Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 14:21

Education: impressionnante manifestation contre les suppressions de postes à Paris

AP | 10.04.2008 | 15:04

Des milliers de manifestants répondant à l'appel des organisations lycéennes mais également du syndicat étudiant UNEF et de plusieurs syndicats d'enseignants défilaient jeudi après-midi à Paris contre les suppressions de postes prévues à l'Education nationale à la rentrée de septembre 2008.

La manifestation a démarré peu après 14h30 des abords du Jardin du Luxembourg en direction du quartier des Invalides.

Des milliers de lycéens venus de Paris et d'Ile-de-France, mais également des enseignants en nombre, des étudiants, des parents d'élèves, sont présents dans l'imposant cortège encadré par un très important dispositif policier et par plusieurs rangées de service d'ordre syndical.

Des formations politiques de gauche comme le Mouvement des jeunes socialistes (MJS) et le Parti communiste français (PCF) sont également représentées dans la manifestation.

A l'avant du cortège, la situation était particulièrement tendue en milieu d'après-midi en raison de la présence de plusieurs centaines de jeunes ayant débordé le service d'ordre syndical.

Cette partie de la manifestation fait directement face aux gendarmes mobiles et aux policiers en civil qui encadrent le cortège. Quelques jets de projectiles ont eu lieu et deux charges des forces de l'ordre dans la foule, a-t-on constaté sur place.

Les organisations lycéennes, à l'origine de cette cinquième journée de mobilisation en deux semaines, ont appelé à des manifestations similaires ce jeudi un peu partout en France. AP

Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 14:19


Juste un petit article pour rappeler quelques ordres de grandeur dans la crise en cours :

48 800 milliards de $ : dette totale à la fin 2007 aux USA.

14 000 milliards de $ : PIB US, fin 2007

11 000 milliards de $ : emprunts hypothécaires des ménages US (hors secteur professionnel et agricole)

9 000 milliards de $ : dette publique US

4 000 milliards de $ : accroissement annuel de la dette totale qui a été nécessaire pour maintenir à flot la croissance US (en 2006 et 2007)

900 milliards de $ : montant total des actifs au bilan de la FED (environ 1/3 a déjà été utilisé pour soutenir le secteur bancaire en difficulté).

150 milliards de $ : plan Bush pour l'aide au secteur immobilier

65 milliards de $ : exportations des USA vers la Chine en 2007

16 milliards de $ : capacité de remboursement de MBIA, la plus grosse société d'assurance-crédit (monoline) US, qui vient de demander à Fitch de "cesser de la noter", après que Fitch ait dégradé sa note de AAA à AA

Ces chiffres étant simplement là pour montrer que la FED (entre autres) est une bien "petite chose" face aux montants en jeu dans le système actuel !
Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 14:18
de l'extrême droite de Miami à l'extrême droite de Taipei Promoteur des attaques contre la Chine, RSF reçoit son financement de Taipei ALLARD Jean-Guy   Aucun organe de presse français ne l'a publié à l'époque, mais la presse taïwanaise en a fait grand état en janvier 2007 : Robert Ménard, le fondateur et secrétaire perpétuel de RSF qui coordonne en ce moment des manifestations hostiles contre la Chine, a reçu officiellement un chèque de 100 000 dollars de Taïwan, pays connu pour son appui aux régimes de droite les plus récalcitrants.

Ménard a voyagé le 28 janvier 2007 au pays de Tchang Kaï-chek pour recevoir son prix des mains du président Chen Shui-bian qui agissait au nom de la Fondation taïwanaise pour la démocratie, un organisme paragouvernemental fondé un an auparavant pour appuyer les partenaires étrangers de ce bastion de l'extrême droite internationale. Ménard et deux employés de RSF ont notamment provoqué des incidents à Athènes quand ils ont tenté de déployer une bannière « pour le respect des droits de l'homme en Chine, durant la cérémonie de remise de la flamme olympique », selon l'agence française AFP, associée au groupe. Le secrétaire à vie de RSF a déjà annoncé par ce même intermédiaire qu'il y aura « d'autres actions au cours des prochains mois avec le même objectif ».

En acceptant son prix à Taïwan et le chèque qui l'accompagnait, Ménard s'est engagé à créer un site web pour continuer à attaquer la République populaire de Chine contre laquelle RSF s'acharne depuis déjà plusieurs années. Il ne fait pas doute que des transferts bancaires ont eu lieu entre Taipei et Paris où est installé le groupe français, parrainé (comme il a été contraint de le reconnaitre) par le gouvernement des États-Unis par l'intermédiaire de la National Endowment for Democracy et d l'International Republican Institute, en plus d'autres sources de financement occulte de la droite européenne.

