Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 09:03

Des magasins rationnent le riz aux Etats-Unis

Nicolas Martelin le Figaro
24/04/2008 | Mise à jour : 16:52 

Deux géants américains de la distribution ont commencé, hier, à contingenter la vente des sacs de riz en raison de l'envolée des cours de la céréale.

Costco et Sam's Club, filiale de Wal-Mart, ont décidé mercredi de limiter temporairement la quantité de grands sacs de riz qui peut être vendue à chaque client, en raison de l'envolée des cours du riz.

Sam's Club a précisé, dans un communiqué, que chaque client ne pourra acheter que 4 sacs de 9 kg de riz à long grain, comme le riz Basmati ou au jasmin.

Aucune restriction n'est appliquée aux ventes de riz conditionné en d'autres quantités et ces restrictions ne concernent pas non plus les magasins Wal-Mart, a toutefois souligné la société.

Contacté par l'Associated Press, le PDG de Costco, quatrième distributeur américain et concurrent direct de Sam's Club, n'a, quant à lui, pas souhaité évoquer le sujet.

Ces restrictions interviennent après l'annonce faite mercredi, par le Brésil, de la suspension temporaire de ses exportations de riz. Le ministre de l'Agriculture brésilien, Reinhold Stephanes, a indiqué dans un communiqué que les ventes aux pays étrangers seront suspendues afin d'assurer au pays un approvisionnement suffisant pour les six à huit prochains mois. Le Brésil, qui n'est pas l'un des plus grand exportateur, a déclaré qu'il suivait l'exemple des principaux producteurs mondiaux comme l'Inde et le Vietnam.

 

Un record de plus pour le riz

A Chicago, jeudi, le prix des contrats à terme sur le riz a dépassé les 25 dollars, réalisant ainsi un nouveau record après avoir clôturé mercredi à 24,82 dollars. Le riz traité sur le Chicago Board of Trade a vu le prix de son contrat à date d'échéance juillet atteindre 25,010 dollars le demi-quintal. Pour Koji Suzuki, analyste chez Kazaka Commodity, il n'est pas encore à son plus haut et pourrait s'approcher des 30 dollars. Le riz blanc thaïlandais a, lui, dépassé les 1000 dollars la tonne.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 21:11


La  section  du  Parti  Communiste  Français
de  Valenton


Vous  invite  à  un   débat: 

Et  maintenant  Cuba ?


  A l'heure où les peuples de l'Amérique Latine, de la  Bolivie, du Venezuela, du Nicaragua, de l'Argentine, de l'Equateur, du Brésil et tout dernièrement du Paraguay se heurtent de front à la main mise américaine sur ce continent et donnent naissance au socialisme du 21ème siècle.

Tout cela est en partie possible grâce à la résistance de Cuba et de son peuple qui a connu une résonnance sur tout le continent sud américain, mais également dans le monde entier. A Cuba, la santé, le sport, l'éducation, la culture sont gratuites. Ce pays connaît un taux d'alphabétisation parmi le plus fort au monde. Aujourd'hui il y a moins d'analphabètes à Cuba qu'en France. 

Pour beaucoup Cuba c'est la misère, en France on parle "d'opulence", mais pour qui, sûrement pas  pour les 4 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté et qui ont du mal à se nourrir.

Qui voit-on le plus à la télé: Castro à Cuba ou Sarkozy en France?

Ce qui se passe à Cuba, mais également sur tout le continent mérite une attention particulière face au défi lancé à l'humanité toute entière par un capitalisme mondialisé, facteur de tous les pillages, destructions et barbaries.

