Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 08:26

 

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Parti Communiste Français
commenter cet article
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 08:42

dominiquenegri.jpg

 

Notre expérience des cantonales à Saint-Martin-d’Hères a renforcé notre conviction : des candidats PCF, s’appuyant sur une section PCF qui lutte au quotidien, sont les meilleurs rassembleurs contre les représentants de la politique du capital, extrême-droite comprise.

 

Dans l’ensemble de l’Isère, le Front de gauche a été source de la plus grande confusion. Il n’y a pas eu d’accord départemental devant les prétentions démesurées du PG, notamment à Grenoble. Sur le 3ème canton, il y avait deux candidats se réclamant du Front de gauche. Les électeurs communistes ne s’y sont pas retrouvés.

 

Dans notre section, à Saint-Martin-d’Hères nord, le Pg a choisi de violer l’accord national du Front en se présentant contre l’élu PCF.

René Proby, conseiller sortant et maire PCF, et sa suppléante, Florence Landois, PCF et dirigeante syndicale ont donc dû affronter, en plus du PS et des écologistes, une candidature « Front de gauche ». Je dis bien « Front de gauche » car tout le matériel du Pg, affiches, tracts… était mis aux couleurs du « Front de gauche ». Résultats : 4,8% pour ce « Front de gauche », 35,9% pour les candidats communistes !

 

Les trois autres sortants communistes ou apparentés sont aussi réélus mais dans des conditions très différentes. Malgré l’absence d’accord départemental, ils ont décidé d’arborer l’étiquette FdG. 

Dans les cantons de Vinay (candidat non PCF) et de Roussillon, les sortants n’avaient pas de concurrents PS, suite à un accord de non agression.

Dans le canton d'Echirolles Est, les candidats ont eu le droit au soutien de Mélenchon et de Pierre Laurent, à un jet de pierre de notre canton où le Pg nous attaquait…

Avec ces particularités, il est instructif de souligner que René Proby réalise le meilleur score de l’agglomération grenobloise par rapport aux candidats du Front de gauche.

Au second tour, le candidat PCF mobilise massivement à Saint-Martin d’Hères, 73% face au FN (69% à Echirolles, 61% à Roussillon). A Vinay, le sortant garde de justesse son siège contre la droite.

 

Un mot sur le FN. Il n’a pas d’adversaire plus déterminé que le PCF. Il n’y a pas à débattre avec lui comme le fait Mélenchon. Ce doit être « tolérance zéro » dans le Parti pour ces individualités qui dérivent et accompagnent les campagnes anti-immigrés du pouvoir UMP. 

Notre riposte : notre analyse de classe, la recherche du rassemblement des travailleurs.

 

J’en viens à la « Conférence Nationale » aux présidentielles et législatives.

 

Ne forçons pas la réalité ! Les cantonales ne montrent aucune « dynamique du Fdg ». Pour les gens que nous avons rencontrés au porte-à-porte, le PCF reste un repère de résistance et de lutte. Le FdG et son projet de recomposition politique ne représentent rien.

 

Des débats vifs secouent le CN depuis ce matin (il est 21h50). Avec la revue de leurs qualités et défauts, qui de Mélenchon ou d’André Chassaigne poursuivra au mieux la stratégie du Front de gauche aux présidentielles ?  

La discussion est entièrement enfermée dans les échéances institutionnelles. Ce qui devrait être notre priorité, ce qui est la mienne, est absent : le mouvement populaire, les luttes, la perspective qu’ils appellent dès maintenant ! Je le constate, désolée…

Pour les communistes, ce débat ne laisse qu’une perspective : l’effacement dans le Front de gauche.

 

La marche forcée continue. Le texte d’accord avec le Pg est écrit et signé avant la tenue notre CN.

Il prévoit, par exemple, la création d’un « collectif national du FdG » et de collectifs de circonscription sous l'autorité des candidats du FdG. Voilà qui préfigure clairement une nouvelle organisation qui évince le PCF.

 

Sur la ligne politique, les communistes ne sont pas davantage consultés. Leur souveraineté est bafouée. Le candidat du FdG portera la ligne de « gauche », « partagée » par les dirigeants du FdG. Mais le congrès du PCF a été annulé et aucun programme du PCF n’a été défini.

