Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 12:31

2010-05-16T154206Z_1301279462_GM1E65G1TEV01_RTRMADP_3_SPAIN.JPG

 

 

Par RFI

 

Des milliers de personnes ont manifesté dimanche 16 mai à Madrid contre le « capitalisme » et les mesures d'austérité annoncées par le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, à la veille de l'ouverture d'un sommet UE-Amérique latine. Des syndicats espagnols, des ONG et réseaux sociaux latino-américains, à l’initiative de cette journée de protestation, ont également organisé dans la capitale espagnole un « sommet alternatif » au sommet UE-Amérique latine.

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

« Il faut des alternatives au capitalisme européen ». C’est le slogan brandi en tête de cette grande marche de protestation. Une manifestation colorée en pleine chaleur madrilène, qui survient juste avant un sommet détesté d’avance par de nombreux mouvements sociaux.

Il y a certes un slogan unitaire, mais dans le fond, il y a deux types de protestation. D’abord, celle des réseaux latino-américains de gauche qui fustigent ce sommet au cours duquel l’Union européenne a prévu de signer des accords de libre-échange avec le Pérou et la Colombie, et probablement avec l’Amérique centrale.

Et puis, il y a une protestation locale contre le gouvernement de Zapatero qui a pris des mesures drastiques contre la crise, avec notamment la baisse des retraites et des salaires des fonctionnaires. « Zapatero, ami des banquiers et des marchés financiers », dit une autre pancarte. Pour le gouvernement socialiste, ce n’est sûrement que le début d’une grogne sociale massive.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 12:01

 

  2601elections.JPG

 

La dernière des formations en lice pour les élections anticipées du 13 juin vient de voir le jour sous le nom du "Front des Gauches". Cette formation rassemble des militants syndicaux ou associatifs et six organisations de gauche radicale.

Le Parti Communiste (PC),  le Parti Socialiste de Lutte (PSL-LSP),  la Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR), le Parti Humaniste (PH), le Comité pour une Autre Politique (CAP) et Vélorution se sont associés à des militants syndicaux et associatifs pour former le "Front des Gauches". Cette formation se veut "une alternative unitaire à gauche d'Ecolo et du PS" selon un communiqué des six organisations. Ces partis se présenteront donc ensemble, sur la même liste à la Chambre et au Sénat.

Et ils ne sont pas peu fiers de cette union " Une union aussi large est inédite et surprenante dans un délai aussi court et devant de tels obstacles." précise le communiqué, "Présenter cette liste n’était pas gagné d’avance, surtout dans les conditions anti-démocratiques imposées par les partis au pouvoir. En effet, pour des petits partis, se présenter aux élections relève du parcours du combattant !".   
Une particularité mise en avant par le " Front des Gauches" est qu'il présente une liste bilingue à Bruxelles-Hal-Vilvorde, symbole de son refus des surenchères communautaires. Seconde caractéristique, il plaide pour une justice sociale, écologique et fiscale et centre sa campagne sur "les vrais problèmes tels que les licenciements, le chômage, la précarité, le racisme, les discriminations, la dégradation de l’environnement, les guerres, …". précise-t-il dans son premier communiqué. Mais ce nouveau "Front de Gauche" veut surtout se proposer en alternative à la gauche dans le but d'éviter un fort taux d’abstention  ou du vote d’extrême droite.

Les listes du "Front des Gauches" pour la Chambre seront emmenées par quatre femmes et deux hommes: Céline Caudron (LCR) dans le Hainaut, Pierre Eyben (PC) à Liège, Anja Deschoemacker (PSL-LSP) à Bruxelles-Hal-Vilvorde, Annick Letecheur (PH) à Namur, Laurent Batlhazar (CAP) dans le Brabant wallon et Nicole Cahen (PC) dans le Luxembourg. Robert Tangre (PC) tirera la liste du Sénat.