Pour découvrir Cuba venez  débattre avec:

 

Danielle Bleitrach, écrivain, sociologue,

Roger Grévoul, Président de Cuba Coopération


et avec la participation de

l'ambassade de Cuba  


 Le  Vendredi  16  mai  à  partir  de  20h

Espace  Roland  Roche
                                    rue  Gaston  Monmousseau

                                                                         

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Parti Communiste Français
commenter cet article
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 22:44

Le Paraguay sort du tunnel

Marqué par la théologie de la libération, surnommé « l'évêque des pauvres » par ses partisans, suspendu par le Vatican, l'ex-évêque Fernando Lugo a été élu à la présidence du Paraguay avec 40,82 % des voix, lors d'un scrutin marqué par une participation supérieure à 60 %. Il devance de 10 % la candidate du Parti colorado, Mme Blanca Obelar, et de 18 % l'ancien général putschiste Lino Oviedo, candidat de l'Union nationale des citoyens éthiques (Unace).

S'il s'agit d'une nouvelle victoire de la gauche sur le continent américain, l'événement, s'agissant de ce petit pays de 6,7 millions d'habitants, va bien au-delà. Il met fin à une hégémonie de plus de soixante ans du Parti colorado - dont trente cinq ans de dictature du général Alfredo Stroessner (1954-1989) - et marque une rupture avec un système mafieux, gangrené par le clientélisme et la corruption. Ce long passé de régime autoritaire, de fraudes et de tentatives de coups d'Etat avait motivé la présence de centaines d'observateurs internationaux à Asunción, le jour du scrutin.

Ne disposant d'aucun parti, M. Lugo a d'abord réussi la performance de mobiliser autour de sa candidature les multiples mouvements sociaux (femmes, indigènes, paysans avec ou sans terre, sans toit, etc.). Fort de ce premier succès, il a pu ensuite former une large alliance - l'Alliance patriotique pour le changement (APC) - allant de petits partis de gauche au centre droit dans laquelle le parti libéral occupe le plus de poids.

A l'exception de la Colombie (et de l'ensemble constitué par le Guyana, le Surinam et la Guyane française), l'Amérique du sud est désormais gouvernée par la gauche et le centre gauche (bien que le Pérou de M. Alán García applique des politiques de droite). Il n'est guère pertinent de spéculer sur le fait de savoir si M. Lugo va s'« aligner » sur le modèle « radical » (Venezuela, Bolivie, etc.) ou « modéré » (Chili, Brésil, etc.). L'expérience montre que, au-delà de leurs convergences, chaque pays de la région, en fonction du contexte national, invente son propre modèle, sans suivre aucune recette venant d'où que ce soit.

Sur le plan intérieur, très classiquement, le rétablissement d'un minimum de justice sociale devrait constituer la priorité du nouveau président. Dans cette société caricaturalement inégalitaire, la majorité de la population vit dans la misère. Expulsant les paysans, les producteurs de soja ont fait main basse sur le tiers des terres cultivables du pays (quatre à cinq multinationales en contrôlant l'exportation).

En termes de relations internationales, la nouvelle donne concerne en tout premier lieu les Etats-Unis, qui avaient trouvé, dans le Parti colorado, un fidèle allié. Washington lorgne depuis longtemps sur l'Aquifère guarani, qui pourrait être la plus grande nappe d'eau existant sous terre, selon les dernières estimations (une surface équivalente à celle de l'Espagne, de la France et du Portugal réunis). De même, l'installation d'une base militaire US au Paraguay semble écartée. Laissant planer l'hypothèse, malgré les dénégations du gouvernement paraguayen, des troupes américaines ont entrepris, depuis 2005, l'agrandissement de la piste d'atterrissage de l'aérodrome de Mariscal Estigarribia - à quelques minutes de vol de la frontière de la Bolivie... - pour permettre l'atterrissage de bombardiers B-52 ou d'avions géants Galaxy de transport de troupes et de matériel de guerre.

