mous.

Le 29, world.kbs.co.kr relate la vive polémique autour de la révélation sur l’enfouissement de défoliants par l’armée américaine dans le sol sud-coréen. L’affaire a éclaté après la diffusion, le 16 mai, par KPHO-TV, une chaîne américaine, et les témoignages de trois anciens soldats américains qui ont servi dans les années 1970 dans la base de Camp Carroll, à Chilgok, au sud-est du pays. Steve House, l’un des témoins, a affirmé qu’il avait enseveli des barils de 200 litres sur lesquels étaient inscrits Composé Orange Vietnam. Robert Travis, se souvient, quant à lui, de 250 containers qu’il avait fait rouler un par un pour les enterrer. KPHO-TV qui a diffusé ces témoignages a évoqué le risque de l’éventuelle contamination des eaux souterraines. Depuis, la société sud-coréenne est sous le choc et s’inquiète que les autres bases militaires américaines connaissent le même problème. Les défoliants étaient utilisés comme arme chimique quand l’armée voulait faciliter le combat en zone forestière ou priver son ennemi de nourriture. L’usage de cet herbicide hautement toxique provoquant cancers ou dérèglements du système nerveux, entre autres. De nombreux vétérans qui ont participé à la guerre du Viêt Nam souffrent aujourd’hui encore des effets secondaires. La récente enquête épidémiologique menée auprès des habitants de Chilgok qui montre une mortalité due aux cancers et maladies neurologiques relativement élevée vient renchérir la préoccupation des Sud-Coréens sur la contamination des sols et nappes phréatiques par l’Agent Orange. Ainsi, les autorités sud-coréennes se sont empressées d’entamer une évaluation environnementale urgente dans cette région. Et les gouvernements sud-coréen et étasunien se sont mis d’accord pour mener une enquête conjointe. Ils vont ainsi créer une équipe d’investigation officielle qui sera opérationnelle dès la semaine prochaine, lorsque des experts américains arriveront en Corée du Sud. Par ailleurs, l’Institut national de recherche environnementale (NIER) a relevé, le 27 mai, des échantillons d’eaux souterraines dans dix endroits différents aux environs de Camp Carroll [lire sur Mondialisation.ca. l’article du 8 juin 2011 http://www.mondialisation.ca/50-me-anniversaire-du-premier-pandage-d-agent-orange-au-vi-t-nam/25180 ]. Les investigations conjointes sont donc bien entamées. En tout cas, la coopération des autorités américaines est inhabituellement prompte, si on considère qu’elles se montraient jusqu’à maintenant plutôt réticentes à coopérer lorsque surgissait un problème qui impliquait un GI ou une base. Selon certains, c’est parce que les Américains redoutent que l’affaire de l’Agent Orange provoque une fois de plus un ressentiment anti-américain chez les Sud-Coréens. En effet, dans le passé, l’image des États-Unis a été mise à mal par certaines affaires. La mort de deux collégiennes percutées par un char américain avait été en 2002 à l’origine de grandes manifestations anti-américaines. La transparence des autorités des deux pays dans les investigations décidera du sentiment du peuple sud-coréen.

Le dernier jour de ce mois de mai 2011, vietnamplus rapelle qu’il y a bien eu épandage d’ « Agent Orange » par l’armée américaine en Corée dans la zone démilitarisée (DMZ) au milieu des années 1950 [« Agent Orange » est ici employé en terme générique: à cette époque il s’agissait des Agents Pourpre, Vert et Rose, contenant davantage de dioxine que n’en renfermera l’Agent Orange lui-même], affirmation constaté par un sergent-chef de l’armée sud-coréenne, rapporte lundi l’Agence de presse sud-coréenne Yonhap. Eum Do-nam, militaire sud-coréen à la retraite âgé de 77 ans, a déclaré que des avions de l’armée américaine ont répandu trois ou quatre fois par mois de l’ « Agent Orange » dans la DMZ en 1955 [et aussi en juillet 1968, lire le livre Agent Orange-Apocalypse Viêt Nam, p. 152] alors qu’il était en poste à proximité de cette dernière. Il a affirmé que ces épandages n’ont été effectués que par l’armée américaine sans aucune participation de l’armée de son pays. De fait, cet ancien militaire dont les doigts sont déformés et la jambe gauche paralysée depuis 20 ans a été reconnu, en 2007, victime de l’ « Agent Orange ». Ce rappel d’information a été communiquée alors que l’enquête conjointe entre la République de Corée et les États-Unis dans le cadre d’une plainte sur l’enfouissement d’ Agent Orange par l’armée américaine sur le territoire sud-coréen il y a de plus de trois décennies est accélérée. Le même jour, la République de Corée et les États-Unis ont prélevé des échantillons d’eau et de terre en 15 endroits différents à proximité de la base militaire américaine de Carroll (Chilgok, environ 216 km de Séoul) pour analyse. Auparavant, les enquêteurs des deux pays ont analysé plusieurs autres échantillons de terre prélevés sur quatre autres sites. Pour les besoins de cette enquête, le ministère sud-coréen de la Défense a créé un groupe spécial pour étudier l’environnement de 85 anciens sites militaires américains. L’information que des barils d’Agent Orange sont enfouis sur le territoire sud-coréen depuis plus de 30 ans a inquiété l’opinion sud-coréenne. De nombreuses études scientifiques ont démontré que les militaires comme la population civile qui ont été en contact avec ce défoliant toxique sont atteints de maladies – dont divers types de cancer – et que leur descendance est frappée de malformations congénitales et de troubles fonctionnels.

 André Bouny

p.-s. actualité : http://roadsmag.com/187958676565/

André Bouny, pt du Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l’Agent Orange, auteur de « Agent Orange, Apocalypse Viêt Nam », Éditions Demi-Lune, 2010, Paris :http://www.editionsdemilune.com/agent-orange-apocalypse-viet-nam-p-33.html#Description-du-livre

 

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 10:15

Carte-crise-nord-Mali.jpg

mali_carte_des_ressources.jpg

http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2013/02/17/article.php?sid=145279&cid=41

 

Par Ali El Hadj Tahar
elhadjtaharali@gmail.com

 