 

 

http://www.rtbf.be/info/belgique/politique/le-front-des-gauches-nouvelle-formation-pour-le-13-juin-217153

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 11:09

logopce-partidotrabajadores

 

Le PCE s'oppose à la casse des droits sociaux opérée par le gouvernement socialiste de Zapatero et appelle à la mobilisation



Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Le PCE rejette la casse brutale des droits sociaux annoncée par le gouvernement PSOE car il s'agit d'une agression sans précédent contre les intérêts des travailleurs.



Le gouvernement ne met en oeuvre aucune mesure qui frappe les véritables fauteurs de la crise, que sont les banques et les grandes entreprises, tout comme il ne met en place aucune action tendant à la création d'emplois. Le gouvernement Zapatero met en oeuvre des mesures visant exclusivement à ce que soient les travailleurs et les travailleuses qui payent la crise.



Nous sommes face à un gouvernement qui n'en est plus à ne plus savoir que faire, à un gouvernement qui assume les thèses du capitalisme le plus sauvage et sort du tiroir les vieilles recettes désastreuses du FMI, qui ont été en réalité à l'origine de la crise terrible du système capitalisme que nous subissons en ce moment.



Désormais, nous commençons à nous retrouver dans la même situation qu'en Grèce, par cette politique de casse sociale qui consiste à faire payer aux plus faibles les erreurs d'une politique qui a seulement favorisé l'accumulation de grandes fortunes et l'augmentation des inégalités entre pauvres et riches, des mesures qui font payer aux travailleurs la facture de la crise.



Les coupes salariales pour les travailleurs de la Fonction Publique [on parle de 5% de baisse de salaire pour 2010], ne rompent pas seulement l'accord conclu avec les Syndicats les plus représentatifs et dont la Vice-présidente du gouvernement avait confirmé, il y a quelques semaines de cela, qu'il serait appliqué dans son intégralité, mais il exige des travailleurs de ce secteur les plus grands sacrifices comme si ils étaient les responsables de la crise.



La non-revalorisation des retraites et l'abandon du caractère rétroactif des aides à la Dépendance, touchent les couches sociales les plus défavorisées de notre pays, puisqu'il est proposé de geler les retraites de 800 et 900 euros qui ne sont pas considérées comme minimales et en éliminant le caractère rétroactif des aides à la Dépendance, on fait payer aux citoyens la gestion plus lâche par l'Administration des aides en question, supprimer également le Chèque Bébé [chèque de 2 500 euros accordé aux familles à chaque naissance], n'est qu'une manière de diminuer les revenus sociaux.



Les obstacles désormais posés à la Retraite partielle, n'aboutissent qu'à refermer une des rares portes d'entrée pour que les travailleurs et travailleuses les plus jeunes trouvent un emploi stable, et ne rompent pas seulement avec cette dynamique nécessaire (le chômage des jeunes atteint les 40% de la population active), mais détruisent une arme que les Syndicats ont su utiliser pour éviter des licenciements dramatiques, à des moments où les ERE (plans sociaux) mettaient à la porte des milliers de travailleurs qui avaient atteint un âge où il devenait presque impossible de trouver un emploi.



Par rapport aux mesures de restriction sur les médicaments, au lieu de réduire les bénéfices importants que réalise l'Industrie Pharmaceutique, avec des marges indécentes, on coupe à nouveau dans le traitement des personnes malades, en essayant de se cacher derrière une bonne gestion des médicaments qui, si elle était certaine pourrait apparaître comme raisonnable, mais nous savons tous que cela ne sera pas ainsi.



Pour finir, les coupes dans le développement et les investissements publics, qui s'ajoutent à celles adoptées auparavant dans le Plan de Stabilisation [alias Plan E – premier plan de rigueur adopté en 2009], vont aboutir en fait à un ralentissement de l'activité dans une multitude de petites entreprises, et donc nuire encore à l'emploi.



 

A tout cela, il faudrait ajouter les effets des coupes dans les Communautés Autonomes, qui auront sans doute des répercussions très négatives dans les Communes déjà asphyxiées, avec les conséquences que cela aura sur la protection sociale et l'emploi.



