Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 20:20
personnages-gif-216.gif.jpgADIEU 1945, RACCROCHONS NOTRE PAYS AU MONDE !

 Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie. Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme…


À y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance ! (*)
À l’époque se forge un pacte politique entre les gaullistes et les communistes. Ce programme est un compromis qui a permis aux premiers que la France ne devienne pas une démocratie populaire, et aux seconds d’obtenir des avancées - toujours qualifiées d’« historiques » - et de cristalliser dans des codes ou des statuts des positions politiques acquises.
Ce compromis, forgé à une période très chaude et particulière de notre histoire contemporaine (où les chars russes étaient à deux étapes du Tour de France, comme aurait dit le Général), se traduit par la création des caisses de Sécurité sociale, le statut de la fonction publique, l’importance du secteur public productif et la consécration des grandes entreprises françaises qui viennent d’être nationalisées, le conventionnement du marché du travail, la représentativité syndicale, les régimes complémentaires de retraite, etc.


Cette « architecture » singulière a tenu tant bien que mal pendant plus d’un demi-siècle. Elle a même été renforcée en 1981, à contresens de l’histoire, par le programme commun. Pourtant, elle est à l’évidence complètement dépassée, inefficace, datée. Elle ne permet plus à notre pays de s’adapter aux nouvelles exigences économiques, sociales, internationales. Elle se traduit par un décrochage de notre nation par rapport à pratiquement tous ses partenaires.
Le problème de notre pays est qu’il sanctifie ses institutions, qu’il leur donne une vocation éternelle, qu’il les « tabouise » en quelque sorte. Si bien que lorsqu’elles existent, quiconque essaie de les réformer apparaît comme animé d’une intention diabolique. Et nombreux sont ceux qui s’érigent en gardien des temples sacrés, qui en tirent leur légitimité et leur position économique, sociale et politique. Et ceux qui s’attaquent à ces institutions d’après guerre apparaissent sacrilèges.


Il aura fallu attendre la chute du mur de Berlin, la quasi-disparition du parti communiste, la relégation de la CGT dans quelques places fortes, l’essoufflement asthmatique du Parti socialiste comme conditions nécessaires pour que l’on puisse envisager l’aggiornamento qui s’annonce.
Mais cela ne suffisait pas. Il fallait aussi que le débat interne au sein du monde gaulliste soit tranché, et que ceux qui croyaient pouvoir continuer à rafistoler sans cesse un modèle usé, devenu inadapté, laissent place à une nouvelle génération d’entrepreneurs politiques et sociaux. Désavouer les pères fondateurs n’est pas un problème qu’en psychanalyse. »

par Denis KESSLER, Editorial du Magazine  “Challenge” - 4 octobre 2007

Repost 0
Published by valenton rouge
commenter cet article
3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 22:37

fmi.jpgABOLIR UN FMI MORIBOND ET COUPABLE

344519.jpgCommuniqué de presse
Abolir un FMI moribond et coupable 
 par Damien Millet, Éric Toussaint

En ce 1er novembre, Dominique Strauss-Kahn prend ses fonctions à la tête du FMI après un long processus savamment orchestré : choix de sa candidature par Nicolas Sarkozy afin d’affaiblir davantage encore l’opposition politique en France ; accord très rapide sur son nom de la part des 27 pays de l’Union européenne afin de couper court aux critiques sur la règle tacite qui attribue systématiquement la présidence du FMI à un Européen (en échange de la direction de la Banque mondiale pour un Etats-Unien) ; campagne à travers des dizaines de pays soutenue par une coûteuse agence de communication, sur le thème de la « réforme » du FMI et de son soutien aux pays pauvres ; apparition surprise d’un autre candidat (le Tchèque Josef Tosovsky) qui n’avait aucune chance d’être nommé mais a donné l’apparence d’un processus démocratique ; et pour finir, désignation à l’unanimité de Dominique Strauss-Kahn.