Sous le prétexte d’une «responsabilité de protéger», les Français ont intervenu au Mali sans mandat de l’ONU. Les puissances occidentales les soutiennent pour une mise sous tutelle programmée de l’Afrique. Mais dans la tutelle de l’Afrique, il y a la mise sous tutelle de la France par les USA, car ceux qui mènent le jeu au Sahel ce sont les Américains, avec la complicité de nombreux pays d’Afrique et d’Afrique du Nord, qui semblent depuis quelques années appeler le néocolonialisme de leurs vœux.
Dans le nouvel ordre mondial qui voit le jour, la financiarisation est inséparable de la militarisation, le monde de la finance étant intimement lié au complexe militaro-industriel qui a pris la Maison-Blanche en otage. La Maison-Blanche, quant à elle, prend en otage d’autres pays, des plus grands aux plus petits. Moscou et Pékin et les pays du BRICS semblent être les seuls Etats à refuser cette hégémonie, que les Américains refusent de voir fragilisée, quitte à ramener les récalcitrants avec le «gros bâton» cher au président Theodore Roosevelt. Beaucoup d’éléments ont argumenté dans le sens d’une préméditation de l’opération Serval dans le cadre d’un complot contre le Mali et les pays frontaliers, pas uniquement l’Algérie. Mais on a compris que tout le micmac flagrant montre qu’il s’agit d’une crise créée de toutes pièces et que le manipulateur en chef, le Département de la défense américain (DoD) la préparait depuis les années 1990, lorsqu’il a créé des situations créatrices de crises (crisogènes) par sa seule présence. Revenons à l’histoire de la présence américaine en Afrique et à l’apparition mystérieuse du terrorisme, à chaque fois qu’une base américaine se crée dans une région. «L’idée politique centrale de l’impérialisme, écrit la philosophe politique Hannah Arendt, est l’expansion comme un but permanent et suprême de la politique», tandis que Chalmers Johnson écrit dans The Sorrows of Empire. Militarism, Secrecy, and the End of the Republic : «L’impérialisme ne peut pas exister sans un puissant appareil militaire pour soumettre et policer les gens qui s’opposent sur son chemin et un système économique pour financer un établissement militaire couteux et improductif.»(1) En 2002, dans une perspective qui s’inscrit dans le projet impérialiste du Grand Moyen-Orient, George Bush a créé le plan Pan Sahel afin de «lutter» contre le terroriste dans le Sahel ; or, il n’y avait pas de terroristes au Sahara ni dans sa région sud, est et ouest, même après dix années de troubles en Algérie. Le terrorisme s’est développé au nord du Maghreb, et s’y est maintenu car il n’avait pas d’assisses dans le sud, d’autant que l’Islam traditionnel et soufi y est très puissant et constituait un paravent contre les takfiristes, wahhabites et autres excommunicateurs. Ce bel Islam de nos ancêtres dérangeait beaucoup, car il donne une idée forte et puissamment ancrée d’une tradition spirituelle et culturelle qui empêchait la prolifération des parasites. Mais le Sahel est une région visée par les Etatsuniens dès que le bloc communiste a sombré. Déjà, en 1996, ils ont demandé aux Saoudiens d’envoyer l’agent Ben Laden au Soudan, non sans avoir concocté un coup d’Etat dans ce pays afin de permettre à un Etat «islamiste» d’y prendre racine. Ben Laden enverra des armes et des Arabes-Afghans vers l’Algérie et, au préalable, il écrira pour ses amis du parti dissous les paroles de : «Alayha nahia, alayha noudjahed.»
Programme d’aide, programme d’asservissement
Pourquoi les Américains voulaient-ils «combattre» le terrorisme sur un territoire où le phénomène n’existait pas si ce n’est pour le créer ? Comme par hasard, dès l’année suivante, entre 2003 et 2004, le groupe d’El Para kidnappe plusieurs groupes de touristes au Sahara ! Le groupe terroriste nigérian Boko Haram est créé en 2002. Entre 2007 et 2008, la Mauritanie subit des attaques et des enlèvements de l’Aqmi. Le terrorisme était inconnu en Irak avant 2003 ; aujourd’hui, ce pays est son fief. En 2008 apparaissent les djihadistes d’Al-Shabbab, en Somalie. Moubarak et Benali ont éradiqué le terrorisme que le «printemps arabe» vient ressusciter en Égypte et en Tunisie… Idem pour la Libye et surtout la Syrie actuellement… où les Américains s’installent. Le cancer terroriste se développe, comme s’ils l’inoculaient directement par injection. En 2005, le programme US Pan Sahel se transforme en Trans Sahel Conter Terrorism Partnership dont l’objectif était de former les forces militaires des sept pays sahariens «volontaires» dans leur lutte contre leurs différents ennemis, y compris «terroristes», en fait des alliés sous de faux drapeaux. Tactique du pyromane pompier… Les Etats-Unis ont aussi un programme appelé Counter Terrorism Train and Equip destiné à apporter de l’aide militaire à des pays maghrébins et d’Afrique subsaharienne (Algérie, Burkina Faso, Tchad, Libye, Mali, Mauritanie, Maroc, Niger, Nigeria, Sénégal, Tunisie) en leur offrant quelques armes et véhicules, du matériel de communication, des pièces de rechange et des tenues militaires. Il permet d’avoir un pied à terre dans ces pays en attendant mieux, une base militaire, un puits de pétrole ou une exploitation minière, par exemple. Ainsi donc, les Etats-Unis visent l’implantation dans des pays qui sont traditionnellement dans le giron français… Peu d’égards pour la France amie et alliée au sein de l’OTAN… Mais les Etats-Unis ne sont-ils pas venus concurrencer la France à Djibouti en 1981 ? Et comme par hasard, le piratage s’est développé dans la corne de l’Afrique dès que la base américaine de Camp Lemonnier a été créée en 2003. Les actes de piratage contre des navires marchands se développent en même temps que le terrorisme, au fur et à mesure que la répression grandit. L’injustice nourrit la révolte, c’est ce que font semblant de ne pas comprendre les pays qui ont de longues expériences coloniales. Une fois le terrorisme installé en Afrique, George Bush décide de créer, en 2007, un commandement unifié pour l'Afrique (United States Africa Command) dont l'acronyme est Usafricom ou Africom et destiné, en premier lieu, à coordonner toutes les activités militaires et sécuritaires étatsuniennes sur ce continent. Son deuxième but est la «géopolitique du pétrole», soit la sécurisation des approvisionnements américains par le golfe de Guinée afin d'amoindrir la dépendance aux réserves du Moyen-Orient. Le troisième but est la compétition économique afin de contrer par un pré-positionnement militaire US la montée en puissance de la Chine. Parmi ces objectifs, on ne sait lequel est prioritaire, car comptent beaucoup pour les Etats-Unis les nécessités de défense pure, soit la dépense du budget militaire dans des conflits nécessaires pour le fonctionnement du complexe militaro- industriel. Ce n’est qu’à cela essentiellement qu’ont servi les guerres d’Afghanistan et d’Irak depuis 2003. Car il faut savoir que la Maison-Blanche a dépensé près de 5 000 milliards de dollars en dix ans en Irak et en Afghanistan, sommes qui sont allées dans les coffres du complexe militaro-industriel et ceux d’autres entreprises étatsuniennes. La recette est simple : on crée la pauvreté dans un pays, et lorsqu’il devient ingouvernable, on y envoie des terroristes qu’il s’agira d’éliminer sous prétexte qu’ils menacent le «monde libre». Ainsi, la chaîne de production d’armes tourne à fond pour doter à la fois les terroristes et les pays qui combattent le terrorisme. En 2008, Jeremy Keenan, un anthropologue très au fait des choses du terrorisme et du renseignement, écrivait dans la revue d’intelligence Menas: «Rares sont les endroits au monde qui ont été autant sujets à désinformation que le nord du Mali et sa frontière avec l’Algérie. Il est vrai que c’est le point focal de l’administration Bush en ce qui concerne sa fabrication d’un second front saharien dans sa soidisant guerre contre le terrorisme.» En 2009, le Mali a bénéficié du programme Trans Sahel Conter Terrorism Partnership, mais au préalable, les Etats-Unis ont imposé à ce pays criblé de dettes une restructuration qui l’a davantage affaibli puis entraîné dans le gouffre actuel. En un tour de passe-passe américano-franco-qatari, voilà le Mali coupé en deux, avec un nord occupé par une nébuleuse d’islamistes et de pseudo-rebelles également à la solde. Puis voilà les Français qui accourent pour sauver un peuple de barbares islamistes… qu’ils ont pris soin de doter des armes les plus sophistiquées…
La guerre, seule logique de la Maison-Blanche
Pour renforcer sa présence en Afrique, au détriment d’une France qui n’a plus d’argent pour y être présente, Washington va, selon le Département d'Etat américain, déployer une centaine de conseillers en Afrique de l'Ouest et les répartir au sein des contingents africains de six nations : Niger, Nigeria, Burkina Faso, Sénégal, Togo et Ghana, qui fournissent des troupes à la Misma. Ces «mentors» dépendent du programme African Contingency Operations Training and Assistance (ACOTA). Même s’ils ne seront pas déployés sur le territoire malien, économiquement, il s’agit d’une ingérence dans une chasse gardée, même s’il s’agit d’un allié atlantique. Pour comprendre cette stratégie, il faut savoir que le budget américain est de 755 milliards de dollars (2010) alors que celui de la Chine est de seulement 143 milliards de dollars, que celui de la Russie est de 71, 9 mds et celui de la France de 62,5 seulement. Le budget défense des Etats-Unis est non seulement colossal, mais il est plus important que tous les autres secteurs réunis : il bouffe plus que la moitié du budget du pays alors que celui de la France est le deuxième après celui de l’éducation. En 2011, le budget du DoD représente 41% du total mondial de défense par rapport à la Russie qui n’en détient que 4,1% et la Chine 8,2 % tandis que l’Arabie Saoudite en détient 3%. La véritable course aux armements n’a jamais été aussi folle qu’aujourd’hui, car l’Amérique dope les achats en imposant une surenchère, ensuite grâce au terrorisme qui cible les pays non amis et ennemis. Ainsi, les pays arabes, qui soutiennent le terrorisme (Arabie Saoudite, le Qatar et les autres pays du Golfe) sont devenus des investisseurs dans l’industrie militaire occidentale par le biais d’opérations de leurs fonds souverains, et ce, indirectement ou directement dans certaines entreprises liées au complexe militaro-industriel (Carlyle et la société militaire privée Vinnel) : des enjeux importants les lient désormais au terrorisme qui nourrit le complexe militaro-industriel… Le problème malien s’inscrit donc dans une stratégie géopolitique globale qui dépasse les acteurs apparents (groupes terroristes) et même ceux qui se sont mis en avant depuis le début ou dernièrement (Qatar et France) : elle s’inscrit dans un plan du Grand Moyen-Orient tout comme les «printemps arabes» qui visaient à éliminer tous les raïs (Benali, Moubarak et surtout Kadhafi) susceptibles de s’opposer à la création, à leur frontière (Mali), d’un Etat failli où se déploient les groupes terroristes, tout comme en Afghanistan. Fin 2010, Obama avait dit vouloir renforcer l’armée américaine et lui donner de nouveaux «partenaires» pour la réussite de ses objectifs : il ne dit pas alliés car ceux de l’Occident sont connus ; il s’agit donc de ces innombrables traîtres à leur nation qui prolifèrent depuis les «printemps arabes». Ce sont les services de renseignements étatsuniens qui recrutent les traîtres, ainsi que des agences supposées de droits de l’homme, des ONG supposées humanitaires ou destinées à «promouvoir la démocratie dans le monde», comme l’Open Society, le Fondation Soros, la National Endowment for Democracy… D’ailleurs, ces trois ONG liées à la CIA ont joué un rôle fondamental dans les «printemps arabes».
A.E.T.
(A suivre)
1. Traduction Ali El Hadj Tahar.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 09:57