Sous-puissance régionale à vocation hégémonique (moins brutale, il est vrai), le Brésil est également concerné. Les relations s'étaient tendues avec la Bolivie d'Evo Morales lorsque ce dernier, arrivé au pouvoir, avait « nationalisé les hydrocarbures », affectant la multinationale brésilienne Petrobras et revoyant à la hausse (largement justifiée) le prix des exportations de gaz au pays voisin. M. Lugo a annoncé qu'il entendait rediscuter le prix payé par le Brésil pour l'énergie électrique générée par l'immense barrage d'Itaipú - 48% de la consommation brésilienne -, situé sur la frontière du Paraguay. Brasilia a d'ores et déjà annoncé qu'il n'accepterait pas de renégocier le traité qui régule la distribution de cette énergie.

Maurice Lemoine
Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 21:27

Les ports autonomes sont très perturbés par la grève

NOUVELOBS.COM | 23.04.2008 | 18:15 Réagissez à l'article

Un projet de loi, adopté mercredi matin en conseil des ministres et qui prévoit le passage au statut privé des manutentionnaires, suscite des mobilisations notamment à Marseille, au Havre, à Rouen, à Bordeaux et à La Rochelle.

Le port de Marseille (Reuters)

Le port de Marseille (Reuters)

L'appel à la grève de la CGT contre la réforme des ports, examinée mercredi 23 avril en Conseil des ministres, provoquait de fortes perturbations à la mi-journée (> voir le point sur les ports touchés). A Marseille, en particulier, les grutiers et portiqueurs voient dans leur passage au privé "un gros cadeau" au patronat.
Le port autonome de Marseille (PAM), à l'exception du trafic passager, était paralysé et de grosses perturbations touchaient aussi le Havre, Nantes/St-Nazaire et Bordeaux, selon les syndicats et les directions des ports.
La Fédération nationale CGT des ports et docks (FNPD-CGT), très majoritaire dans le secteur, proteste contre cette réforme qui doit privatiser la manutention, faisant passer les grutiers et portiqueurs au statut privé, à l'instar de leurs collègues dockers en 1992.
"Ce plan n'a pas vocation à faire de la régression sociale, il n'a aucune ambition idéologique, il vise à relancer nos ports et à y créer à terme 30.000 emplois", a pour sa part assuré le secrétaire d'Etat chargé des Transports Dominique Bussereau sur RMC et BFM TV.

Les port français en déclin

La position concurrentielle des ports français s'est fortement dégradée depuis 20 ans, situation régulièrement imputée, par les responsables des entreprises privées du secteur, au statut public des personnels de manutention des sept grands ports autonomes français et à l'hégémonie syndicale d'une CGT très combative.
A Marseille, jusqu'à un millier de grutiers, portiqueurs et dockers en tenue de travail se sont rassemblés dès 5H30 devant le siège de l'armateur CMA CGM, qu'ils ont accusé de bénéficier d'un "gros cadeau de l'Etat" avec ce transfert au privé.
"Le port augmente son bénéfice et son tonnage chaque année. On ne voit pas pourquoi il perdrait ses prérogatives de bord à quai avec l'outillage et le personnel qui vont avec", a déclaré Denis, un grutier affichant 28 ans de maison.
"Le port n'est pas à vendre", ont tagué les manifestants sur une passerelle autoroutière.
La loi doit être débattue au Parlement à partir de mi-mai et si elle affirme le principe d'un passage au statut privé des agents de la manutention encore sous statut portuaire, elle donne aux syndicats et au patronat six mois - jusqu'au 31 octobre - pour aboutir à un "accord cadre" sur cette intégration et les mesures d'accompagnement social.