D'un autre côté, le patron de RSF ne pouvait ignorer que le président taïwanais Chen Shui-bian était l'objet d'accusations de corruption et de contrefaçon et a échappé à l'emprisonnement grâce à son immunité face aux poursuites pénales. Son épouse, Wu Shu-chen, a été aussi accusée de corruption dans le cadre d'une grande enquête sur des détournements de fonds au sein du Parti démocrate progressiste.

Selon une vaste étude au sujet de Taïwan publiée par le sociologue José Antonio Egido, « le gouvernement taïwanais poursuit la politique anticommuniste de ses prédécesseurs, comme le prouve l'appui politique (et sûrement financier) qu'offre la Fondation pour la démocratie de Taïwan à l'opposition (lire les mercenaires payés par Washington) contre-révolutionnaire cubaine ».

Taïwan s'est constitué au cours des années en un véritable nid de l'anticommunisme créé et protégé par les États-Unis. Pour l'expert, « la corruption n'est pas seulement une pratique de politique extérieure de ce régime mais bien un héritage de la Chine de Tchang Kaï-chek que l'on s'efforce de préserver ».

Visiblement heureux de se retrouver face à d'aussi généreux admirateurs, Ménard fait l'éloge du régime de Taïwan qu'il a qualifié de « meilleur exemple de la démocratie asiatique », rapportait Taiwan Info, un site web officiel du Ministère de l'information de l'île.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 14:16

S'agit-il de s'intéresser au Tibet ou de développer un anti-communisme primaire ?

Publié 10 Avril 2008 1 , La France , Médias

On peut s'interroger parfois à propos des faits divers, pourquoi tout à coup l'un d'entre eux prend de l'ampleur, donne lieu à des comportements de compassion qui frisent l'hystérie? Le fait est que la rumeur s'enfle, et que nous sommes devant un espèce de nœud paranoïaque de la société.  Sur le plan politique, la presse et la radio tentent de chauffer à blanc l'opinion publique pour aboutir à des phénomènes semblables, y arrivent-elles ? Vous remarquerez qu'elles ne mettent "le paquet" que quand il s'agit de provoquer la haine, l'hystérie des masses contre les communistes, aucun autre sujet ne les mobilise aussi pleinement. Le communiste dans leur imaginaire est toujours plus ou moins le mal absolu et il est sans rival. Même pas la haine anti-musulman, même pas le racisme anti-chinois, il y faut le piment de l'anti-communisme primaire.

Etrange ? Si l'on considère la folie du passage de la flamme à Paris, on peut effectivement noter un certain résultat en matière de crétinisation  des masses ou comment donner à la politique la passion du fait divers pédophile en montant l'équation : communisme égal dictature?  Pourtant si on y regarde de près le phénomène de la « contestation » tibétaine, qui a bénéficié d'une couverture médiatique inouïe et qui a été préparé jour après jour par les radios et télévisions, a connu un succès limité. Assez pour nous rendre ridicule aux yeux de la planète, pas assez pour entrainer la population française.

Ce qui est frappant dans ce phénomène est le fait que la population française, à qui radio et télévision serinent sans aucune contradiction que le peuple tibétain et le peuple chinois subissent un martyre quotidien de la part du pouvoir communiste chinois, ne s'intéresse que très modérément à la question, rien à voir avec par exemple le fait divers pédophile. On sait que pour faire évoluer l'opinion publique très anti-guerre lors de la première guerre d'Irak, il a fallu inventer la fable des bébés kowétiens arrachés à leur couveuse par les méchants irakiens. Là au titre des fictions télévisuelles, il y a bien eu les photos de la police népalaise bastonnant les moines tibétains- photos devenues celles de la police chinoise- ou encore on a balancé sur internet une photo de soldats chinois figurants dans un film s'apprêtant à mettre  une robe de bonze, comme la preuve des exactions qu'aurait pour les médias (absents) concocté la « propagande «  chinoise.  Mais le moine tabassé ne provoque pas l'hystérie des foules française. Je n'ai pas pour habitude d'être exagérément optimiste ces derniers temps sur un peuple français capable d'élire un Nicolas Sarkozy -  je reconnais que le monde politicien ne lui offrait aucun choix digne de ce nom- mais je puis vous assurer que l'hystérie pro-tibétaine n'a jamais dépassé le cercle du politico-médiatique. Et encore chez ces gens-là  il a été  rare d'atteindre les sommets d'un élu vert épris de la spiritualité tibétaine. Même Ayrault, le président du groupe socialiste, qui a fait monter le drapeau tibétain sur le fronton de sa mairie, même Ségolène Royal, l'éternelle gourde qui a proposé le boycott des jeux olympiques comme elle avait refusé le nucléaire civil aux iraniens, toujours un cran au-dessus de Bush, ont eu du mal à tenir le rythme fou d'un élu vert déchaîné de passion pour le dalaï Lama (1). Il est vrai qu'en matière d'anti-communisme primaire on a rarement fait mieux même à droite qu'un vert(2). Mais la population française s'obstine à ne suivre qu'avec beaucoup de distance.