usa.png"La servitude consiste à dépendre de lois injustes ; la liberté de lois raisonnables." - Antoine de Saint-Just - 1767-1794 - Théorie politique

 


Actuellement, nous pouvons constater une précipitation formidable concernant la détérioration de la situation mondiale que ce soit au niveau économique, culturel, social et même sécuritaire. La communauté internationale se défait, c’est du nouveau déjà , alors que pour la première fois dans l’humanité et à travers l’ histoire, nous avons actuellement, la possibilité de répondre aux besoins matériels de toute l’humanité , par contre, seules environs quelques multinationales contrôlent plus que la moitié en % du PIB (1) mondial, ils ordonnent, ils donnent et ils dictent leurs lois aux Etats mais ceci n’est qu’un bref aperçu plutôt matériel mais ce qui nous importe le plus ce sont les valeurs humaines qui sont en train de subir les contre coups de ces nouveaux maitres du monde.

Que sont devenues les valeurs universelles et les principes démocratiques que les USA et l’Europe sensés représenter la communauté internationale, fredonnent et se font très souvent honorer et valoir d’avoir fait émerger ces valeurs et principes universels. Pour un simple petit exemple, Comment peut-on arriver à un tel degré d’horreur et de bestialité ?! Comment les psittacismes peuvent-ils accepter les atrocités de ces bourreaux( chouchou des anti Assad) assoiffés de sang, ces dépeceurs, ces égorgeurs, ces génocidaires, ces pillards de l’ASL qui ont enfanté Al Nosra (branche d’El qaida), les sionistes, les occidentaux, les orbanes, les USA les qualifient de « révolutionnaires, résistants, opposition démocratique, libérateurs et je ne sais quoi encore » ?

C’est de l’immoral. C’est du criminel … .De cet état de fait, le monde occidental pharisien, n’a pas tardé de mettre sur pied des organismes qui veillent à la conformité de ces sacro-principes, tels les ONG du droit de l’homme-les médecins sans frontières- Reporters sans frontières -T.P.I (2) pour que la liberté et la justice soient le parrain principal de tout pays en les bafouant bien sur et de plus près Messieurs !

Un peu partout dans ce monde occidental qui se dit civilisé, et qui s’est fait enraciner et porteur de valeurs humaines, c’est un monde devenu hautain et arrogant, il assiste à autant de dénégation démocratique et de responsabilité.