 

Face à ce débat faussé dès le départ, je fais partie des responsables et des militants du Parti qui ont décidé de donner une autre possibilité d’expression aux communistes, celle du refus de la disparition de ce que représente le PCF dans le FdG, celle d’une ligne d’action communiste pour 2011 et 2012. C’est pour cela que nous présentons la candidature d’Emmanuel Dang Tran.

 

Il y a une autre perspective pour le PCF que de se fondre dans une aile gauche d’un futur gouvernement PS après 2012, celle de porter des propositions de rupture avec la politique du capital, correspondant aux attentes de ceux qui sont prêts à lutter.

Il y une autre perspective pour le PCF que de se diluer dans un ensemble qui reprend toutes les illusions sur « l'UE sociale ». L'UE est et restera celle du capital ! On ne peut pas aménager, réorienter le « Pacte pour l’euro ». Il faut demander la sortie de l'Euro, instrument de la politique antisociale dans tous les pays.

 

Quel dommage que notre CN ne pense pas à lancer des campagnes d’action !

Je fais une proposition. Elle correspond à une exigence populaire forte et pose des questions politiques fondamentales. Nous avons pu l’observer dans la campagne des cantonales.

Lançons une pétition nationale contre les augmentations des tarifs du gaz et de l’électricité, pour la renationalisation intégrale d’EDF et de GDF ! Le sujet est sensible : même Sarkozy a compris qu'il fallait faire semblant d'agir sur ce point et de promettre de stopper les augmentations jusqu'en 2012.

A partir de la vie quotidienne peut et doit monter la nécessité de rompre avec l'UE du capital, ses directives, ses traités. La renationalisation de l'énergie, la reconquête des monopoles publics sont des exigences qui l’affrontent directement. Le référendum de 29 mai 2005 a montré les possibilités de rassemblement populaire pour cela.

 

Arrêtons d’avoir, même ici au CN, comme point de départ, que le PCF est dépassé ! C’est tout le contraire que nous constatons. Sa raison d’être est plus actuelle que jamais face au capitalisme en crise.

Pierre, nous te demandons d'adresser à tous les communistes, pour les informer avant la Conférence nationale, notre courrier expliquant la candidature d’E. Dang Tran.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Parti Communiste Français
commenter cet article
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 08:37

photo_personnalit-s.jpgQuel mépris pour les communistes !


Ce CN commence mais toutes les décisions sont déjà signées par l’exécutif avec « d’autres ». Et pour occuper les communistes, on leur organise un faux débat. L’alternative, c’est soit le Front de gauche, soit… le Front de gauche! Et le Front de gauche à la présidentielle, ce sera Mélenchon. Toute la préoccupation des premiers dirigeants nationaux est de savoir comme le faire passer aux communistes.

 

Les stratégies mortifères pour le Parti se succèdent. De la « Mutation », aux « collectifs anti-libéraux », en passant par « Bouge l’Europe », c’est toujours le même processus qui à l’œuvre avec maintenant le Front de gauche : la transformation, la métamorphose du PCF en un parti comme les autres, institutionnel et électoral, une courroie de transmission de la social-démocratie.

 

On ne cesse de mesurer les conséquences pour les travailleurs de la défaillance de notre parti comme parti révolutionnaire, portant des positions de classe. 

L’auto-satisfaction, l’auto-justification du Front de gauche, après les cantonales, est complètement déplacée. L’abstention est le fait majeur et le Front de gauche n’y échappe pas du tout, perdant 350.000 voix sur les résultats du PCF en 2008.

 

Un mot sur le FN. Je suis outrée de la banalisation de ce parti d’extrême-droite. Je condamne les positions, irresponsables, de ceux, à gauche, comme André Gerin, qui mettent leur pas dans les pas des dirigeants de l’UMP sur les questions de l’immigration et de la sécurité. Je suis écœurée des courbettes échangées par Mélenchon et Le Pen à l’entrée du Parlement européen comme on les voit sur une vidéo circulant sur internet. Il y a des gens qu’on ne salue pas ! Vraiment ce Mélenchon ne peut pas nous représenter !

 

Le texte « d’accord » du Front de gauche que vous avez adopté trois jours avant notre réunion du CN engage une négociation sur la répartition des circonscriptions aux législatives qui place les responsables et élus du PCF sous pression. Dans le même temps, il institue un collectif national du Front de gauche et des collectifs de circonscription. Que l’on ne vienne pas nous dire que l’organisation parallèle, doublant le PCF, n’est pas en route !