Les mesures du gouvernement PSOE sont anti-sociales et vouées à l'échec, clairement contradictoires avec l'intérêt général, puisqu'au lieu de mettre en valeur la lutte contre la fraude fiscale, et de respecter les annonces faites d'éliminer les paradis fiscaux, de réduire les hauts salaires et de contrôler les bénéfices importants réalisés par les banques, comme mesures pour surmonter le déficit, il opte pour des mesures dirigées directement contre ceux qui sont les plus faibles, qui vont payer le déficit et qui vont subir une sortie de crise qui va engendrer réduction de la consommation, augmentation du chômage tout en créant une plus grande incertitude sociale.



Dans ces moments-là, le PCE estime nécessaire une GRANDE MOBILISATION GENERALE pour défendre une sortie de crise qui commence par une Réforme Fiscale, un contrôle des bénéfices des banques et la création d'emplois, une Mobilisation qui mette en échec cette nouvelle tentative du Gouvernement d'imposer des mesures contraires aux intérêts de la majorité de la population et qui aggravent la situation des chômeurs et des retraités.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 10:23

919552-1088473.jpg

Suite et fin de la Tribune de l'économiste Jacques Sapir à propos des mesures de sortie de crise adoptées par nos dirigeants. L'économiste esquisse une alternative à un système monétaire international durablement en crise.



Il convient donc, et ce très rapidement, de s’atteler à la réforme de la zone Euro mais aussi de se préparer au pire. Le fait que le tabou d’un engagement des Banques Centrales (et de la BCE au premier chef) ait été partiellement levé est une bonne chose. Mais, soit on s’oriente vers une monétisation d’une partie des déficits (et il est peu probable que l’Allemagne l’acceptera) soit on se rendra rapidement compte que les facteurs de blocage que l’on connaissait avant cette crise perdurent. De même, la question de la compétitivité au sein de la zone Euro reste entièrement posée.

Il faut redonner de la souplesse au système.

Telle était le principe d’un Euro monnaie non unique mais simplement commune, venant chapeauter les monnaies nationales dans un cadre ou les parités seraient fixes mais régulièrement révisables. Ceci correspond à la seule solution permettant de gérer l’hétérogénéité des dynamiques économiques hors d’un budget européen réellement conséquent qui est aujourd’hui une impossibilité politique.

Enfin, il convient de le protéger contre de nouvelles attaques spéculatives et pour cela d’introduire à l’extérieur de la zone des mécanismes de contrôles sur les mouvements de capitaux à court terme.


Il est donc nécessaire de maintenir le rythme des changements tel qu’il s’est manifesté ce dimanche. Mais, ceci se heurte directement à la temporalité des politiques qui comptent en mois quand ce n’est en années, problème que vient renforcer la crise politique larvée que vit l’Allemagne.

Mme Merkel à perdu une importante élection qui met en cause sa majorité au Bundesrat. Or, il faut savoir qu’elle a perdu ces élections essentiellement à cause de son engagement à soutenir la Grèce qui a provoqué une véritable levée de boucliers en Allemagne. Ce pays réagit très mal à la perte de son leadership et il faut s’attendre à un raidissement de ses positions rendant les discussions très difficiles. Pourtant, l’Allemagne est prise dans la contradiction suivante :

  • L’Euro constitue pour elle une zone sur laquelle elle peut exporter sans avoir à craindre de dévaluations compétitives de ses partenaires. Elle a donc un intérêt objectif au maintien de la zone Euro.






  • Mais, dans le même temps, elle cherche à éviter d’être mise à contribution au nom de la solidarité européenne et la décision de la cour de justice de Karlsruhe de 2009 a entériné le principe d’une supériorité des lois allemandes sur les textes européens.