 

Ce tour de passe-passe médiatique avait pour but de dissimuler la réalité du FMI en sévère crise de légitimité. Les pays du Sud ne veulent plus faire appel à lui pour ne pas avoir ensuite à subir sa domination brutale. Nombre d’entre eux (Brésil, Argentine, Indonésie, etc.) ont même remboursé par anticipation ce qu’ils lui devaient pour se débarrasser de sa tutelle encombrante. Si bien qu’actuellement, le FMI ne parvient plus à couvrir ses frais de fonctionnement et que son existence même est menacée. D’où la nécessaire « réforme », non pour insuffler un changement démocratique prenant en compte l’intérêt des populations les plus pauvres, mais pour assurer rien moins que sa survie et faire face à une forte contestation à travers la planète.

Il ne fait aucun doute qu’un bilan exhaustif du FMI s’impose. Le FMI est une institution qui, depuis plus de 60 ans, exige avec la plus grande violence que les dirigeants des pays dits « en développement » appliquent des mesures économiques servant l’intérêt des riches créanciers et des très grandes entreprises. Dans ce but, durant les dernières décennies, le FMI a apporté un soutien essentiel à de nombreux régimes dictatoriaux et corrompus, de Pinochet au Chili à Suharto en Indonésie, de Mobutu au Zaïre à Videla en Argentine, et actuellement encore de Sassou Nguesso au Congo-Brazzaville à Déby au Tchad, et tant d’autres. Depuis la crise de la dette au début des années 1980, le FMI impose aux forceps des programmes d’ajustement structurel aux conséquences dramatiques pour les peuples du Sud : réduction drastique des budgets sociaux et des subventions aux produits de première nécessité, ouverture des marchés et mise en concurrence déloyale des petits producteurs avec les multinationales, production tournée vers l’exportation et abandon du principe de souveraineté alimentaire, privatisations massives, fiscalité aggravant les inégalités…

Le temps est venu pour le FMI de rendre des comptes. Nulle institution ne peut se placer au-dessus des textes et traités internationaux et pourtant le FMI s’accorde, de par ses statuts, une immunité juridique totale. Toute réforme du FMI ne pourra se faire sans l’aval des Etats-Unis qui détiennent une minorité de blocage absolument inacceptable. Tout projet de réforme modifiant les rapports de force internationaux sera donc bloqué par les représentants des grands créanciers. Ces éléments rendent impossible tout changement acceptable de l’intérieur du FMI.

Dès lors la conclusion s’impose : puisque le FMI a largement fait la preuve de son échec en termes de développement humain et qu’il est impossible d’exiger de lui qu’il rende des comptes pour son action depuis 60 ans, il faut exiger son abolition et son remplacement par une institution transparente et démocratique, dont la mission sera enfin centrée sur la garantie des droits fondamentaux.

infos article
URL: http://www.cadtm.org

1 Réponse vers “ABOLIR UN FMI MORIBOND ET COUPABLE”


  1. 1 socio13 3 nov 2007 à 6:47

    pour appuyer le communiqué de presse du CADTM, voici les chiffres qui viennent d’être publiés par reuters.

    Les dépenses de fonctionnement de l’insitution financière, qui compte 2.700 employés, sont proches d’un milliard de dollars par an.

    Le Fonds monétaire international a annoncé vendredi 2 novembre le montant du salaire de Dominique Strauss-Kahn pour son poste à la direction générale de l’institution financière.
    “Votre salaire en tant que directeur général du Fonds s’élèvera à 420.930 dollars par an”, précise le contrat de travail de l’ancien ministre français des Finances, publié vendredi par le FMI.
    “Ce salaire s’entend net d’impôts”.
    A cela s’ajoute une dotation annuelle de 75.350 dollars, plus les frais.

    C’est la première fois que le Fonds publie les termes du contrat de travail de son dirigeant, précise-t-il.

    1 milliard de dollars de dépenses de fonctionnement

    La diminution des dépenses de fonctionnement est par ailleurs l’un des principaux aspects de la réforme de l’institution. Faisant l’objet d’un rappel vigoureux des membres du G7, les gouverneurs du FMI ont fixé son échéance à avril 2008, lors de leur dernière assemblée générale.
    Le FMI a perdu environ 110 millions de dollars au cours de l’exercice fiscal clos fin avril, et devrait perdre le double en 2008, a rappelé fin octobre l’agence de notation Standard and Poor’s.
    Les dépenses de fonctionnement du FMI, qui compte 2.691 employés, sont proches d’un milliard de dollars par an.
    Ainsi, pour ramener les comptes de l’institution à l’équilibre, un certain nombre de postes devraient être supprimés, cependant “rien n’est encore décidé” a déclaré Dominique Strauss-Kahn.