Pas de manutention à Bordeaux

Il s'agit de "poursuivre la réforme engagée en 1992" avec les dockers, a souligné Dominique Bussereau.
Au Havre, la grève a entraîné l'arrêt de la manutention sur tous les terminaux à conteneurs qui constituent la principale activité du port. En revanche, les liaisons par car-ferry avec la Grande-Bretagne et la manutention des produits pétroliers étaient assurées.
Dès 08H00, 700 à 800 agents du port autonome ont manifesté dans les rues de la ville précédés par une voiture portant un cercueil symbolisant l'enterrement de la réforme. "Nous acceptons que la responsabilité de l'organisation du travail revienne aux entreprises, mais nous voulons que sur le plan administratif, le grutier continue de dépendre du port autonome", a déclaré Patrick Deshayes (CGT).
A Rouen, le trafic était également perturbé, tandis qu'à Nantes, les accès aux terminaux agro et bois de la zone de Cheviré ont été bloqués dès 06H00, selon la CGT.
A Bordeaux, il n'y avait "pas d'activité de manutention" sur le port, selon la direction.
A La Rochelle, les grévistes ont fermé "deux des trois portes d'accès au port de commerce" et mis en place un barrage filtrant "très souple", a expliqué Jean Canonge (CGT). "Il n'y aura pas de chargement ou de déchargement de navires. Les bateaux sont à quai et attendent", a-t-il indiqué.
Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 17:23

Les cotes de Sarkozy et Fillon continuent de se dégrader

NOUVELOBS.COM | 23.04.2008 | 17:34 Réagissez à l'article 24 réactions

Le chef de l'Etat perd deux points en avril (28% de satisfaits contre 30% en mars), tandis que son Premier ministre en perd trois (51% de satisfaits contre 48% en mars), selon un dernier sondage CSA.

Nicolas Sarkozy et François Fillon

Nicolas Sarkozy et François Fillon

(c) ReutersLa cote du président de la République Nicolas Sarkozy est toujours au plus bas, selon le baromètre mensuel CSA pour "Valeurs actuelles", rendu public mercredi 23 avril. Il perd deux points en avril, alors que celle de son Premier ministre François Fillon en perd trois, selon ce dernier sondage.
Seuls 28% des Français jugent que l'action du chef de l'Etat va "plutôt dans le bon sens" (contre 30% en mars) et 65% des personnes interrogées considèrent que son action va "plutôt dans le mauvais sens", soit cinq points de plus par rapport au baromètre de mars. 7% ne se prononcent pas, soit trois points de moins que le mois passé.

L'image du chef de l'Etat s'est encore dégradée

Globalement, l'image de Nicolas Sarkozy s'est encore dégradée. 71% des sondés estiment qu'il ne fait pas ce qu'il faut pour rassembler la France, 64% qu'il ne tient pas ses promesses de campagne, 58% qu'il incarne mal la fonction présidentielle et 53% qu'il ne fait pas ce qu'il faut pour réformer la France. Par contre, 59% des Français trouvent qu'il défend bien la France à l'étranger.

Fillon également en baisse

Parallèlement, 51% des personnes consultées jugent positive l'action de François Fillon, soit une baisse de trois points en un mois. 35% estiment en revanche que l'action du Premier ministre va "plutôt dans le mauvais sens" (+3 points par rapport à mars). 14% ne se prononcent pas. (Avec AP)

- Sondage réalisé par téléphone les 16 et 17 avril auprès d'un échantillon national représentatif de 1.006 personnes, âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas.
Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 17:18

Evo Morales à l'ONU: "enfinir avec le capitalisme pour sauver la planète, l'humanité et la vie"

Publié 22 Avril 2008 1 , Amérique latine , Les laboratoires du changement social

« Finir avec le capitalisme pour sauver la planète, l'humanité et la vie »
Evo Morales à l'ONU.

New York. Le lundi 21 avril 2008

Le président bolivien Evo Morales a proposé lundi à l'ONU la suppression du système capitaliste parmi une dizaine de mesures « pour sauver la planète, l'humanité et la vie ».

« Si nous voulons vraiment sauver la planète, il faut en finir avec le système capitaliste », a déclaré M. Morales à l'ouverture de la 7e session du Forum permanent de l'ONU sur les questions autochtones, devant des centaines de représentants de communautés indigènes, venus du monde entier.

Le président bolivien fait partie lui-même de l'ethnie Aymara. Les populations autochtones comptent 370 millions de personnes dans le monde.

Selon M. Morales, le système capitaliste est responsable du réchauffement de la planète et « ne permet d'accumuler que des ordures ». Comme alternative, il a recommandé « un socialisme communautaire qui soit en harmonie avec notre Terre nourricière ».