    A RELIRE

 

Ceci explique la tactique qu’elle a adoptée depuis le début de la crise. Il s’agit de pousser la Grèce, voire le Portugal, hors de la zone Euro mais de conserver en son sein ces « grandes » économies qui sont celles sur lesquelles elle réalise ses excédents commerciaux : l’Espagne, l’Italie et bien entendu la France. L’Allemagne louvoie donc entre une attitude de refus de la solidarité et des concessions accordées in extremis pour sauver la zone Euro. Cette politique à bien été identifiée par les opérateurs de marché et constitue l’une des bases de leurs doutes sur le succès de la stabilisation européenne.

Aujourd’hui, il est très peu probable que l’Allemagne arrive à surmonter la contradiction de sa politique. Aussi, les attaques vont-elles se maintenir et se renforcer. L’attentisme succèdera à la mobilisation. Ceci sera perçu par les marchés comme une invitation à lancer de nouvelles attaques. 

 

Une nouvelle vague de spéculation est donc à attendre et viendra probablement à un moment où les divisions politiques seront devenues évidentes tant entre pays qu’au sein de chaque pays.

Nous savons qu’un miracle ne se reproduit pas deux fois. Cette nouvelle crise sera probablement la crise terminale de l’Euro si rien n’est fait. Il faut donc tenter de maintenir le tempo des réformes tel qu’il s’est manifesté ce dimanche. La constitution d’un groupe informel réunissant l’Italie, l’Espagne, le Portugal, mais aussi la Belgique et la Grèce autour de la France est une nécessité (7).

Seule une action unie d’un tel groupe de pays est-elle en mesure de faire comprendre à l’Allemagne qu’elle n’est plus maîtresse du jeu. Elle ne peut tirer avantage de l’ Euro sans consentir les importantes contreparties que la situation impose.



Cette solution, seule, qui nous offre une chance de succès dans un affrontement avec l’Allemagne au sein de l’Euro et qui, en cas d’échec de nos propositions, puisse nous permettre de tirer les conséquences de la crise et de sortir de la zone Euro au moindre coût en maintenant une unité au sein de ce groupe de pays.

 

 


Plus globalement, il faut comprendre que la crise de l’Euro, dans sa dimension conjoncturelle comme dans sa dimension structurelle, fait partie intégrante de la crise du système monétaire international. Derrière l’Euro se profile la crise du Dollar dont nous constituons en réalité l’ultime ligne de défense. Une fois que l’Euro aura cédé plus rien n’empêchera la crise de la dette souveraine américaine. Le monde sera alors livré au chaos monétaire faute de solution de rechange.

Il convient alors de chercher des terrains d’entente avec les pays qui, depuis 2008-2009, proposent des éléments de réformes du système monétaire international, soit en premier lieu la Russie et la Chine et, secondairement, le Venezuela et le Brésil. Une entente avec la Russie apparaît comme la priorité dans la mesure ou seule cette dernière est susceptible de nous permettre de contrôler des réaction irraisonnées et irresponsables de la part de l’Allemagne.

 

(7) Une solution de ce type a été décrite par Jean Malakine.

 

 

 

http://www.marianne2.fr/Crise-gagner-du-temps-n-est-pas-suffisant-2_a192801.html?com

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 10:20

avatar-user-1030373-tmpphp9KFxFS.jpeg

Dans un peu plus d'un mois je vais devoir choisir une liste, qui ait pour ambition  sinon de  diriger mon pays, au moins de  tenter d'orienter autrement la politique suivie par lui  depuis des décennies

 

Je me refuse à voter pour une liste de haine, dont la seule cohésion est de se protéger, de rejeter ceux qui ne font pas partie de sa "communauté" et on sait combien d'absurdités sont liées en mon pays à ce nom. Je ne choisirai donc pas les wallingants ni les flamingants.

 

Je veux choisir une liste qui combat résolument le capitalisme pas seulement avec de grands mots, ou de belles affiches rutilantes mais à travers des programmes de la vie de tous les jours qui déjà aujourd'hui préfigurent une société sans exploitation de l'homme par l'homme, une société sans classe, une société internationaliste, comme l'internationale mais une vraie internationale qui ne sert pas d'alibi à une politique courbant la tête devant le dieu marché.