Repost 0
Published by valenton rouge
commenter cet article
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 22:13
lenin.jpgSondage: Quel régime convient le mieux à la Russie, le socialisme ou le capitalisme ?

MOSCOU, 23 mars - RIA Novosti. Une nouvelle étude réalisée par Centre national d'étude de l'opinion publique (Vtsiom) scrute l'opinion des Russes sur l'idée de l'édification du socialisme dans la Russie actuelle.

Il se trouve que 46% des personnes interrogées approuvent une telle idée, mais seulement 10% la considèrent comme réalisable. 37% des sondés la désapprouvent.

Dans un même temps, la majorité reste persuadée que le régime socialiste a plus d'avantages que le système capitaliste (de marché): en matière de sécurité sociale (71% contre 13%); d'accès à une meilleure éducation (63% contre 21 %); d'accès un système de santé de qualité (60% contre 22%); d'égalité des chances pour tous les citoyens (62% contre 17%), d'harmonie dans les rapports internationaux (62% contre 17%); de garanties de sécurité individuelle et d'ordre légal (54% contre 18%).

Les opinions divergent quant à la question de la liberté de la presse, l'accès aux richesses culturelles et intellectuelles (40% des sondés les déclarent plus nombreux sous le socialisme, 38%, sous le capitalisme). Les avantages du capitalisme par rapport au socialisme résideraient dans l'intérêt de l'individu à voir ses efforts récompensés (45% contre 38%), l'accès et la qualité des produits de large consommation et alimentaires (39% contre 33%).

Selon 20% des interrogés, le système convenant le plus à la Russie serait le modèle suédois, où l'économie est basée sur le principe capitaliste, et la sphère sociale, sur le socialisme. L'expérience chinoise impliquant le développement de l'économie de marché sous la direction du parti communiste est rarement évoquée par les Russes (6%), et le modèle nord-coréen encore moins (1 %). 12% accordent leur préférence au modèle socialiste soviétique (URSS), et 18% optent par principe pour la mise en place d'un nouveau régime socialiste. 1 sondé sur 5 (20%), pense que le socialisme est inapproprié à la Russie moderne.

Pour 56% des interrogés, le passage de la Russie moderne au socialisme est impossible sans révolution. Un passage pacifique serait possible selon 15% d'entre eux.

Le sondage a été réalisé le 17 et 18 mars 2007 auprès de 1.600 personnes résidant dans 153 localités de 46 régions russes. La marge d'erreur statistique ne dépasse pas 3,4%.

RIA NOVOSTI, 23 mars 2007

Repost 0
Published by valenton rouge
commenter cet article
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 21:49
sans soutenir cette initiative Camarade soumet ce texte à votre réflexion politique


religions021.gif
"Cher-e-s camarades socialistes de l’Assemblée et du Sénat, et au-delà, cher-e-s camarades élu-e-s des institutions représentatives locales ;

A l’aube d’une nouvelle collaboration républicaine entre le PS et le PCF lors des prochaines municipales de 2008 pour nous opposer à ce que l’UMP, le Parti de Nicolas Sarkozy, gagne du terrain, nous vous adressons aujourd’hui une mise en garde amicale mais ferme, et une demande solennelle.

Cette mise en garde concerne la violation des principes fondamentaux de la République que le Président de la République est en train d’accomplir au sujet des traités européens.

Cette violation est une violation de l’esprit même de la Constitution et au-delà, de la souveraineté du peuple et de la nation de France. C’est une première dans l’histoire de la France depuis les heures sombres de Vichy et de l’Occupation.

Le "mini-traité", (improprement qualifié pour le faire paraître inoffensif), est en substance et en grande partie exactement le même que le "TCE" qui a été rejeté massivement par nos concitoyens et électeurs lors du référendum des 28 et 29 mai 2005.