Certes l'extrême-gauche a fait ce qu'elle a pu pour faire monter la sauce. Marie Georges Buffet, la « dirigeante » du PCF a renouvelé son exploit de 2003 quand elle en avait appelé à l'Europe contre Cuba, elle a demandé que l'Europe exige des Chinois qu'ils arrêtent la répression sur les Tibétains. La LCR, elle, a appelé à suivre le sulfureux Robert Ménard dans ses actions les plus inconsidérées, comme en 2003. On ne change pas une stratégie anti-communiste qui gagne et qui est en train de transformer le communisme en France en chapelles hystériques et groupusculaires. Ces étranges communistes de la direction du PCF et de la LCR, solubles dans les médias et qui d'ailleurs n'ont qu'un rêve : abandonner ce mot de communiste trop lourd à porter, suivent sans état d'âme le discours dominant qui fonctionne sur le modèle du fétichiste "je sais bien mais quand même"(3): à savoit " je sais bien quele communisme n'est pas la dictature mais quand même là où il y a communiste il y a toujours dictature". Démonstration qui quand elle est faite par un communiste devrait atteindre un maxmum de crédibilité.

Ce qui nous vaut cet étrange paradoxe de la question tibétaine, non seulement la gauche volant à la rescousse de moines obscurantistes et féodaux, voir pire, mais alors qu'aucune nouvelle de répression ne parvient du Tibet et que visblement les victimes l'ont été de la part de brutes déchaînées, des tibétains massacrant d'une manière raciste d'autre chinois, ces appels pathétiques à faire cesser la répression chinoise. Les Chinois quieux ont vu avec horreur ces jeunes femmes venus de la Chine de l'intérieur brûlées vives par une bande de hooligans acceptent mal de se voir donner des leçons. Il est question que le président français vienne aux jeux en refusant la cérémonie en l'honneur des étrangers, bref il va venir se goberger au banquet en refusant de saluer ses hôtes.

 
De gaulle disait « la politique de la France ne se décide pas à la corbeille », là c'est pire la politique de la France est un doux mélange de la corbeille et de groupuscules atlantistes qui prétendent nous faire rejouer l'affaire Dreyfus et les luttes anti-coloniales de Sartre pour le plus grand profit des agents de la CIA. Mais honnêtement si je dois en croire radio-bistrot, toutes les conversations entendues ci et là, en France tout le monde se moque  parfaitement du dalaï Lama. Et l'opération contre la flamme olympique a été sévérement jugée.
 
Nous subodorons confusément que nous  avons eu affaire à  une bande de provocateurs professionnels,venus de toute l'Europe, grassement payés à ne rien foutre d'autre, je veux parler des tibétains professionnels qui autour de dalaï Lama recevant des subsides confortables de la NED (officine de la CIA) propagent leur religion, fondent des monastères et dont déjà un article de ria novosti s'interrogeait : sommes-nous en train d'assister à la naissance d'un fondamentalisme bouddhiste, une organisation terroriste donc contradictoire avec le pacifisme bouddhiste, un phénomène proche d'Al qaida ? Tout le laisse à penser. Il faut également citer au titre des stipendiés de la CIA, un produit made in France, Robert Ménard, un individu totalement grotesque qui a terminé la journée en faisant partir des pétards sur la façade de Notre Dame de Paris. Les syndicats qui ont essayé d'occuper un point stratégique pour populariser leurs luttes apprécieront les complicités nécessaires dans la police française pour accomplir ce genre de choses, Comme les complicités nécessaires pour que quelque centaines de Tibétains déguisés puissent occuper le terrain. Comment un pareille bande de branquignoles peut-elle paraître diriger la politique de la France ? Comment avons-nous réussi à donner au monde entier ce spectacle incroyable des rues de Paris débordées, d'une police entièrement mobilisée incapable de contenir une bande de deux ou trois cents provocateurs professionnels? Quels ordres avaient reçu  la police française pour se montrer aussi incapable ?

Voyons le contexte d'une telle absurdité ?  Il y a certes la soumission de notre gouvernement et de son président non seulement aux Etats-Unis mais à son président le plus déconsidéré. Alors même que l'Europe a manifesté lors du sommet de Bucarest une timide résistance aux exigences d'un Bush sur le départ, Sarkozy frétillant comme un caniche a envoyé des soldats dans la guerre perdue d'Afghanistan. mais là encore l'événement illustre quelque chose de plus profond :  il s'agit de ne jamais se poser la question de savoir si le péril qui nous menacerait provient d'un quelconque pays du tiers-monde ou bien provient des Etats-Unis qui s'avère être aujourd'hui le pays le plus dangereux, le plus anti-démocratique pour la planète qui se puisse imaginer. Tout ce cirque autour de la Chine, des jeux olympiques évite cette question pourtant essentielle : qui menace la paix dans le monde ? Qui est à l'origine de la crise qui déferle sur nous ? Tant que cette question ne sera jamais posée par la gauche et l'extrême-gauche, il y a peu de chance pour qu'elle soit au centre de notre politique et Sarkozy aura les mains libres pour envoyer des soldats en Afghanistan, pour soutenir les crimes en irak et en Israël. Et les députés de gauche pourront se mêler à ceux de droite sur le parvis pour exiger... la fin des méfaitrs chinois.