Il ne se passe pas un jour sans que ces pays dit civilisés ne commettent des actes contraires aux dites valeurs universelles. C’est lorsque leurs intérêts propres se trouvent mis en jeu , Ils n’ hésitent pas d’ engager pour leur propre et unique profit des mesures d’exceptions qui deviennent règles systématiques comme le cas du « terrorisme », la « xénophobie » « les deux poids deux mesures » « le mensonge » « l’ ingérence humanitaire » « le racisme », ….et de justifier que leur état de droit et de loi devient plus exceptionnalisme. ’Ce qui paralyse le travail de la communauté internationale en l’occurrence l’ONU et ses structures en plus du double langage que pratique l’Occident aujourd’hui. Les Etats-Unis se posent en garants de valeurs humanistes et c’est bien sa force matérielle qui se métamorphose en un droit plus que divin comme une « épée de Damoclès » pour le reste du monde, alors les USA se permettent la pratique de la torture ( Guantanamo-prisons secrètes- abou Gharib- Afghanistan….) au nom de sa propre conscience qui lui tolère de statuer que le « bien » (valeur) est son propre et principal intérêt ,même si cet intérêt représente un mal. L’Union européenne s’exalte également d’être le berceau des droits de l’homme, mais affame la planète en soutenant la production de biocarburants (3). Tout cela débouche sur le fait que le Sud refuse aujourd’hui toute crédibilité à l’Occident.

L’ONU mène par le biais de la première puissance (USA) une politique d’échecs en échecs puisqu’elle est au service des Grands. Ses principales missions non accomplies sont :

- d’assurer la sécurité collective de la planète,

- d’aider au développement de tout pays

- de promouvoir les droits de l’homme dans l’ensemble des quatre coins de la planète.

« Toute notre action est un cri de guerre contre l’impérialisme et un appel vibrant à l’unité des peuples contre le grand ennemi du genre humain : les Etats-Unis ». - Ernesto Che Guevara - 1928-1967

Les USA déclenchent des guerres préventives au nom d’une intention et ils pratiquent d’un côté la torture ,de l’autre côté la misère qui ne cesse d’ augmenter et ce sont désormais des centaines de milliers de personnes qui meurent tous les jours de faim et de maladies ou de ses suites immédiates à cause, entre autres, de la spéculation boursière sur uniquement les aliments et les agrocarburants sans mentionner les autres secteurs de production. Ce n’est plus une valeur humaine mais une haine de l’Occident ; en dehors évidemment de la haine pathologique propre aux terroristes, mais à la haine raisonnée de ces pays dit civilisés.

Il n’y a pas bien longtemps, les êtres humains du Sud mouraient sous l’esclavage, la colonisation, l’exploitation et l’oppression ; aujourd’hui, ils meurent sous le capitalisme et l’ultra libéralisme ou la globalisation ; alors que l ONU fait semblant d’accepter ou enfin d’entendre les plaintes du Sud, les valets de pied de ce monde ne font qu’enjoliver l’éléphant et piétinent la fourmi et le maitre (USA) impose sa nouvelle règle qui est : « faites ce que je vous dis mais ne faites pas ce que je fais ».

« Ceux qui cherchent à imposer leurs vérités, comme dans bien des textes européens, sans aucunement se soucier des réactions qu’elles entraînent ou entraîneront, portent à la démocratie des coups sévères. » - Anne-Cécile Robert - Manière de voir, Le Monde Diplomatique, octobre - novembre 2005

La démocratie, les élections et le terrorisme ou l’art nouveau de la surpuissance permettent dans un sens d’intérêt égoïste de provoquer des peurs(valeur paternaliste) dans le but de se maintenir au pouvoir et de mettre des laquais à sa disposition comme gardes chiourmes ; qu’ils soient dictateurs. autocrates, despotes, dominateurs, oppresseurs, tyrans, l’Amérique n’a pas d’amis, elle a que des vassaux… et c’est de deux choses l’une :

- soit on regarde ou on analyse le terrorisme comme une espèce de puissance du mal, venu d’ailleurs et utilisé à des fins politiques, Ben Laden était un mauvais Moudjahid lors de la libération de l’Afghanistan des Soviétiques (anticommunisme), après le mur de Berlin et le 11 septembre ; ensuite il est redevenu un bon terroriste, idem pour Abel Hakim Belhadj un terroriste reconverti en un super djihadiste en Libye , toute explication s’escamote devant un jugement de valeur, d’ailleurs tous les pays du monde après la compassion et l’apitoiement de l’événement du 11septembre, ont donné le feu vert aux USA au nom de la dialectique de la paix et de la démocratie : « celui qui n’est pas avec nous est contre nous » , l’occasion recherchée pour se déchainer yeux fermés et bouche ouverte sur un petit pays qui est l’Afghanistan…

- soit on va voir un peu au-delà de l’axe du bien et du mal (théorie de jugements et des mensonges des ultra conservateurs) pour punir l’Irak, suite à 15 ans d’embargo sauvage pour mieux et bien l’affaiblir .

Le terrorisme est considéré comme une réponse tant recherchée pour mieux exécuter la loi du talion (4) c’est-à-dire d’agir sur l’axe du mal par le mal, c’est comme l’ombre d’un système de domination, ce qui veut dire un système hégémonique prônant ses propres principes démocratiques, c’est a dire totalement contraire à ses actes( cas de l’Irak). N’est-ce pas au nom de la lutte contre la terreur que les pays occidentaux + USA imposent une forme de terreur sécuritaire ? C’est cela qui me fait dire que le terrorisme est une méchante bête bien confectionnée par les USA, donc il faut soit la tuer soit mettre des mesures de préventions draconiennes limitatives de liberté. Des mesures discriminatoires et autoritaires prises à l’encontre des ROMS (5) en Italie et en France au nom de la CEE ainsi que les sans logis ou les demandeurs d’asiles, des scanner qui transpercent l’intimité des personnes aux postes des frontières…. Ils ne se privent pas de piétiner l’esprit et la lettre de ces valeurs et principes contenus dans les textes les plus fondamentaux : textes sacrés,constitution, loi fondamentale, conventions, protocole international, chartes des Nations Unies...

Au début du millénaire, les responsables politiques européens avaient eu le courage et la loyauté politique de sanctionner le gouvernement autrichien de « Jorg haider » pour avoir violé ces mêmes principes et valeurs conformément aux dispositions idoines du traité de l’U.E (6).

Les sociétés dites civilisées au siècle passé, durant les années 50 ;leurs sociétés misaient sur la stabilité, la conformité aux rôles, l’obéissance et le respect de l’ autorité . Avec l’évolution de la société durant les années 60 ; une poussée extraordinaire se faisant sentir pour une meilleure confiance en l’avenir, la liberté et la démocratie étaient des étalons mesures de valeurs sociales. Pendant la décennie 70 ; déjà les valeurs traditionnelles des sociétés européennes commençaient à faire apparaitre des fissures pour un éventuel éclatement ,le bonheur matériel,la libération sexuelle et une forte demande de plus de liberté ceci s’est manifesté très vite à un réalisme absolue des membres de la société européenne qui s’est exprimé par un individualisme exceptionnel . La décennie 90 c’était déjà la mondialisation, la compétitivité féroce sur tout ce qui se présentait sur le marché, ainsi que l’émergence d’une société multiethnique.