En s’exprimant par la voie référendaire contre une constitution libérale pour l’Europe, le peuple de France, rejoint en cela par le peuple hollandais, a pourtant fait entendre sa voix souveraine.

Cette voix est celle qui passe au-dessus de toutes les têtes, qu’elles soient couronnées ou non ,depuis 1789. Cette voix est le fondement de la démocratie et de la république.

Si cette voix est étouffée, négligée, ignorée, alors nous devons redouter de terribles heures pour notre pays et pour les gens dont nous avons la charge et la responsabilité, en tant qu’élu-e-s de gauche.

En nous faisant croire aujourd’hui que ce traité est différent de celui qui a été repoussé une première fois en 2005, Nicolas Sarkozy légitime une phase avancée de ce qui ressemble de plus en plus à un "coup d’Etat institutionnel" et choisit de fouler aux pieds l’expression ultime de la souveraineté française, celle du peuple s’exprimant par référendum.

Nous savons que votre Parti a voté à presque 60 % en faveur du TCE en 2005. Cependant, votre avis majoritaire en interne n’a pas été suivi sur le plan national. Vous pouvez le déplorer mais vous ne pouvez pas emboîter le pas à Nicolas Sarkozy comme certains d’entre vous l’ont déjà fait jusqu’à présent.

Les citoyens ont conduit Ségolène Royal au second tour de l’élection présidentielle en lui confiant un score honorable parce qu’elle s’est présentée comme une femme de gauche, républicaine, soucieuse de garantir certaines valeurs que le PS et le PCF ont en commun, et qu’elle a été vue comme une alternative crédible à l’horizon "bleu blanc rage" de Sarkozy.

Aujourd’hui, nous entendons avec stupéfaction et effroi la plupart des dirigeants et responsables de votre Parti expliquer que , pour sauvegarder le fond d’un Traité qui convient à leurs aspirations européennes, ils vont au mieux s’abstenir au pire voter pour la révision de la Constitution.

En d’autres termes, pour obtenir ce traité sur le fond, certain-e-s d’entre vous admettent publiquement qu’ils sont prêts à renoncer à leurs obligations de mandataires du peuple, qu’ils sont prêts à ne pas défendre la légitimité républicaine, qu’ils sont prêts à laisser Nicolas Sarkozy et l’UMP violer la VOIX du PEUPLE et la SOUVERAINETE DE LA NATION.

Cela n’est PAS admissible et cela ne peut PAS être. Lorsqu’on est l’héritier du PS qui a aboli la peine de mort, le PS qui a promu tant de libertés sociales , individuelles, l’héritier du PS qui a choisi la fraternité dans la réconciliation franco-allemande, l’héritier du PS des grandes heures de l’après-Giscard, de l’après-Pompidou, celui qui incarna certaines valeurs de nos combats de Mai 68, lorsqu’on est héritier du PS qui a voté et fait voter Chirac en 2002 contre la Haine du FN, lorsqu’on est héritier de ce PS-là, ON NE PEUT PAS, ON NE DOIT PAS laisser l’esprit de la Constitution être ainsi méprisé, on ne doit pas laisser la voix du peuple baîllonnée.

Cher-e-s camarades, ces principes républicains, issus de combats sanglants, de moments glorieux, gravés en nos cœurs et en nos mémoires à gauche, inexorablement, ces principes républicains de respect de la souveraineté du peuple, de respect des normes fondamentales, ce sont les principes au cœur même de notre démocratie !

Nous n’avons pas les moyens, sans votre appui, de nous opposer valablement , au Parlement, aux projets liberticides de Nicolas Sarkozy.

La forme lui donne peut être raison - et encore cela-est-il très discutable- mais sur le fond ,sur la légitimité, il a tort et vous le savez, car ce texte est le même que celui de 2005 et les Français ont DEJA tranché !

Nous vous appelons donc, à l’aube de nouveaux combats républicains pour la gauche, à la rescousse de la bataille qu’il faut mener pour que notre pays ne sombre pas dans un pouvoir qui, s’il aura la couleur de la légalité, n’aura plus le goût de la légitimité, ni de la justice, si nous ne faisons pas respecter la voix du peuple MAINTENANT.