 C'est dans ce contexte qu'il faut interroger le style du pouvoir français. Le président, l'exhibitionniste compulsif, a réussi en peu de temps à imprimer un style très particulier à toute la politique de la France, c'est un désordre permanent. Chaque initiative produit immédiatement sa caricature : l'engagement pour le Darfour, le soutien à la dictature tchadienne pour complaire aux USA et à Exxon tourne à l'arche de Zoe. Le président se lance-t-il dans la libération d'Ingrid Bétancourt? Même désordre, ses copains Uribe et Bush lui savonnent la planche sous les pieds en massacrant les négociateurs. Alors à partir de là c'est le bordel intégral, un avion qui part revient... Tout est comme cela, les institutions sont coulées, le patronat se crêpe le chignon, les chouchous du président viennent insulter les députés, c'est à prendre ou à laisser dit jacques Attali, suivi de près par la secrétaire d'Etat à l'environnement qui les traite de lâches. Après la raclée prise aux municipales, tous ces gens l'ont mauvaise comme un quelconque salarié remercié de Arcelor Mittal... Sommes-nous face à un fou, voire, comme s'enfle la rumeur, quelqu'un qui userait trop de substances illicites ? Ce serait presque rassurant, en fait cette agitation, cette pipolisation, ces promesses non tenues, et cette vulgarité, sont simplement l'illustration du fait qu'il n'y a plus aucune alternative politique, plus d'opposition crédible et que donc les caprices du pouvoir, les intérêts débridés et la vulgarité médiatique n'ont plus aucun contrepoids. La ridicule journée du passage de la flamme n'a fait que l'illustrer.

La droite est devenue folle parce qu'elle n'a plus aucune opposition devant elle.

Ce qui est sûr c'est que ce moment complètement paranoïaque du passage de la flamme dans les rues de Paris est révélatrice d'un mal plus profond, nous avons un Sarkozy comme président mais il n'est que le symptôme d'un politico-médiatique complètement dégénéré, incapable de définir une politique cohérente. C'est très inquiétant parce qu'au-delà de ces pitreries, nous sommes confrontés à une crise d'une grande violence qui va peser très lourdement sur nos vies, et déjà pèse sur notre emploi, notre pouvoir d'achat, si la France est devenue ce bordel, il y a des gens qui sont en capacité de continuer à défendre leurs intérêts et à nous faire payer cette crise de la finance, et à imposer par exemple de nouvelles augmentations du prix du gaz, la fin des droits sociaux à la SNCF, le démentèlement de l'éducation nationale, de la santé, une accélération partout de la pression sur les plus pauvres et les couches moyennes. Et cette politique ubuesque, ce désordre généralisé n'est que le guignol destiné à nous faire croire que nos malheurs sont dû au méchant étranger, au « péril jaune ».

Il y a une logique impérialiste que reflète le politico-médiatique: les Etats-Unis veulent imposer un monde unipolaire où ils seraient tout puissant avec leurs vassaux européens et japonais. Mais tout témoigne de leur incapacité de soutenir une telle ambition, alors il faut imposer l'idée que toute concurrence à l'hégémonie, toute force émergente est un danger. Ce que l'on ne peut pas assimiler parce qu'il s'oppose au tout marché, parce qu'il développe de nouveaux rapports sud-sud, un développement endogène ne doit pas être toléré, c'est ce que l'on appelle le choc de civilisation. je ne suis pas sûre que l'on puisse parler de civilisation à propos de ce qui s'est passé à Paris.

Danielle bleitrach

(1) qu'il me soit permis de signaler aux « spiritualistes » verts que  dans les montagnes népalaises où sévit le tourisme occidental on en est à des opérations de nettoyage des sommets couverts de canettes de bière de l'ordre de 17 tonnes de déchet. Et si par hasard l'espèce humaine les intéresse, la démocratie les préoccupe toujours  au Népal où  des groupes terroristes assassinent les « maoistes » participant aux élections et bien placés pour les gagner, Hier sept d'entre eux ont été abattus dans l'ouest du pays, des attentats à l'explosifs ont lieu pour empêcher les élections. Pourquoi personne paraît-il s'intéresser aux meurtres commis à Katmandou, est-ce parce que le bailleur de fond est la CIA ? ou parce que pour les manifestants français un bon communiste est un communiste mort ?