Enfin pour ce qui est de l’actuelle décennie 2000, la liberté, l’autonomie, le respect, la société de l’information et la socialisation sont ces nouvelles valeurs et principes qui font la une du listing de la demande de l’ensemble des pays de la planète.

C’est une brève rétrospective des sociétés dites civilisées ,actuellement les valeurs sont des choses importantes, essentielles et bonnes pour l’homme et pour la société universelle et que partage tous les êtres humains, tous les peuples les valeurs sont nécessaires, universelles, raisonnables et morales et sont composées de croyances, d’aspirations, d’options, d’idées ,de sentiments de principes dans lequel se reconnaisse par principe et par lequel s’exprime une collectivité humaine et inter culturelle. Les sociétés dites civilisées qui respectaient les valeurs étaient prospères, celles d’aujourd’hui, refusent catégoriquement la société interculturelle, ou, le racisme, islamophobie (7) ,arabo phobie,…et bien d’autres phobies qui prennent naissances et se formes et se nourrissent aux USA et dans les pays européens.

« Je crois, juridiquement parlant, qu’il y aurait des motifs sérieux pour inculper à chaque président des Etats-Unis depuis la seconde guerre mondiale. Ils ont tous été soit de véritables criminels de guerre, soit impliqués dans de graves crimes de guerre. » Noam Chomsky - né en 1928

C’est une image frauduleuse et trompeuse de ce qui est appelé démocratie occidentale ces actes contraires aux valeurs et aux principes sont effectivement médiatisés en tant que cas isolé mais leurs répétitions ne dérangent guère les medias pour ne pas responsabiliser le système , des cas de l’une des institutions les plus ségrégationnistes où les tortures et sévices s’avèrent être des pratiques systématiques de l’armée américaine et les révélations à ce sujet auront un effet dévastateur, et à long-terme les exemples datent depuis la seconde guerre mondiale :

-"les GI’S ou la face cachée des libérateurs (8)" pour dénoncer les exactions, meurtres et viols commis par les GI’S en Europe de 1942 à 1945, loin des films de propagande officielle des armées montrant les GI’S accueillis partout comme des libérateurs. Les archives des tribunaux militaires américains (archives inexploitées depuis plus de soixante ans), des témoignages poignants de survivants et des documents d’époque marqués "confidential", "restricted" ou "classified", à partir d’archives il en ressort que des dizaines de milliers de femmes et enfants auraient ainsi été victimes des viols commis par les GI’s en Angleterre, en France et en Allemagne. Sans compter les meurtres, les mutilations, les enlèvements, le chantage, le pillage, le grand banditisme...

« L’affaire du Coran profané Mai 2005 » :

Fin 2001, les premiers prisonniers de Guantanamo ont été fait en fin 2001, (centre de détention américain le plus contesté). C’est l’affaire du Coran profané qui suscitera la plus importante réaction à travers le monde musulman, un article de Newsweek de l’époque (9) révélant que des interrogateurs de Guantanamo « pour chercher à faire craquer des suspects, ont jeté un Coran dans les toilettes ». Des rumeurs qui se sont avérées exactes, de mauvais traitements et de tortures ont été régulièrement enregistrés.

Les USA ont détruit leur image et leur stature de pays de la « première "démocratie de la planète »" ou sa rationalité était universelle et sa morale indispensable, pour apparaitre avec leurs nouveaux actes contraires aux valeurs et aux principes universels ,et devenir en fin de compte, un empire totalitaire, méprisant le droit international, et dont les méthodes sont comparables en bien des points à celles des nazis : invasions, guerres préventives, et occupation illégale de pays souverains, politique de la terreur et de la domination absolue, mépris des conventions de Genève, assassinat de journalistes, arrestations arbitraires, camps de concentration (Guantanamo), et pratique systématique de la torture... retour à la loi de la jungle…le plus fort impose sans aucune restriction sa loi et le plus faible ne fait que se soumettre et se résigner devant cette partialité devenue obligation et se prononcer en devoir .

Pour retrouver les valeurs et principes universels, et le statut de démocratie ou de « gouverne bien et juste », les Etats-Unis devront juger W.W.Bush pour crimes de guerres et crimes contre l’humanité, ainsi que les concepteurs de ces atrocités (Rumsfeld, Wolfowitz, Cheney...) . L’ancien président américain Jimmy Carter a accusé l’administration Bush pour ce qui concerne les prisons secrètes américaines, de saper les références morales sur lesquelles se fondent la politique étrangère des Etats-Unis depuis des décennies. Un changement profond et radical dans les mesures ou dans les valeurs morales se sont opérées dans l’administration US. La chaine américaine CBS (10) annonçait la couleur du crime le 28 Avril par la diffusion d une série de photos prises sur des prisonniers irakiens par GI’S US. Le peuple américain avait découvert des scènes d’humiliation contraires aux valeurs de l’Amérique, avec une grande méprise sur une photo qui montre des prisonniers irakiens, nus la tête encagoulée, empilés pour former une pyramide inhumaine, et dont l’un des GI’S ayant une injure en anglais inscrite sur sa peau.

D’autres clichés montrent des irakiens nus contraints de simuler des actes sexuels enfin des scènes incroyables mesurant le dégout ; les horreurs, l’abomination,les atrocités, les cochonneries,les crimes, la cruauté, la haine, la honte, la méchanceté, la monstruosité, la répugnance. Les maitres US et les faiseurs GI’S d’actes odieux croyant bien faire se sont démasqués aux yeux de l’opinion mondiale les plus méprisés.

Un homme nu que l’on a obligé à se tenir pendant plusieurs heures debout sur un tabouret, la tête cagoulée noire pointue ;des fils électriques attachés aux membres. Selon CBS, c’est un pari de GI’S, ils avaient misé (pari) par suite à son électrocution s’il tombait ou bien rester debout sur son tabouret. C’est en 2003 dans la prison d’Abou Ghraib des photos montrant des humiliations à caractère sexuel infligées à des prisonniers irakiens par leurs geôliers américains, humilier son ennemi, le rabaisser, le déshumaniser c’est le paroxysme de ces actions immorales et dégoutantes.

Les justifications se manifestaient après ses horreurs pour blanchir l’institution "Les actes honteux de quelques-uns ne représentent pas les 99% de nos hommes et femmes en uniformes qui servent superbement", a souligné le porte-parole de la Maison Blanche, Scott McClellan pour justifier l’injustifiable, les photos ont pu être vues dans tous les pays musulmans, notamment sur la chaîne Al-Jazira et autres qui les ont diffusé en ouverture de leurs bulletins d’information tout au long de la journée pour mieux nous instruire que les USA sont les maitres du monde et sont capables de faire l’impensable donc une et une seule leçon à retenir que le reste du monde sache et doit être « au garde à vous » ,à la disposition US.