 

Je ne veux pas voter pour des partis qui, dès qu'ils ont des élus, s'assemblent avec d'autres listes pour réaliser pendant quatre ans une toute autre politique que celle qu'ils préconisaient.

 

 

Je ne voterai donc pas pour une liste attachée au nationalisme comme trois partis au moins en Flandre  dont le fasciste "vlaamse belang", le nationaliste "NVA", ou le parti de cet ancien judokiste qui entraîneur national avantageait ouvertement les sportifs de sa propre communauté.

 

Je ne voterai pas pour les libéraux du Nord, responsables de cette élection inopportune par pur calcul électoral qui, je l'espère, se retournera contre eux, ni pour ceux du Sud car la liberté qu'ils prônent est  aussi celle des plus forts, des plus riches, des plus malins qui s'enrichissent au détriment des plus faibles.

 

Je ne voterai pas non plus  pour des partis qui se  disent socialistes mais ne cessent de trahir cet idéal  jour après jour en travaillant trop souvent pour le seul bien de leur parti, le leur propre et en oubliant beaucoup de vraies victimes du capitalisme qui restent sur le carreau.

 

Il y a aussi deux partis important qui ouvertement ou sournoisement se réclament de l'humanisme chrétien, au nord ils sont atteint de flamingantisme aigu, au sud, je les trouve plus sympas mais ils n'ont pas eu le courage jusqu'ici de rompre complètement  avec ce capitalisme qui est l'antithèse même de l'humanisme chrétien.

 

J'avoue que les "verts" tant au nord qu'au sud du pays me séduisent plus. Ils veulent sincèrement une autre société respectueuse de cette  terre dont nous sommes tous des enfants souvent ingrats. Certes, je regrette un peu l'alignement des verts au nord avec certaines thèses qui au nom du droit du sol, que je ne conteste pas,  rejettent le droit des personnes qui est aussi important.

 

Je ne voterai pas pour eux, même si je comprends et j'approuve ceux qui le feront, séduits par leur action résolue pour une terre plus propre, une nature plus préservée.

 

Vous le savez déjà, si vous me lisez un peu, je voterai PTB (Parti du travail de Belgique), parce que c'est le seul parti , encore unitaire, qui affirme le même message au nord et au sud du pays. Comme il l'affirmait récemment  dans son hebdo :


"Nous ne parlons pas le même langue

mais nous mangeons le même pain.


Même si je ne partage pas le matérialisme historique de beaucoup de mes camarades, je suis foncièrement d'accord avec leur analyse marxiste de notre société, leur appui à tous celles et ceux que notre société capitaliste détruit  et exploite au plan national comme international. Les Flamands du PTB aiment leur communauté mais ils reconnaîssent aux minorités francophones des droits personnels qu'il est possible, avec de la bonne volonté de part et d'autre (notemment à Bruxelles au profit des néerlandophones)  de concilier.


Dans le travail courageux, désinteressé et prophétique des médecins pour le peuple et des avocats qui défendent les plus faibles quelque soient leurs moyens, je ne peux personnellement que reconnaître l'empreinte de ce que le Christ nous a illustré dans sa parabole du jugement dernier.


Sans vouloir annexer d'une quelconque façon mes camarades marxistes et souvent athées, je me sens très bien avec eux et  bien plus proche chez eux de l'Evangile qu'avec n'importe quel autre parti qui m'est proposé en Belgique.


Voilà pourquoi je voterai résolument PTB tout en vous reconnaissant  le droit de faire un autre choix pourvu qu'il respecte a la fois notre terre, la justice et la fraternité universelle des hommes sans aucun compromis avec ce Capitalisme qui n'est rien d'autre que la religion de l'égoïsme.

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

 

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 10:14

cartaz_do_pcp.jpg

 

Le gouvernement PS met en œuvre des politiques de droite qui volent les travailleurs et compromettent l'avenir du pays



Communiqué du Parti Communiste Portugais



Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



1. Les mesures annoncées aujourd'hui en Conseil des Ministres, négociées entre le PS et le PSD, constituent une nouvelle escalade contre les intérêts des travailleurs, du peuple et du pays.