(2) ce qui n'empêche pas la direction du PCF de tendre l'autre joue. c'est ainsi que quand D.Voynet leur pique une ville avec l'aide de la droite, il ne leur viendrait pas à l'idée de ne plus avoir de groupe commun avec les verts à l'assemblée et, toujours plus fort, dans le débat sur l'OTAN de laisser la parole à Noël Mamaire. Pourquoi pas Cohn bendit, ce serait offrit directement à la maison mère étasunienne la possibilité de dénoncer sa machine de guerre otanesque...

(2) Octave Mannoni expliquait que le fétichiste fonctionnait sur le modèle: je sais bien que ma mère n'a pas de penis mais la paire de bottine suppléait à ce manque. L'anticommunisme fonctionne sur ce modèle. Il était frappant de constater que quand l'on démontrait à un de ces excités pro-tibétain que la photo qui était censée représenter les policiers chinois se déguisant en moine était une escroquerie, ils répondait "peut-être" mais de toute façon les Chinois font pire.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 13:29
Philippe Val croyait avoir débusqué, en août 2007, les « gros connards » antisémites de l'association France-Palestine Solidarité. Huit mois plus tard, il se déclare « navré » de s'être trompé d'erreur.

Des insultes estivales (août 2007)

Dans son éditorial, Philippe Val revenait dans Charlie Hebdo du mercredi 1er août 2007 sur l'affaire du médecin palestinien prisonnier en Lybie (sujet qu'il connaît bien, puisqu'il déjeune souvent avec Bernard-Henri Lévy) [1] : « Kadhafi est resté terroriste, et il vient de le prouver. Ses méthodes, ses pratiques et ses discours sont ceux d'un terroriste. (...) Arrêtons-nous deux minutes sur le cas du médecin [palestinien]. Les défenseurs radicaux des Palestiniens ont été bien silencieux dans les tentatives de sauver un héros, pourtant. Ce médecin palestinien venait aider des frères arabes, et le voilà qui tombe dans un piège ignoble, qu'il est torturé, battu, accusé à tort, condamné à mort. »

Et le chef de Charlie Hebdo enchaînait : « Et que dit France Palestine, par exemple ? Rien. Ils s'en foutent. Pourquoi ? Parce que Kadhafi est un ami... Il déteste Israël et l'Amérique. On ne va rien faire ou dire contre lui... Voilà bien la preuve que les Palestiniens ne sont qu'un triste prétexte pour la plupart de ces gros connards qui, en réalité, dépensent toute leur énergie, non en amour des Palestiniens, mais en haine des Juifs, de l'Amérique et de la démocratie en général... »

Ce mélange d'amalgames et d'insultes ne repose sur aucune information vérifiée. Et ce n'est pas la première fois que Charlie hebdo se livre à des allégations sans fondement [2] et interprète des silences - réels ou supposés - comme des approbations.

Que savait-il alors de l'association France Palestine Solidarité ? Sans doute rien. Une association qui récemment encore a écrit à Rama Yade : «  Madame la Secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme, (...) le récent séjour du Colonel Kadhafi en France vous a visiblement troublée. Ce trouble était légitime, eu égard au passé très récent du personnage et aux crimes auxquels son nom est associé. » « Des amis » de Kadhafi ?

Philippe Val débusque des complicités partout. Vous ne condamnez pas les attentats du 11 septembre dans l'heure et dans les termes requis par le gouvernement américain ? C'est que vous êtes un ami de Ben Laden. « Voilà bien la preuve » que vous êtes un antisémite. Vous ne condamnez pas la censure des caricatures de Mahomet dans l'heure et dans les termes du Vatican des droits de l'homme ? C'est que vous êtes un ami des islamistes. « Voilà bien la preuve » que vous êtes un antisémite. Vous achetez de l'huile d'olive palestinienne ? C'est que vous êtes un ami du Hamas. « Voilà bien la preuve » que vous êtes un antisémite.

Des « excuses » printanières (avril 2008)

Huit mois plus tard...

A l'instar d'un Finkielkraut qui présente ses « excuses » en prétendant qu'elles sont sans objet [3], Philippe Val, en complément de son éditorial hebdomadaire, se déclare « navré » :

« J'avais mis en cause, au mois d'août [2007], France Palestine en la décrivant comme une association amie de Khadafi et donc haineuse d'Israël, des Juifs et de la démocratie. J'admets bien volontiers que ces propos ne concernaient pas France Palestine Solidarité (AFPS). C'était évident, mais cela va mieux en le disant. Navré si cela a fait problème. » (2 avril 2008)

« Navré » ? Mais de quoi ? D'avoir écrit - il faut le rappeler, puisque Philippe Val omet de se citer - que France Palestine était des « gros connards qui, en réalité, dépensent toute leur énergie, non en amour des Palestiniens, mais en haine des Juifs » ? « Navré » de s'être trompé ? Même pas. Philippe Val, incapable de reconnaître qu'il voit des antisémites partout, n'admet pas son erreur. A l'en croire, « France Palestine », ne renverrait pas à l'Association France Palestine Solidarité (AFPS) dont le site est : www.france-palestine.org ? « C'est évident » écrit-il. Mais à quoi renvoie cette entité « France Palestine », puisqu'il n'existe pas d'autre association nommée ainsi ?