« Des doigts tranchés en guise de trophées Novembre 2011 »

Un GIS a été condamné pour avoir tué sauvagement des civils afghans désarmés et avait tranché des doigts sur leurs dépouilles en guise de souvenir ou autres faits bizarres et inhumains. Sur des photographies montrées, on voit l’officier et d’autres soldats poser, l’air je m’en foutiste, autour de cadavres ensanglantés d’Afghans.

« Des soldats US qui urinent sur des cadavres humains »

Après Guantanamo, Bagram, Black Water voilà ce nouveau scandale des attitudes condamnables de la part des hommes qui la font. Mais chaque fois, l’image choque,sur Internet une vidéo montrant quatre militaires américains en train d’uriner sur trois corps inertes, ensanglantés présentés comme des insurgés talibans, La scène se déroule en Afghanistan.

Une puissance mondiale qui pour avoir piétiné allègrement les valeurs universelles dont elle se réclame a perdu toute légitimité et le bien-fondé,le mensonge est devenu pour elle sa vérité,la corruption est devenue une valeur marchande pour soudoyer tout adversaire. Comme elle n’a plus d’ennemis clairement définis, elle s’en ai créé des virtuels : l’Afghanistan, l’Irak de Saddam et bien sûr le terrorisme, un concept flou, insaisissable, non définissable mais commode, car on peut y voir la puissance du mal par excellence. Le problème c’est qu’aujourd’hui, le mal est en grande partie virtuel, on le voit bien en Irak, dont les armes de destruction massive n’ont après tout jamais été retrouvées. Le pire c’est qu’en prétendant combattre ce mal, on crée des foyers d’infection partout : Afghanistan, Irak, … Comme si le système créait sa propre fuite en avant… Les réactions ont continué à se multiplier à travers le monde. A Genève, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a demandé que des sanctions pénales soient prises si et seulement si les sévices étaient avérés exacts, le culot qui a atteint son paroxysme !

Les Etats-Unis sont en train d’attiser la haine dans le monde musulman. Les actions très brutales et inhumaines des soldats américains sont un plan systématique pour humilier les arabes et musulmans, les tuer, les violer. C’est monstrueux. Est-ce la manière de construire la démocratie en Irak ou ailleurs ? Personne ne croit à ça à part les pays du golfe !... La politique américaine provoque la haine dans tous les pays islamiques et même autres. Nous sommes au bord d’arriver à un choc des cultures et c’est très dangereux , aucune suite n’a été entamée, l’absence des ONG veut dire bien des choses, semblable à un Ban Ki-moon du Liban, il se fait des soucis sur une centaine de syriens réfugiés au Liban, mais ne voit pas les centaines de milliers de palestiniens réfugiés, la Syrie abrite également des réfugiés palestiniens et irakiens en dizaine de milliers mais il les ignore, son agenda est tracé par les sionistes, ce double langage (nouvelle valeur) du premier représentant de L’ ONU veut dire que la faillite du monde est pour bientôt.

"Des deux hommes qui ont dominé le dix-huitième siècle, Jean-Jacques a plus fait pour la révolution, Voltaire pour la civilisation." - Victor Hugo - 1802-1885 - Choses vues

Je le dis, je le répète et j’acclame haut et fort au monde entier, la résistance( hommes libres) existe et durera dans le temps, en se renforçant sur le plan du nombre, du matériel et de la préparation et des idées . Elle est de plus en plus convaincue de la justesse de ses choix et de sa cause (valeurs humaines), car elle en a fait l’expérience au Liban, en Palestine et en Irak, ainsi que dans toutes les régions du monde qui ont vécu l’occupation.

La Palestine est sous occupation depuis des décennies. A quoi a servi le fait de miser sur de faux jetons comme la Ligue arabe, les Nations unies, l’Union européenne, le Conseil de sécurité, l’OCI et autres organisations prônant la justice et le bien fondé et faisant le contraire ? Des milliers de Palestiniens croupissent dans les prisons israéliennes, un soldat israélien capturé a fait rejaillir tant de volcans, des millions de réfugiés palestiniens sont éparpillés dans le monde et la Palestine est toujours occupée, alors que la Jérusalem des chrétiens et des musulmans est salie par les sionistes qui la judaïsent. Et personne ne réagit enfin il y a la résistance Dieu merci elle a bien libéré le sud du Liban, Gaza, et l’Irak et demain la Palestine incha Allah !

La démocratie, la justice, les valeurs universelles, la culture politique et bien d’autres principes , je dois dire qu’ aujourd’hui , que ces machins me font penser à des outils d’oppression semblable à l’esclavagisme d’hier de l’époque de la traite négrière .Je pourrais avancer en disant qu’aucun système politique actuel n’est moralement imposable aux autres ,que seul la manière et la façon dont un peuple applique un système peut compter .Les pays les plus démocratiques ne sont donc pas forcément bons comme on nous le dit ou nous le fredonne et les pays non démocratiques ne sont pas forcément mauvais quand la liberté est garantie .La manière de transformer cette « démocratie » en je ne sais quel nouveau système salvateur de l’ humanité car après Bush de nouveaux apôtres occidentaux impérialistes verront le jour, si ce n’est OBAMA...

 

Benallal Mohamed
Ancien Magistrat à la Cour des Comptes

 

http://www.reflexiondz.net/L-ONU-endimanche-l-oncle-Sam-et-l-imperiali...

________________

1 http://www.drmcc.org/IMG/pdf/41b386fb39f0e.pdf
2 Tribunal pénal international http://fr.wikipedia.org/wiki/Tribunal_pénal_international.
3 Les biocarburants c’est bien, mais il faut nourrir les populations ...
http://www.greenetvert.fr/2010/03/23/biocarburants-contre.../994.23 mars 2010 – Mais faut-il pour autant sacrifier l’autosuffisance alimentaire sur l’autel ... L’ équation était simple : biocarburants = développement économique.
4 La Loi du talion, une des plus anciennes lois existantes, consiste en la juste réciprocité du crime et de la peine. Cette loi est souvent symbolisée par l’expression Œil pour œil, dent pour dent.
5 "Une violation aggravée des droits de l’homme." C’est de cette façon que le Conseil de l’Europe a qualifié l’expulsion collective de Roms par la France, à l’été 2010. Ces expulsions étaient "discriminatoires" et "contraires à la dignité humaine" car basées sur l’origine ethnique des personnes concernées, a précisé l’organisation européenne.
6 http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_européenne. L’Union européenne (UE), est une association sui generis de vingt-sept États européens qui délèguent par traité l’exercice de certaines compétences à des…
7 http://fr.wikipedia.org/wiki/Islamophobie.Le terme « islamophobie » est un néologisme qui désigne la peur et les préjugés à l’encontre de l’islam et par la suite la peur et le rejet des personnes de ...
8 GI’s, la face cachée des libérateurs
http://www.program33.com/gis-la-face-cachee-des-liberateurs/GI’s, la face cachée des libérateurs. Soixante ans après la Libération et au risque de ternir l’image heureuse des GI’s, ce documentaire lève le voile sur une face ...
9 "Newsweek" présente ses excuses dans l’affaire du Coran profané ...
www.lemonde.fr › Asie-Pacifique."Newsweek" présente ses excuses dans l’affaire du Coran profané. LEMONDE. FR Avec Reuters et AFP | 16.05.05
10 Etats-Unis : Torture et sévices en Irak, et ailleurs...http://www.syti.net/Kiosque/Kiosque_TortureUSA.html (AP)