Sous prétexte de la crise, mais en réalité au nom du grand capital et des spéculateurs, le PS et le PSD mettent en place, réunion après réunion et dans une convergence pleine et instructive, de nouvelles mesures qui ne font qu'aggraver les difficultés et injustices existantes, intensifier l'exploitation, la dépendance et la vulnérabilité économique.



2. Le vol des salaires, l'augmentation de la TVA, les coupes dans les allocations chômage, l'abandon des investissements publics, la diminution des aides aux entreprises publiques, avec les privatisations annoncées ou la réduction des financements accordés aux collectivités locales, sont l'expression d'un choix délibéré de classe. Un choix déterminé par l'objectif de faire payer aux travailleurs et à la population les coûts d'une politique destinée à protéger les intérêts intouchables des grands groupes économiques, les profits de ceux qui spéculent à partir des difficultés des familles et des Etats ou les grandes fortunes qu'ils représentent et défendent.



Le vol annoncé dans les salaires – sous la forme d'une contribution extraordinaire de 1 et 1,5% sur la masse salariale – qui correspondra à une diminution significative des revenus des travailleurs, conjugué à une augmentation de la TVA qui touche tous les biens, y compris ceux de première nécessité, va peser lourdement sur le pouvoir d'achat et sera un facteur de paupérisation encore plus aggravé de larges couches de la population. Décisions d'autant plus choquantes quand, encore récemment, furent canalisés plus de 4 milliards d'euros pour la BPN (Banco Portugues de Negocios – Banque portugaise nationalisée récemment) et quand, au moment où vont être imposés des sacrifices supplémentaires, les principales banques affichent des profits énormes de plus d'1 millions d'euros par jour, pour le premier trimestre de l'année.



Profitant de la crise pour augmenter l'exploitation, capitulant devant les intérêts des spéculateurs et agissant entièrement comme les principales institutions capitalistes et puissances européennes leur dictent d'agir, le PS et le PSD assument ouvertement une politique de désastre national, de déclin économique et de paupérisation des portugais. Une politique destinée à voler les travailleurs, et assumée comme telle, pour donner aux banques et aux spéculateurs, prendre au pays pour servir les ambitions poursuivies par les pays qui commandent le processus d'intégration capitaliste en Europe.



Il n'y pas l'ombre d'un doute. Le PS et le PSD n'ignorent pas que ces mesures ne peuvent qu'aboutir à une stagnation économique, une aggravation de l'asphyxie du marché interne, un ralentissement de l'activité et à de nouvelles faillites. Le PS et le PSD savent mieux que quiconque que, au-delà des phrases hypocrites et de circonstance sur « l'intérêt national », ces mesures ne servent pas le pays mais les intérêts du grand capital et des marchés spéculatifs qu'ils défendent et représentent.



3. La tentative de présenter les coupes des salaires des titulaires de charges politiques et gestionnaires publics comme un signe de « justice » dans « la répartition des sacrifices » ne peut être lue autrement que comme une cynique mesure de diversion. Cynique parce que, quand ils en parlent, c'est au vol de centaines de millions d'euros dans les maigres salaires des travailleurs que le PS et le PSD pensent actuellement et non aux miettes que représentera les baisses dans les salaires obscènes que, par exemple, les gestionnaires nommés par le gouvernement reçoivent. Cynique parce que, avec cette mesure, ce que le PS et le PSD veulent de toute leur force dissimuler c'est la protection totale des profits, des bénéfices et des avantages – auxquels les modifications annoncées sur l'IRC (Impôt sur les sociétés) ne touchent pas dans le fond – dont le grand capital financier et les principaux groupes économiques continuent à se gaver. Cynique manœuvre de ceux qui sont directement responsables, puisqu'ils les fixent, de ces niveaux de rémunération des titulaires de charges politiques et des montants scandaleux de rétribution des gestionnaires.