« Voilà bien la preuve » que si elle n'existait pas, il fallait l'inventer.

Mathias Reymond

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Palestine libre
commenter cet article
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 12:27

Qu'ils sont niais ces népalais, pouvaient pas être des féodaux tibétains, au moins on entendrait toute la clique des droits de l'hommiste !

Allez Marie George vite un mot de solidarité pour ces pauvres flics népalais contraints d'abattre des communistes pour préserver votre vision démocratique.



Sept personnes au moins ont été tuées mardi au Népal lors de violences préélectorales, ont fait savoir, mercredi 9 avril, les autorités. Toutes étaient des maoïstes. Le scrutin de jeudi doit permettre d'élire une Assemblée chargée de rédiger une nouvelle Constitution, qui mettra fin à la monarchie et transformera le pays en république.


D'après un responsable officiel local, "six maoïstes ont été tués et cinq blessés quand la police a ouvert le feu" pour mettre fin à "des échauffourées entre des militants de la Ligue des jeunes communistes [maoïstes] et des membres du Parti du Congrès népalais" du chef de l'Etat et premier ministre Girija Koirala. Auparavant, un candidat du Parti communiste du Népal a été tué par balles par des inconnus dans le district de Surkhet, à 360 km au sud-ouest de Katmandou.

Le chef des maoïstes du Népal a appelé au calme, mercredi, après la mort de ses partisans. "Pour l'heure, nous devons faire preuve de retenue et organiser des élections libres et équitables", a déclaré "Prachanda" après un entretien avec le premier ministre. Mais "nous exigeons que le gouvernement punisse les coupables de ces assassinats", a-t-il ajouté.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 07:28

par Kharroubi Habib, Le Quotidien d'Oran

Consécutivement aux massacres perpétrés dans la bande de Gaza par l'armée israélienne, le président de l'Autorité palestinienne avait, en guise de protestation, décidé de geler le dialogue direct engagé entre lui et le Premier ministre d'Israël, Ehud Olmert, en application des recommandations de la conférence d'Annapolis. La rupture n'aura pas été de longue durée toutefois, puisque les deux hommes ont renoué hier à Jérusalem leur dialogue au sommet.

Pourtant, Mahmoud Abbas n'a rien obtenu entre-temps de Tel-Aviv qui justifierait aux yeux du peuple palestinien qu'il reprenne si vite le chemin des bureaux et du domicile du Premier ministre israélien. Rien en tout cas concernant les deux exigences cruciales qu'il a posées en préalable de la reprise de son dialogue avec Olmert, à savoir la levée du blocus inhumain imposé à la bande de Gaza et l'arrêt de l'extension de la colonisation juive à Jérusalem-Est et en Cisjordanie. Au contraire, les autorités de Tel-Aviv ont raidi leur position dans les deux affaires. Le blocus de Gaza s'est fait encore plus étanche et le feu vert a été donné à d'autres implantations de colons juifs en territoires palestiniens. L'Etat hébreu a tout au plus, à la demande « amicalement formulée » par la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, lors de sa récente visite à Tel-Aviv, consenti la levée d'une cinquantaine de barrages militaires sur les plus de 500 qui corsètent les voies de communication en Palestine.

C'est la même Condoleezza Rice qui a convaincu le président palestinien à retourner à la table de négociation.Dans quel but et pour quelle raison ? Là est toute la question. Certainement pas pour hâter la conclusion d'une paix israélo-palestinienne avant la fin de 2008, comme l'on feint de le croire à Washington.

Mahmoud Abbas a été plus vraisemblablement instruit à reprendre le dialogue avec Olmert pour que s'instaure une apparence de situation moins tendue en Palestine, porteuse d'un semblant de volonté de faire aboutir le processus de paix.

La reprise du dialogue engagée hier entre le président palestinien et Olmert est en fait l'écran de fumée destiné à masquer les préparatifs d'agression qui sont en cours en Israël, encouragés par George W. Bush et son entourage. C'est en effet un secret de Polichinelle que ces préparatifs qui se camouflent sous le label de manoeuvres d'entraînement et de mise à niveau de l'armée israélienne. Tel-Aviv et Washington sont, à n'en pas douter, déterminés à provoquer une autre explosion au Moyen-Orient avant la fin du mandat de George Bush et son départ de la Maison-Blanche.

Mahmoud Abbas ne serait pas fondamentalement contre cette perspective, si elle lui offre la possibilité d'en finir avec le Hamas honni, qui a ruiné son autorité sur le peuple palestinien. Aléatoires calculs dont la seule conséquence prévisible est un embrasement généralisé du Moyen-Orient et son cortège de souffrances pour les peuples de la région.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Palestine libre
commenter cet article
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 07:23

Le gouvernement augmentera le prix du gaz de 5,5%

NOUVELOBS.COM | 09.04.2008 |

Cette hausse des tarifs se justifie par un "contexte international de hausse du coût d'importation du gaz naturel" due à la hausse du prix du pétrole.