Cette bataille contre la volonté hégémonique et omnipotente de Nicolas Sarkozy est DECISIVE. Il va tester ici jusqu’où il va pouvoir aller dans sa percée à gauche. Il va tester si nous savons passer outre des divergences idéologiques , certes importantes, pour résister ensemble à sa tentation d’exercer un pouvoir en solitaire.

Cher-e-s camarades, nous devons résister ensemble et nous vous appelons solennellement à rejoindre ce combat contre la modification de la Constitution, contre la ratification du nouveau Traité européen.

Nous vous demandons, fraternellement, de manifester dès à présent votre refus de l’Etat que veut nous imposer la droite. Un Etat qui viole la voix de son peuple quand ça l’arrange. Un Etat qui fait les règles qui l’arrangent. Un Etat-Léviathan, monstrueux, inhumain. Signez avec nous une adresse solennelle et publique des Chambres au Président de la République pour lui dire :

"Monsieur le Président,

Les Français ont déjà voté le 28 et le 29 mai 2005 .

Ils ont voté NON à ce projet libéral.

Respectez leur NON, au nom de la République , des principes constitutionnels et de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789.
Repost 0
Published by valenton rouge
commenter cet article
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 20:26
Motion contre les escalades guerrières


Monsieur le Président de la République,

Nous sommes inquiets des projets de votre gouvernement en matière de sécurité et de défense, ainsi que des récents propos de M. Kouchner appelant à se « préparer au pire », à une « guerre » contre l’Iran, propos doublés d’une véritable croisade pour faire adopter des sanctions contre l’Iran « séparées des sanctions aux Nations Unies ».

Cette attitude rompt avec la stratégie engagée jusqu’alors avec nos partenaires européens, stratégie qui différait de celle de Georges Bush, partisan de la manière forte avec l’Iran. Ce brusque alignement de la diplomatie française est d’autant plus stupéfiant que, dans son rapport récent, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) estime avoir franchi « un pas en avant significatif » concernant les inspections et la transparence des programmes nucléaires iraniens. Passer outre l’ONU et mettre en cause les efforts de l’AIEA fragilise les négociations en cours et le système de sécurité international.

La prolifération nucléaire menace la survie de l’humanité. Seul un processus global de désarmement nucléaire peut répondre à ces risques de prolifération. Monsieur le Président, c’est à cet effort urgent que la France doit se consacrer. Menacer d’une guerre sous prétexte de manquement au traité de non-prolifération, quand la France contrevient elle-même à ce traité en poursuivant de nouveaux programmes nucléaires, est un crime contre la raison, la justice et la paix.

Dans le même temps, vous appelez à une intégration plus poussée de la France et de l’Europe dans l’OTAN, à augmenter les ventes d’armes et à accroître les dépenses militaires des pays de l’Union européenne. Ces politiques vont accentuer la militarisation des relations internationales, relancer une nouvelle course aux armements, et nous entraînent vers les pires confrontations.

Monsieur le Président, la France a tout à perdre dans ces orientations militaires et ces démonstrations d’allégeance atlantiste. Pour sa sécurité et son honneur, nous vous demandons au contraire de tout mettre en œuvre pour renforcer l’ONU et le système de sécurité international, relancer les processus de désarmement et construire une Europe active pour la paix du monde.

Repost 0
Published by valenton rouge
commenter cet article
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 21:15
KEFIE-web.JPGQue faire un dimanche après-midi puisque Jacques Martin n'est plus là. Hé bien se rendre utile en joignant l'utile au solidaire et accessoirement à l'agréable.
Le dimanche 2 décembre, à partir de midi au centre socio-culturel de la Lutèce nous ouvrirons nos coeurs et la raison au peuple palestinien.

Alors vous cuisinez à l'huile d'olive, vous aimez le thé à la menthe, vous rêvez d'artisanat à offrir pour les fêtes et vous êtes prêts à parrainer un mouflet palestinien !


Valenton participe depuis 2 ans à la collecte de fonds pour offrir des milliers de cartables aux enfants de Palestine, ce 2 décembre les valentonnais auront à coeur d'en faire plus encore en soutenant l'action du comité de Villeneuve Saint Georges de solidarité avec la Palestine.