 

Nous demandons l’annulation de cet accord, caduque puisque nous ne nous sommes pas prononcés en tant qu’organe dirigeant du PCF.

 

Cette suite de coups de force pour imposer le Front de gauche aux communistes est inadmissible. Elle montre combien vous avez peur de l’expression souveraine des communistes, en connaissance de cause. Rappelons-le : Le Front de gauche et l’accord avec Mélenchon ont été décidés en parallèle du 34ème congrès. Le principe de candidatures communes a été retenu à l’occasion d’un congrès non statutaire, où les communistes n’ont pas pu se prononcer sur un texte. Le congrès ordinaire où les communistes auraient pu se prononcer sur une ligne politique a été annulé.

 

Dans ces conditions, je fais partie de ceux, déjà une centaine de responsables de fédération et de section du PCF, des jeunes militants, qui ont pris la décision de présenter une candidature «franchement communiste, celle d’Emmanuel Dang Tran. L’objectif est d’imposer le débat sur les questions de fond, sortant du jeu de postures. Les communistes doivent entendre une autre voix, la leur, celle d’une organisation dotée d’un vraie projet communiste, de propositions de lutte pour des ruptures avec la politique au service du capital, d’un projet de société : le socialisme.

 

Je comprends parfaitement que même des dirigeants du Parti, des élus n’y croient plus, ne croient plus au PCF. Mais alors, qu’ils aillent créer leur « Linke » ailleurs et qu’ils laissent les communistes, les travailleurs et les jeunes, les militants syndicalistes, faire vivre et renforcer le Parti communiste dont ils ont besoin.  

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Parti Communiste Français
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 20:10

Mondor5_1904.jpg

 

QUESTION AU GOUVERNEMENT

Question Orale n°1225

Mme Odette TERRADE, Sénatrice du Val-de-Marne

 

 

POUR LE MAINTIEN

DU SERVICE DE CHIRURGIE CARDIAQUE

A L’HOPITAL HENRI MONDOR

 

Madame la secrétaire d'État, ma question concerne votre décision de fermeture du centre de chirurgie cardiaque du centre hospitalier universitaire Henri-Mondor, unique service de ce type de tout l'est francilien.

Dans le cadre du plan stratégique de l'AP-HP, l'agence régionale de santé d'Île-de-France confirmait en janvier dernier, alors qu'aucune concertation n'avait été menée avec les élus locaux et le monde hospitalier, la fermeture du service de cardio-chirurgie d'Henri-Mondor, afin de transférer ses activités vers l'hôpital de la Salpêtrière à Paris.

 

Cette décision inique va à l'encontre d'une organisation cohérente du territoire. Elle est inconcevable tant en ce qui concerne la prise en charge des patients que les conditions de travail du personnel ou d'enseignement des étudiants et chercheurs.

 

Faut-il rappeler la qualité de ce service de pointe, à la renommée internationale, également service de proximité de la banlieue sud, assurant les urgences cardiologiques vingt-quatre heures sur vingt-quatre, pour un bassin de population de 1 800 000 habitants ?

 

C'est donc l'accès à la santé et la vie de nos concitoyens que vous mettez en jeu avec cette décision de fermeture. En effet, vous le savez bien, plus on éloigne les lieux de soins des lieux d'habitation, plus on multiplie les risques pour les patients.

La mobilisation commune et déterminée des élus et de la population le montre bien, cette décision est contraire au simple bon sens, dans le cadre d'une politique d'accès à la santé égal pour tous.

Puisque l'hôpital public est aujourd'hui ausculté sous le seul angle comptable, sachez que ce service de chirurgie cardiaque contribue à l'activité de tout l'hôpital Henri-Mondor. Avec 600 opérations et plus de 3,6 millions d'euros d'excédents par an, c'est un service rentable et bénéficiaire qui assure plus de 20 % des recettes de cet établissement et, par là même, son équilibre financier.

 

Enfin, je tiens à signaler que le CHU Henri-Mondor, indissociable de l'image d'excellence hospitalière du département du Val-de-Marne, est l'objet de plusieurs projets, notamment dans le cadre du contrat État-région.

Ainsi, alors que l'État et la région d'Île-de-France s'associent et investissent pour que l'hôpital Henri-Mondor devienne un campus incontournable dans l'enseignement supérieur et la recherche aux niveaux national et européen, aucun argument autre que politique ne justifie l'annonce de cette fermeture.