(Reuters)

(Reuters)

Les ministères de l'Energie et de l'Economie ont proposé mardi 8 avril que la revalorisation des tarifs réglementés du gaz pour les particuliers soit "limitée" à 5,5% en moyenne, ont-ils annoncé dans un communiqué commun.
Cette augmentation a été proposée dans un projet d'arrêté à la Commission de régulation de l'énergie (CRE), qui devra rendre son avis. La hausse serait destinée à compenser la hausse du prix du pétrole. Cet avis sera rendu "dans les prochains jours", a indiqué mardi soir le ministère de l'Ecologie.

Dernière hausse en janvier

Le gouvernement a "proposé que la revalorisation soit limitée à 0,264 centimes d'euro le kw/h, soit 5,5% en moyenne pour les particuliers chauffés au gaz naturel", indiquent les deux ministères.
"Pour un foyer type chauffé au gaz naturel, l'augmentation de la facture de gaz induite sera de l'ordre de 4 euros TTC par mois", précisent-ils. Cette augmentation, de 0,264 centime d'euro le kilowattheure, "interviendra lorsque la Commission de régulation de l'énergie aura rendu son avis".
Gaz de France a confirmé dans un communiqué distinct que le gouvernement avait proposé "une évolution moyenne des tarifs de gaz naturel" de 5,5%.
Interrogé, une porte-parole de GDF n'a pas souhaité faire de commentaire, se bornant a rappeler que son PDG, Jean-François Cirelli, avait précisé qu'il demanderait "une augmentation inférieure à deux chiffres".
La dernière augmentation des tarifs du gaz pour les particuliers, de 4% en moyenne remonte au 1er janvier. Il s'agissait alors de la première hausse depuis mai 2006.

Hausse du coût d'importation

Selon le communiqué des ministères, cette hausse des tarifs se justifie par un "contexte international de hausse du coût d'importation du gaz naturel" due à la hausse du prix du pétrole, qui se maintient au dessus des 100 dollars le baril à Londres et New York, GDF importe l'essentiel de son gaz par des contrats de long terme, dont les prix sont indexés sur les produits pétroliers.
"Soucieux de préserver le pouvoir d'achat des consommateurs tout en garantissant un service de qualité, le gouvernement souhaite que ce réajustement reflète strictement l'évolution des coûts d'approvisionnement de Gaz de France", commentent les ministères.
"Par ailleurs, une réflexion sera lancée afin de mettre en place dans les prochains mois un cadre pérenne d'évolution des tarifs réglementés du gaz", expliquent-ils, en assuranr que ce cadre devra "assurer une plus grande visibilité pour tous les acteurs" et que "ces orientations seront prises en compte dans la révision du Contrat de service public de Gaz de France", est-il annoncé.
Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 22:14
 Reuters - Mardi 8 avril, 19h56

WASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international estime que les turbulences sur le marché du crédit pourraient s'étendre et que les pertes pourraient de ce fait approcher les 1.000 milliards de dollars pour le système financier mondial.

Le FMI, dans son "Rapport sur la stabilité financière dans le monde" publié mardi, prévient aussi que les risques pesant sur la croissance économique mondiale se sont accrus.

L'institution parle d'"échec collectif" et relève que l'ensemble des acteurs du marché n'ont pas apprécié correctement l'ampleur du recours à l'endettement dans le système financier ni les risques de voir les positions correspondantes dénouées d'une façon désordonnée.

Les conditions de marché pourraient encore empirer si le ralentissement économique aux Etats-Unis entraînait davantage de pertes sur créances, ajoute-t-il.

"Le choc du marché du crédit provoqué par la crise du subprime américain risque de s'étendre du fait d'un ralentissement économique significatif", a déclaré Jaime Caruana, directeur du département des marchés monétaires et de capitaux du FMI, lors d'une conférence de presse.

"La détérioration s'est étendue à tout le crédit, jusqu'aux prêts immobiliers bien garantis et au marché des prêts aux entreprises. Lorsque le cycle du crédit va se retourner, le taux de défaillances va augmenter partout."

Le FMI estime concevable que le montant total des dépréciations et pertes atteigne 945 milliards de dollars, tout en ajoutant que ses calculs reflètent les conditions du marché en mars et que la situation s'est quelque peu améliorée depuis.

Des représentants du FMI se sont cependant refusé à commenter l'hypothèse selon laquelle les marchés financiers surévaluaient les pertes potentielles.