Les autres mesures présentées incluent la renonciation aux guerres « car ce ne sont pas les peuples qui les gagnent mais les empires » et un monde débarrassé du colonialisme.

M. Morales s'est aussi prononcé pour les énergies « propres » mais a affirmé que promouvoir les biocarburants était « une erreur » car cela ne sert « qu'aux voitures de luxe et pas à la vie humaine » et cela fait grimper le prix de la nourriture.

Il a préconisé le respect de la planète, la garantie d'un accès pour tous aux services de base, notamment à l'eau, et « la fin du consumérisme, du gaspillage et du luxe ».

« Notre mère la Terre n'est pas une marchandise. Ce n'est pas une chose qu'on achète ou qu'on vend », a-t-il dit. Il a proposé une convention internationale « pour protéger les ressources en eau et empêcher leur privatisation par quelques-uns. »

Devenu en décembre 2005 le premier président bolivien issu de la population autochtone, M. Morales s'est mis à dos les régions de basse altitude du pays, les plus riches, dont la population est à majorité d'origine européenne et métissée, en présentant un projet de réforme constitutionnelle visant à redistribuer la richesse du pays [non exploités] aussi parmi les indigènes pauvres des zones montagneuses.

Le président bolivien a également estimé que le système de l'ONU, notamment le Conseil de Sécurité[Monopolisé par des puissances impériales], devrait être « démocratisé ».

Dans un message aux participants à ce forum de deux semaines, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, actuellement en visite en Afrique, s'est félicité de leur choix du réchauffement climatique comme thème de la réunion.

« En tant que gardiens des terres, ils (les peuples autochtones) ont acquis un savoir essentiel sur l'impact de la dégradation de l'environnement, notamment du réchauffement climatique. Ils en connaissent les conséquences économiques et sociales et ils devraient jouer un rôle dans la réponse globale », a-t-il ajouté.

Agence France-Presse

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 17:16

Le Proche-Orient pour les nuls (1) par Bernard Langlois

« Depuis près de six ans, le gouvernement israélien tue par semaine entre 10 et 20 Palestiniens, enlève les hommes et les femmes par dizaines, détruit les habitations, les champs et les infrastructures, enferme et empêche les habitants de Gaza et de Cisjordanie de circuler librement chez eux. Alors, quand un groupe de résistants, "terroristes" pour les Israéliens, "activistes" pour les autres, capture un soldat chargé de surveiller la grande prison à ciel ouvert qu'est Gaza, l'Occident, l'Europe, la France et sa presse indépendante trouvent que c'en est trop pour Israël. Cet État "seule démocratie au Proche-Orient" est également le seul État à avoir le droit de tuer des civils, d'enlever des ministres et des députés élus démocratiquement, dans un pays en lambeaux, seule démocratie sous occupation dans le monde.

Il y a quelque chose d'irréel dans ce monde libre voulu par Bush et Blair. On se frotte les yeux et on tend les oreilles pour réaliser que c'est bien la réalité. Celle des bombes puissantes qui pulvérisent les réfugiés libanais sur la route de l'exode. Celle d'une télévision qui choisit de ne pas montrer ce qu'on ne doit pas voir. On se dit alors, que nous n'avons rien compris. Le malaise qu'on éprouve devant notre poste de télévision vient de notre incapacité à comprendre les nouvelles règles du jeu. [...]

Les 11 règles du journalisme

Voici, en exclusivité, ces règles que tout le monde doit avoir à l'esprit lorsqu'il regarde le JT le soir, ou quand il lit son journal le matin. Tout deviendra simple.

-  Règle numéro 1 : Au Proche-Orient, ce sont toujours les Arabes qui attaquent les premiers, et c'est toujours Israël qui se défend. Cela s'appelle des représailles.

-  Règle numéro 2 : Les Arabes, Palestiniens ou Libanais n'ont pas le droit de tuer des civils de l'autre camp. Cela s'appelle du terrorisme.