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 09:36

 

9782205070910-big.jpg

 

http://www.sceneario.com/bande-dessinee/MARX-Une+biographie+dessin%C3%A9e-19538.html

 

Marx de A à Z, en partant de la découverte de la philosophie hégélienne pour en arriver à la rédaction du Capital, le Manifeste du parti communiste tel qu'il était conçu, à la base...
Karl Marx a donc toujours voulu s'opposer au capitalisme, pour cela, en même temps qu'ils mettait à jour la condition de travail des ouvriers, du "prolétariat" il établissait les premiers textes fondateurs du Marxisme. Ce qui n'a pas forcément eu des répercussions positives sur ses conditions de vie personnelles. plusieurs fois poussé à l'exil, à la ruine, il a malgré tout su pousser l'acte révolutionnaire toujours plus loin, en dépits peut-être de son propre embourgeoisement !

 

 

Par Fredgri, le 29/05/2013

Quand on voit la crise actuelle, il est bon de revenir un peu sur les bases, de renouer avec l'esprit original de ce qu'a été le communisme à ses origines, pour mieux le comprendre, pour mieux appréhender ses engagements, ses promesses, avant que Lenine et ses Bolchéviks, entre autre, viennent lui coller une image totalitaire complètement éloignée des idées de Marx.

Corinne Maier nous livre donc, ici, le portrait d'un penseur qui a influé sur son époque de façon résolument fondamentale. Et c'est intéressant de voir combien le parallèle avec notre situation "moderne" peut résonner avec ces théories vieilles de plus d'un siècle et demi.
Cette chronique n'est pas là pour instrumentaliser cet album, ni pour se lancer dans un débat sur la politique de nos jours, simplement c'est important d'avoir des auteurs qui se penchent sur ces fondations avec la volonté d'éclaircir certaines idées, de recadrer un peu le propos pour bien montrer que cette révolution qui entraînait ces hommes au dix-neuvième siècle est on ne peut plus d'actualité (les dernières pages montrent bien, malgré tout, que les époques sont différentes, même si le fond est exactement le même).

L'album est bien sur emprunt de cette philosophie (car le communisme original est une philosophie, "le communisme est l'enseignement des conditions de la libération du prolétariat"), toutefois les auteurs jouent aussi par-ci par-là de la dérision, histoire de contrebalancer avec le sérieux du personnage et de son propos. On a donc une lecture assez agréable, très didactique, et même si, en effet, il y a un "petit" côté partisan, cette lecture n'est à aucun moment rébarbative, bien au contraire.
Graphiquement, c'est assez inventif et frais. On retrouve la même approche que sur leur précédent album sur Freud, assez légère et ponctuée régulièrement de petites pointes d'humour.

Bon, certain passage auraient tout de même mérité d'être un chouilla plus expliqués parce que c'est vrai que Marx est un penseur très pointu avec des idées qui peuvent paraître assez complexes. Toujours est-il que l'album se lit d'une traite et laisse ensuite le lecteur en pleine réflexion sur ce qui l'entoure, la tête pleine d'utopies économiques !!!

A lire absolument, ne serait-ce que pour dépasser certains à priori !

Par Fredgri, le 29/05/2013

Repost 0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 09:17

logo_le_lien_pads.jpg

 

Turquie : Communiqué du Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme (PADS)

 


Le 4 juin 2013, exprimant sa solidarité avec le peuple de Turquie en lutte contre la répression et l’autoritarisme du gouvernement de l’AKP, le PADS a publié le communiqué suivant :

"Les communistes algériens condamnent avec force la répression sauvage des manifestants du Parc Gezy Taksim d’Istanbul et de nombreuses autres villes de la Turquie par le gouvernement d’Erdogan, répression qui a fait des centaines de blessés et auxquels de sérieux traumatismes ont été infligés.

"Ils expriment leur solidarité avec le peuple, les jeunes et les travailleurs turcs qui manifestent leur opposition à la politique réactionnaire et les tendances obscurantistes du gouvernement d’Erdogan au service de la grande bourgeoisie turque et de l’impérialisme.

"Ils expriment leur soutien à leurs camarades du parti communiste turc dont le siège central a été violemment attaqué par la police et dont 500 de ses cadres et membres ont été blessés sans compter le nombre important de ceux qui ont été arrêtés ou enlevés. Ils dénoncent avec indignation l’attaque menée contre le centre culturel Nazim Hikmet, symbole très fort de la lutte des masses laborieuses turques pour la démocratie et le progrès social, contre l’exploitation et la soumission à l’impérialisme.

"Ils appellent tous les progressistes algériens à se solidariser par tous les moyens avec le peuple turc, à dénoncer la répression et à dévoiler auprès des citoyens algériens le vrai visage des forces qui camouflent sous le voile de l’Islam leur inféodation aux classes exploiteuses, affairistes, parasitaires, à la botte de l’impérialisme qui a mis la région à feu et à sang avec la complicité de ses féaux de l’AKP.

 

Parti Algérien pour la démocratie et le socialisme

4 juin 2013

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 09:01

img_9162.jpg

http://www.maghrebemergent.info/actualite/breves/fil-monde/item/25155-turquie-poursuite-de-l-occupation-de-la-place-taksim.html

 

Le mouvement de contestation ne faiblit pas en Turquie malgré l'appel du nremier ministre Recep Tayyip Erdogan à la fin des manifestations qui durent depuis plus d'une semaine. Des milliers de Turcs ont de nouveau occupé vendredi soir la place Taksim, à Istanbul, et un parc d'Ankara.

La grogne des opposants, déclenchée par un projet de réaménagement du parc Gezi à Istanbul, s'est transformée en un mouvement de contestation plus général de la politique d'Erdogan, accusé de dérive autoritaire et d'islamisation rampante de la société.

Les affrontements entre policiers et manifestants survenus dans les premiers jours ont fait trois morts et quelque 4000 blessés à Istanbul, Ankara et une dizaine de grandes villes.

Accusée d'usage excessif de la force, la police se tient à distance depuis le début de la semaine. M. Erdogan, qui a appelé à ce que les manifestations cessent "sur-le-champ" en revenant d'une tournée au Maghreb, n'a guère donné d'indication sur son degré de patience.

"Qu'ils attaquent, on ne pourra pas nous arrêter", a lancé à la foule un militant du Parti communiste turc juché sur une camionnette blanche place Taksim. "L'AKP doit partir", a-t-il dit en référence au parti de la Justice et du Développement, au pouvoir depuis plus de dix ans.