La question, a souligné Jaime Caruana, est maintenant de savoir jusqu'à quel point les conditions de crédit prélèveront leur dîme sur l'économie américaine, sachant que le retournement conjoncturel en cours aux Etats-Unis devrait à son tour augmenter les défauts de paiement dans tout un éventail de prêts.

La crise actuelle, a-t-il insisté, n'est pas simplement due à une exubérance des marchés qui nécessite une correction. Les turbulences actuelles ont révélé des "lignes de faille" auxquelles il faut remédier sérieusement.

Cela demandera l'attention du secteur privé, des banques centrales et peut-être un recours aux fonds publics, a poursuivi Caruana, en ajoutant que les Etats devaient être "ouverts" à toutes options. "Il faut être prêt à une intervention rapide, à une action rapide", a-t-il dit.

Dans son rapport semestriel, le FMI souligne aussi que les menaces pesant sur la stabilité financière mondiale ont augmenté et que le risque de retombées sur les marchés émergents s'est accru.

"Les marchés financiers subissent toujours une pression considérable, maintenant associée à un environnement macroéconomique plus inquiétant", écrit le FMI. "Notre analyse montre qu'une contraction de l'offre de crédit au secteur privé... pourrait conduire à un ralentissement significatif de la croissance du PIB américain pendant plusieurs trimestres."

Il prévient que les signes d'un retournement du marché immobilier se multiplient dans certains pays européens et ajoute que, si la croissance décélère en Europe, comme le prévoit l'institution, les saisies et les pertes augmenteront.

Il relève que certains analystes anticipent un quasi doublement des saisies immobilières en Grande-Bretagne.

Emily Kaiser et Lesley Wroughton, version française Dominique Rodriguez

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Monde
commenter cet article
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 22:10
Le nazisme en goguette Bernard Gensane

L'excellent Max Mosley, grand ponte de la Formule 1, a donc été filmé dans des postures sado-masos et des accoutrements nazis dans un jeu de rôle digne du film de Liliana Cavani Portier de nuit.

Pourquoi nazi, me direz-vous ? Parce que bon sang ne saurait mentir. Dans une note de mon blog du 12 novembre 2007 (http://blogbernardgensane.blogs.nou...), j'avais exposé que si le prince Harry, petit-fils de la Reine d'Angleterre, avait fait la fête en chemise brune, cela s'expliquait indubitablement par la lourde ascendance fascisante de ses ancêtres directs.

Dans le cas de Max Mosley, c'est encore plus clair. Le cher homme est le fils de sir Oswald Mosley, fondateur de la British Union of Fascists dans les années trente et de Diana Mitford, une aristocrate britannique ouvertement pronazie. Les parents de Max convolèrent en 1936 dans la maison de Joseph Goebbels. Outre les témoins, le seul invité n'était autre qu'Adolf Hitler. Comme la plupart des militants de la BUF, Mosley et sa femme furent internés pendant la Deuxième Guerre mondiale. L'enfant ne put voir ses parents pendant quatre ans. Après la guerre, Diana Mosley marqua, jusqu'à sa mort (une des premières victimes de la canicule, elle décéda en France en août 2003 à l'âge de 93 ans), son indéfectible soutien à la cause fasciste. Selon le quotidien conservateur le Daily Telegraph, elle demeura jusqu'à son dernier souffle une « nazie impénitente ». Adolescent, Max Mosley tenta de reprendre le flambeau fasciste de son père au sein de l'Union Movement avant de briller dans le monde de la course automobile. Ses deux principaux soutiens furent le patron de Ferrari Jean Todt, d'origine juive, et Bernie Ecclestone, grand manitou de la Formule 1, troisième fortune du Royaume-Uni en 2003 (cette année-là, il vendit au magnat de l'acier Mittal sa résidence de Kensington pour 80 millions d'euros ; les travailleurs de Loraine apprécient que leur patron possède la maison la plus chère des îles britanniques). Fort de ses appuis, Mosley succéda à la tête de la FISA (Fédération Internationale du Sport Automobile) à Jean-Marie Balestre, jusque-là tout puissant patron de cette discipline.

Comme un fait exprès, Balestre n'était, lui non plus, guère connu pour ses opinions progressistes ou démocratiques. Né en 1921, il s'engagea dans la SS (voir sa photo en uniforme à http://www.grandprix.com/ns/ns20183.html), et prétendit après-guerre y avoir été un poisson-pilote de la Résistance. Dans les années cinquante, il s'associa au futur magnat de la presse française Robert Hersant, pronazi acharné, condamné en 1947 à dix ans d'indignité nationale pour collaboration avec l'ennemi. Il fut par la suite radical, socialiste, mitterrandien et giscardien. À une époque, il possédait un tiers de la presse française, dont France-Soir, Le Figaro et Le Figaro Magazine qu'il avait créé.

Il est donc bien connu que le sport en général et la course automobile en particulier ne font pas de politique.

Raison pour laquelle TF1 a investi autant d'argent dans ce domaine depuis sa privatisation.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article