-  Règle numéro 3 : Israël a le droit de tuer les civils arabes. Cela s'appelle de la légitime défense.

-  Règle numéro 4 : Quand Israël tue trop de civils, les puissances occidentales l'appellent à la retenue. Cela s'appelle la réaction de la communauté internationale.

-  Règle numéro 5 : Les Palestiniens et les Libanais n'ont pas le droit de capturer des militaires israéliens, même si leur nombre est très limité et ne dépasse pas trois soldats.

-  Règle numéro 6 : Les Israéliens ont le droit d'enlever autant de Palestiniens qu'ils le souhaitent (environ 10 000 prisonniers à ce jour, dont près de 300 enfants). Il n'y a aucune limite et ils n'ont besoin d'apporter aucune preuve de la culpabilité des personnes enlevées. Il suffit juste de dire le mot magique "terroriste".

-  Règle numéro 7 : Quand vous dites "Hezbollah", il faut toujours rajouter l'expression "soutenu par la Syrie et l'Iran".

-  Règle numéro 8 : Quand vous dites "Israël", il ne faut surtout pas rajouter après : "soutenu par les États-Unis, la France et l'Europe", car on pourrait croire qu'il s'agit d'un conflit déséquilibré.

-  Règle numéro 9 : Ne jamais parler de "Territoires occupés", ni de résolutions de l'ONU, ni de violations du droit international, ni des conventions de Genève. Cela risque de perturber le téléspectateur et l'auditeur de France Info.

-  Règle numéro 10 : Les Israéliens parlent mieux le français que les Arabes. C'est ce qui explique qu'on leur donne, ainsi qu'à leurs partisans, aussi souvent que possible la parole. Ainsi, ils peuvent nous expliquer les règles précédentes (de 1 à 9). Cela s'appelle de la neutralité journalistique.

-  Règle numéro 11 : Si vous n'êtes pas d'accord avec ces règles ou si vous trouvez qu'elles favorisent une partie dans le conflit contre une autre, c'est que vous êtes un "dangereux antisémite". »

Rien à ajouter !

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Palestine libre
commenter cet article
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 09:50

Royal tape sur Sarkosy et s'aligne sur sa politique... Décidemment le Medef avait bien deux candidats en finale de présidentielles.

Royal, Kouchner, Taubira, Amara, Besson tous se couchent sous le poids de l'arrivisme politicien et Sarkosy peutse glorifier au moins de cela: avoir fait sortir le loup et montré son vrai visage.


Sans-papiers: Luc Chatel favorable à des régularisations "au cas par cas"

AP | 22.04.2008 | 19:53

Le porte-parole du gouvernement Luc Chatel s'est montré favorable mardi à des régularisations "au cas par cas", alors que des travailleurs étrangers sans-papiers occupent depuis le 15 avril plusieurs entreprises d'Ile-de-France pour obtenir leur régularisation.

"Ceux qui sont venus de manière illégale n'ont pas vocation à rester sur le territoire, sauf exception", a-t-il déclaré sur RTL. Mais "la loi Hortefeux avait prévu en septembre dernier que lorsque nous étions sur des secteurs où il y a des carences en main-d'oeuvre, lorsque les salariés avaient les compétences en la matière, lorsqu'ils disposaient d'une offre d'emploi ou d'une promesse d'embauche, dans ce cas-là, à l'appréciation des préfets, il y avait la possibilité d'un examen au cas par cas".

"Il faut que chaque préfet apprécie les choses en la matière et fasse du cas par cas", a-t-il précisé, faisant notamment référence à une éventuelle régularisation des sans-papiers qui travaillent dans la restauration. "La loi sera respectée", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, le Parti socialiste a apporté son soutien à la grève menée par les travailleurs immigrés sans-papiers. "Leur combat vient rappeler que de nombreux étrangers sans-papiers travaillent et sont souvent indispensables aux secteurs économiques où ils sont actifs", note le PS.