Pour qe la PAIX n'oublie personne.
Repost 0
Published by valenton rouge
commenter cet article
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 20:42
Result2-copie-4.jpgNicolas a bien du souci à se faire car après une grève d'avertissement d'une puissance redoutable notre attaché de presse du Medef se doit d'affronter les miltants communistes qui dans tout le pays se mobilisent pour s'opposer aux franchises médicales. Porteurs de l'esprit de résistance les communistes ont présenté sur ce marché populaire du dimanche la pétition contre la casse de notre SECU aini que les solutions réelles pour financer durablement le régime général de santé sans s'en prendre encore et toujours aux mêmes: le petits. Ce dimanche 21 octobre une douzaine de militants communistes furent donc à l'initiative sur le marché et près de 150 valentonnais apportèrent leurs signatures sur la pétition. Il est notable que, justement, des notables du Parti Socialiste en promenade sur notre commune n'ont pas souhaité associer leurs noms à ces  valentonnais qui se mobilisent pour sauver leur SECU et leur centre de paiement. Après avoir donné un laisser-passer à Sarkosy et son copié/collé de traité européen, après avoir vu une brochette des leurs se vautrer dans un gouvernement qui chasse les enfants et qui tente désormais  de les traiter ainsi du bétail par les tests Adn  et bien chacun peut désormais s'interroger à savoir si ce n'est pas le Parti Socialiste tout entier sui se prépare à gouverner avec la droite Conscients de leur place dans la bataille contre Sarkosy, le Medef, les communistes de Valenton vont amplifier la mobilisation de la population dans les semaines et jours à venir..

Repost 0
Published by valenton rouge - dans France
commenter cet article
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 19:53
Result2-copie-3.jpgCe mercredi 24 octobre une cinquantaine de personnes avaient répondu à l'invitation du PCF de la ville pour voir un film et débattre à partir de l'initiative de Sarkosy de faire lire la dernière lettre de Guy Môquet aux collégiens.

Nicolas Sarkosy souhaitait d'évidence s'approprier notre Guy pour en faire un symbole dépouillé de toute vérité historique.

Nicolas Sarkosy, cet enfant de Pétain, cet ardent volontaire contre le communisme français, ce zélateur larbin du Capital et du Medef, ce cocu de droit divin aurait sans doute tourné les talonettes s'il avait su anticiper sur ce qu'il allait advenir de sa tentative, gr
ossière, de falsification de l'histoire nationale, de l'histoire de celles et ceux, qui ont résisté, qui résistent et qui résisteront, toutes générations confondues.

Deux hommes et une femme sur une scène dépouillée avec en fond une exposition d'où émerge la sinistre staviska nazie.

Deux hommes et une femme qui après la projection d'un film dédié à la Résistance et à sa commémoration, nous donnerons une leçon d'histoire, écrite en lettres de sang, celui de leurs pères.

Deux hommes et une femme
qui avec une extraordinaire volonté affrontent la réalité d'un père mort pour la France, d'une enfance vide de l'être aimé et pour lesquels ils parcourent notre pays, de collège en collège, de salles obscures en salles  lumineuses, non pas pour demander que l'on s'apitoye sur leur douleur mais pour porter le sacrifice ultime de ces hommes qui aimaient la vie à en mourir.

Ils l'aimaient la vie ces trois là. Ils aimaient leurs épouses, leurs enfants, leurs amis, la vie, une vie qu'ils voulaient changer.

Parce qu'ils voulaient changer la vie, ils devinrent communistes.
Parce qu'ils étaient communistes ils résistèrent.
Parce qu'ils résistèrent ils furent collés au poteau.

Deux hommes et une femme
dignes, avec une formidable humanité , nous donnèrent un des plus bel exemple de la droiture.
Fidèles à leurs pères, ils et elle tracent chaque jour le sillon de la Résistance.
De leurs récits ils font le ciment de notre histoire, du mouvement ouvrier.
La mémoire est un de leurs outils et cela est redoutablement efficace pour qui veut changer la vie.

Deux hommes et une femme qui en parlant d'hier nous ont rendu l'Espoir au présent.
Repost 0
Published by valenton rouge
commenter cet article