Les protestataires ont dressé des barricades à l'aide de pavés et de plaques de tôle ondulée pour se protéger d'un éventuel assaut policier.

S'estimant légitimé par les urnes et les trois victoires successives remportées par l'AKP aux législatives de 2002, 2007 et 2011, Recep Tayyip Erdogan s'est montré inflexible face aux manifestants. Aucun rival n'émerge au sein de son parti ni dans les rangs d'une opposition fragmentée.

Le journal "Radikal", citant une source proche de l'AKP, écrit que la direction du parti pourrait débattre de la possibilité d'élections anticipées lors d'une réunion prévue samedi.

L'idée de modifier les règles du parti pour permettre à M. Erdogan de briguer un quatrième mandat de chef de gouvernement, plutôt que la présidence en 2014, pourrait également mise sur la table.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 09:00

arton1348-074e7.jpgCOMMUNIQUE DU PARTI COMMUNISTE GENEVOIS (PCG)

 


Ensemble, stoppons la marche à l’intervention impérialiste contre la Syrie !

 


On se souvient du mensonge concocté par Bush à propos des « armes de destruction massive » prétendument possédées par Saddam Hussein : ce mensonge a permis à l’US Army de pulvériser la nation irakienne en provoquant en outre une guerre civile atroce qui n’a d’ailleurs pas encore cessé.

Voilà maintenant que, « renseignée » par des « journalistes » du « Monde », l’équipe Hollande-Fabius diffuse, de concert avec l’Anglais Cameron, de prétendues « révélations » sur l’utilisation militaire des gaz par « le régime » de B. El Assad. Même Obama affiche ses doutes sur ces « révélations », et cela d’autant plus que des journalistes indépendants ont montré que les rebelles djihadistes sont suspects d’utiliser l’arme chimique contre les populations fidèles au « régime ».

Mais qu’importe, les puissances européennes se souviennent du « bon temps des colonies », quand Londres et Paris parlaient en maîtres à Damas, Beyrouth, Le Caire ou Tripoli. Poussé par le « philosophe » BHL… et par les magnats du pétrole, le boutefeu Fabius prépare une intervention imminente contre un Etat souverain, qui n’a jamais menacé le peuple français, qui s’affirme laïque, proclame l’égalité hommes/femmes et qui a surtout le « tort » d’avoir nationalisé ses ressources minérales.

Cette même Europe officielle si soucieuse des « droits de l’homme » courtise le Qatar et les Emirs du Golfe qui discriminent les femmes, imposent la Charia, écrasent le mouvement ouvrier, financent le terrorisme au Mali… et « sponsorisent » le foot professionnel de plusieurs pays « européens » à la dérive !

Dans ces conditions, • Parce que le « droit d’ingérence humanitaire » inventé par plusieurs pays au Conseil de Sécurité de l’ONU n’est qu’un prétexte visant à justifier des guerres de reconquête néocoloniales • Parce que l’émancipation du peuple syrien ne peut être que l’affaire des Syriens eux-mêmes, spécialement de la classe laborieuse syrienne, et que la révolution sociale en Syrie ne peut provenir ni des bandes djihadistes dirigées depuis Riyad ni des bombardiers dépêchés par l’OTAN • Parce que les communistes Suisses – du moins les vrais - sont naturellement solidaires du PC syrien qui, tout en adressant des critiques à Assad, appelle à défendre la souveraineté de la nation syrienne, dénonce l’intervention étrangère et dénonce les conflits religieux manipulés par les services occidentaux • Parce qu’au-delà de la Syrie, les Etats de l’OTAN veulent faire main basse sur le « Grand Proche Orient », isoler la résistance palestinienne, conforter l’Etat colonialiste d’Israël, préparer l’invasion de l’Iran, provoquer la Russie alliée à Damas au risque de provoquer une troisième guerre mondiale • Parce que les mêmes gouvernants qui, en Europe, sabrent nos retraites, nos services publics, nos salaires au nom de la « rigueur », trouvent aussitôt des milliards quand il s’agit de déstabiliser, de provoquer et de bombarder un pays souverain • Parce que l’expérience a montré que la « libération de la Libye » par Cameron/Sarkozy a plongé ce pays dans le chaos tout en livrant le Mali voisin à la guerre civile et à l’occupation étrangère • Parce que, comme le disait Lénine, « un peuple qui en opprime un autre ne saurait être libre » • Parce que les guerres néocoloniales ne font que renforcer ceux qui en Suisse, au nom de l’Europe atlantique, détruisent la souveraineté et les acquis de notre peuple

Le Parti Communiste Genevois « Les Communistes « 

• Condamne avec dégoût les « journalistes » du « Monde » qui, au mépris de toute déontologie, se sont mués en agents de renseignements d’un gouvernement en quête de prétextes guerriers • Appelle à combattre l’orientation social-impérialiste des gouvernements européens qui continuent une politique réactionnaire au détriment des vrais intérêts nationaux et sociaux de nos peuples • Appelle les progressistes à agir ensemble contre la marche à la guerre. Sans renoncer aux appréciations que nos organisations peuvent respectivement porter sur le gouvernement syrien, sans faire des divergences existant sur ce point un préalable à l’action commune, décidons ensemble de soutenir des manifestations unitaires pour la paix et contre l’austérité

NON à l’ « union sacrée » autour des guerres impérialistes à répétition.

Souvenons-nous que l’impérialisme est l’ennemi principal de tous les peuples, y compris du peuple Suisse !

Union, action pour défendre la souveraineté des peuples, la paix, les acquis sociaux !

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 08:53

batskin_jnr-f0572.jpgcliquer sur les fumiers pour accéder à l' article

Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 08:30

trousse-37c4b.jpg

 

CLIQUEZ SUR LA PHOTO

Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 08:26

mo_9782760410800.jpgLe 5 octobre 1970, Jaques Lanctôt et les autres membres de la cellule Libération du Front de libération du Québec (FLQ) enlèvent le diplomate britannique James Richard Cross, déclenchant ainsi la fameuse Crise d'octobre. Cross est libéré le 3 décembre 1970 en échange d'un sauf-conduit pour ses ravisseurs et leurs familles, qui s'exilent à Cuba. Les Plages de l'exil est le récit, en deux parties, des neuf années d'exil de Jacques Lanctôt à Cuba, puis en France. Il ne veut pas qu'on lui vole ses souvenirs, c'est pour cela qu'il a voulu écrire ce récit avant que la mémoire ne laisse un grand trou noir en lui et avant que d'autres ne tentent de l'inventer de toutes pièces. Jacques Lanctôt ne se censure pas. On vit avec lui tant les émotions nouvelles que le mal du pays natal. Les Plages de l'exil, le récit à fleur de peau d'un révolutionnaire qui n'a jamais baissé les bras.


Voir la fiche complète du livre

 

 

 

CLIQUER SUR LA PHOTO POUR LA VIDEO INTERVIEW

Repost 0