4. Par l'entremise du PS et du PSD, on continue à suivre la voie périlleuse du désastre national qu'il est nécessaire de mettre en échec et d'inverser. Le pays n'est pas condamné à suivre le cap du déclin économique, du recul social et de l'aliénation de la souveraineté nationale que les partis des politiques de droite et du grand capital ont imposé au pays. Il y a une autre politique et un autre cap pour le Portugal. Une politique qui assure le développement économique et le progrès social. Une politique qui repose, entre autres, sur les mesures suivantes: promotion de l'investissement, en particulier de l'investissement public, en tant que facteur de développement économique, d'augmentation de la production nationale et de création de l'emploi; augmentation des salaires et revalorisation des retraites; renforcement et élargissement des prestations sociales comme c'est le cas pour les allocations chômage; imposition aux banques d'une taxe effective d'IRC (impôt sur les sociétés) d'au moins 25% sur ses profits; application de l'impôt sur les transactions boursières y compris sur les gains boursiers.



5. L'ampleur de l'attaque dirigée contre les travailleurs et le pays exige une réponse prompte et vigoureuse dans laquelle le développement de la lutte de masses et, en particulier des travailleurs, jouera un rôle central. Lutte qui trouvera dans la manifestation nationale de la CGTP-IN, convoquée pour le 29 Mai, un moment pour affirmer avec une participation massive l'exigence d'une rupture avec les politiques actuelles.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 19:49

 

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 19:32

 

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 17:12

Lecture/Arrêt Vidéo

Une vague rouge a déferlé ce samedi sur Athènes

 

Manifestation

 

A l’appel du parti communiste grec, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue pour dénoncer encore et toujours le plan d’austérité du gouvernement.

Les communistes n’entendent pas relâcher la pression, et une nouvelle grève générale est déjà programmée pour jeudi prochain.

“L’avenir est sombre pour les travailleurs, les agriculteurs, et ceux qui gagnent peu d’argent. Il n’y a pas d’avenir pour eux. Tous ces gens sont choqués par le capitalisme, les banques, et même par l’Union européenne et le FMI”

“Le seul moyen de changer les choses, c’est ce genre d’actions et de batailles chaque jour”

 

 

 2010 euronews


http://fr.euronews.net/2010/05/15/une-vague-rouge-a-deferle-ce-samedi-sur-athenes/


Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 17:08

 

 

 

20100515173954kke_champ_mars.jpg

 

Le KKE a organisé samedi à la mi-journée un grand rassemblement national au Champ-de-Mars à Athènes pour appeler les travailleurs, les agriculteurs, les jeunes, les retraités et les immigrés à se joindre pour “repousser les mesures anti-populaires qui ont été adoptées pour faire face à la crise”.

Dans son discours, la SG du KKE, Aleka Papariga, a porté ses critiques contre le gouvernement pour l’ensemble de sa politique, mais aussi contre les autres partis de l’opposition, avant de présenter la proposition politique de son parti.

“Le gouvernement ment éperdument lorsqu’il prétend que le plus difficile pour la classe ouvrière et les indépendants dans les villes et les villages durera seulement trois, tout au plus quatre ans, puis suivra la +renaissance+ de l’économie grecque”, a soutenu Mme Papariga, avant de lancer à propos des prochaines élections municipales et régionales en novembre prochain que “les listes du KKE peuvent exprimer le mécontentement populaire montant (...) et faire la différence”. “C’est l’occasion de corriger le verdict populaire”, a-t-elle ajouté, par rapport au précédent scrutin des législatives.

Des salutations ont été adressées à cette manifestation par des représentants du Parti communiste portugais, du Parti communiste de Turquie, du Parti communiste des Peuples d’Espagne et du Parti des Ouvriers de Belgique, alors que des messages de solidarité ont été adressés par 48 partis communistes et ouvriers du monde entier.

La manifestation s’est clôturée par une marche jusqu’à la place Syntagma, devant le Parlement.

 

http://web.ana-mpa.gr/anafrench/articleview1.php?id=10473

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Europe
commenter cet article