"Cette grève illustre l'échec d'une politique gouvernementale axée sur les chiffres des expulsions, en contradiction avec les droits des étrangers et les besoins de notre pays", poursuit le PS, en demandant "la régularisation des salariés" et le rétablissement, par le gouvernement, "des critères dans la politique d'immigration dont le contrat de travail est un élément essentiel". AP

Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 09:40

quelle générosité de la part de cette brillante dirigeante socialiste... Générosité envers les travailleurs sans paps , que nenni, envers le Medef et sa demande urgente de bois d'ébéne pour couvrir ses besoins dans les coins sombres des cuisines,

Ainsi un immigré doit , pour avoir le droit de travailler de vivre tout simplement, entrer dans la petite boîte formatée que lui propose  son exploiteur. Gagons qu'un jour, ce dernier demandera à la médecine du travail de veiller à ce que la recrue ait une bonne dentition, ne soit porteur d'aucun germe, ait accessoirement, la langue coupée, et cerise sur le gâteau, pourquoi ne pas imaginer la pose de fers à côté des fourneaux.A charge à ce médecin du travail d'établir la courbe du taux d'usure du migrant pour permettre son retour épanoui au sein de sa famille, par charter s'entend!

Royal ou Sarkosy, Sarkosy ou Royal cela pue, vraiment !

Royal prône une régularisation au cas par cas des sans-papiers

AP | 22.04.2008 | 19:48

Ségolène Royal a réaffirmé mardi son souhait d'une régularisation au cas par cas des immigrés sans-papiers, notamment dans les branches qui connaissent une pénurie de main-d'oeuvre.

"Cette question de l'apport des travailleurs étrangers à l'économie française doit être réglée avec dignité. Quand un certain nombre d'entreprises n'arrivent pas à travailler sans le recours au travail clandestin, il faut que les choses soient mises très clairement sur la table", a déclaré la finaliste de l'élection présidentielle de 2007 lors d'un point presse. "On ne peut pas tolérer que sur notre sol des travailleurs soient exploités et livrés à du trafic de main-d'oeuvre".

Ségolène Royal souhaite donc une "application de la loi" afin que les sans-papiers travaillant dans les branches économiques où il y a pénurie de main-d'oeuvre soient régularisés. "On ne peut pas d'un côté les exploiter, et en même temps refuser de reconnaître leur existence. Il faut maintenir du cas par cas, mais il faut tenir compte du respect qui leur est dû par rapport à leur absolue nécessité dans certaines branches", a-t-elle expliqué.

La présidente PS de la région Poitou-Charentes a en revanche estimé qu'une régularisation massive créerait un "appel à l'immigration clandestine".

Depuis le 15 avril, des travailleurs étrangers sans-papiers occupent plusieurs entreprises franciliennes pour obtenir leur régularisation, parfois avec le soutien des chefs des entreprises concernées. Plus de 500 d'entre eux sont en grève illimitée sur une douzaine de sites, selon le collectif Droits Devant!.

Ces derniers jours, plusieurs membres du gouvernement et l'UMP se sont prononcés "pour une régularisation au cas par cas" et ont renvoyé les éventuelles décisions sur les préfets. Seule Fadela Amara, secrétaire d'Etat à la Ville, a exprimé une position différente en souhaitant une régularisation collective de ces travailleurs. AP

Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 22:43

Interview d'Emmanuel Dang Tran par Pasquale Noizet et Gilles Questiaux

Gilles Questiaux et Pasquale Noizet ont rencontré le 19 avril 2008 Emmanuel DANG TRAN , secrétaire de la section du 15ème arrdt de Paris du PCF, Membre du conseil départemental de Paris et membre du conseil national du PCF. http://reveilcommuniste.over-blog.fr

Interview d'Emmanuel DANG TRAN secrétaire de la section PCF Paris 15ème

Partie 1

Partie 2

Partie 3

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Parti Communiste Français
commenter cet article