 

Une telle décision est même contraire à la notion de Grand Paris, destinée à rééquilibrer l'offre de services publics entre Paris et sa banlieue.

Maintenir la programmation de cette fermeture reviendrait à cautionner une organisation territoriale de la santé bénéficiant aux seuls hôpitaux parisiens, au détriment de ceux qui sont implantés en banlieue.

 

Élue d'un département francilien de première couronne, je m'insurge contre le manque de concertation et l'absence de dialogue avec l'ARS et l'AP-HP. Je refuse que l'on vide la banlieue de ses forces vives, de ses équipements de pointe et de ses réussites humaines et scientifiques.

 

Par vos décisions, vous ne défendez pas le droit légitime de nos concitoyens à un service public de santé de qualité et vous ne respectez pas les promesses faites aux élus lors de la conférence de territoire et concernant le maintien du plateau chirurgical de cardiologie sur le site Henri-Mondor.

 

Plutôt que d'opposer les services, n'y a-t-il pas lieu de rechercher des coopérations ?

 

Madame la secrétaire d'État, avec les 20 000 Val-de-Marnais et professionnels de santé qui ont déjà signé une pétition contre cette fermeture, je vous demande de revenir sur votre décision de supprimer le service de chirurgie cardiaque du CHU Henri-Mondor et d'engager le plus rapidement possible la concertation avec les différents partenaires, afin de travailler à une restructuration qui soit guidée non pas uniquement par la recherche systématique de larentabilité financière, mais bien par l'amélioration de l'offre de soins supérieurs à ceux de chacun des sites de l'AP-HP.

Vous avez raison, madame la sénatrice, il est nécessaire que l'AP-HP engage sans délai une réflexion sur l'organisation que pourraient mettre en place, conjointement, les équipes de l'hôpital Henri-Mondor et celles d'autres centres, éventuellement dans le cadre de coopérations, pour l'organisation des soins, le renforcement des activités de recherche et le maintien des capacités d'enseignement.

Cette réflexion doit concerner non seulement la chirurgie cardiaque générale, mais également, et plus spécifiquement, les modalités de prise en charge des patients susceptibles de bénéficier de techniques peu invasives pour la pose de valves cardiaques.

Compte tenu des enjeux d'articulation entre les facultés de médecine et les territoires, il est essentiel – je vous rejoins sur ce point – que cette réorganisation puisse se faire de manière concertée.

Le ministère a demandé à l'ARS d'être particulièrement attentive aux impacts hospitalo-universitaires que ce projet pourrait avoir, notamment sur la stratégie de l'hôpital Henri-Mondor, et plus particulièrement sur sa collaboration avec le centre hospitalier intercommunal de Créteil.

 

Madame la secrétaire d'État, j'ai bien entendu vos remarques. Si des évolutions sont nécessaires, ce que personne ne conteste, il faut toutefois revoir la décision de fermeture du service de chirurgie cardiaque à l'hôpital Henri-Mondor. Certaines évolutions techniques, il est vrai, permettent des opérations moins invasives que par le passé, qui nécessitent donc moins de matériels.

Comprenez-le, cet établissement est essentiel, car il ne concerne pas uniquement le Val-de-Marne, mon collègue de l'Essonne vous en parlera tout à l'heure. C'est en fait toute la banlieue sud qui est concernée. Nous le savons bien, la population et les personnels de santé se mobilisent également contre le projet impliquant l'hôpital Albert-Chenevier, à propos duquel il est question d'opérations immobilières.

C'est la raison pour laquelle nous souhaitons que toute l'attention soit apportée à cette situation, en vue du maintien, à terme, de ces services. Les nécessaires restructurations ne doivent pas toujours se faire au détriment de la banlieue. C'est la situation de l'ensemble de la région parisienne, et notamment de Paris, qu'il convient d'examiner !

 

 

REPONSE DE MADAME NORA BERRA, SECRETAIRE D'ÉTAT AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET DE LA SANTE, CHARGEE DE LA SANTE

 

Madame la sénatrice, la région d'Île-de-France compte actuellement quatorze sites autorisés à pratiquer la chirurgie cardiaque adulte et trois sites consacrés à la chirurgie cardiaque infantile. schéma régional d'organisation des soins prévoit de réduire le nombre de sites, qui passerait de quatorze à dix.

Il s'agit en effet de doter la région d'Île-de-France de centres de tailles plus significatives qu'aujourd'hui, par le regroupement de cette activité dans un nombre plus restreint de centres.

C'est dans ce contexte que l'ARS prévoit la fermeture de certains sites de chirurgie cardiaque et qu'il a été demandé à l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris de réduire le nombre d'implantations de tels services.

Le regroupement de la chirurgie cardiaque doit permettre à l'AP-HP de figurer aux premières places des comparaisons internationales, dans un contexte où les centres de chirurgie cardiaque britanniques ou allemands, notamment, présentent des niveaux d'activité très nettement supérieurs à ceux de chacun des sites de l'AP-HP.

Vous avez raison, madame la sénatrice, il est nécessaire que l'AP-HP engage sans délai une réflexion sur l'organisation que pourraient mettre en place, conjointement, les équipes de l'hôpital Henri-Mondor et celles d'autres centres, éventuellement dans le cadre de coopérations, pour l'organisation des soins, le renforcement des activités de recherche et le maintien des capacités d'enseignement.

Cette réflexion doit concerner non seulement la chirurgie cardiaque générale, mais également, et plus spécifiquement, les modalités de prise en charge des patients susceptibles de bénéficier de techniques peu invasives pour la pose de valves cardiaques.

Compte tenu des enjeux d'articulation entre les facultés de médecine et les territoires, il est essentiel – je vous rejoins sur ce point – que cette réorganisation puisse se faire de manière concertée.

Le ministère a demandé à l'ARS d'être particulièrement attentive aux impacts hospitalo-universitaires que ce projet pourrait avoir, notamment sur la stratégie de l'hôpital Henri-Mondor, et plus particulièrement sur sa collaboration avec le centre hospitalier intercommunal de Créteil.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Parti Communiste Français
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 20:08

13-04-1961.jpg

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Parti Communiste Français
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 19:27

 

ivoire-port-gbagbo-bollore_116.jpg

Depuis dimanche soir, les forces armées françaises du détachement « Licorne » bénéficiant de la « couverture » de l’appendice de l’Onu en Côte d’Ivoire pilonnaient la résidence de Laurent Gbagbo. Lundi, en début d’après-midi, elles capturaient le président sortant et le remettaient aux hommes d’Alassane Ouattara à l’hôtel du Golf, des « rebelles » connus surtout pour leurs exactions dans d’autres régions du pays. Il s’agit d’un enlèvement rappelant des actes similaires perpétués par le colonialisme français, notamment en Algérie, d’une provocation aux conséquences incalculables sur le continent africain. Une nouvelle tâche sur la France et son peuple.

Quelle que soit l’opinion que l’on puisse avoir sur le parcours de Laurent Gbagbo, les agissements de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement - au service des grandes fortunes à l’instar du groupe Bolloré installé dans ce pays - constituent une insulte aux peuples d’Afrique. La France et les Français risquent de le payer très cher.


José Fort

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Parti Communiste Français
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 19:25

1er-20mai.jpg

 

Le 1er mai, journée de solidarité internationale du monde du travail, prend un relief particulier dans un monde marqué par des évolutions majeures.

Les organisations CFDT - CGT – FSU – Solidaires – UNSA expriment leur soutien aux peuples des pays arabes qui se soulèvent pour la dignité et la liberté. Partout dans le monde, cette onde de choc salutaire bouscule les dictatures et porte un message d’espoir de liberté, de démocratie et de progrès social.

Elles font aussi du 1er mai une journée de solidarité européenne en dénonçant les politiques d’austérité imposées par les Etats membres de l’Union et les Institutions européennes pour « assainir » les dépenses publiques. Les salarié(e)s ne doivent pas payer le coût d’une crise dont ils ne sont pas responsables.

En France, le 1er mai 2011 se déroule dans un contexte de crise économique et sociale qui creuse les inégalités et mine la cohésion sociale, un contexte de tension sociale toujours forte liée aux préoccupations des salariés en matière d’emploi, de salaires et de conditions de travail qui se sont exprimées fortement dans les mobilisations de 2009 et 2010 face à la crise et à la réforme des retraites.

Partout participons aux manifestations unitaires pour :

Donner la priorité à l’emploi par des politiques économiques et sociales prenant appui sur une réelle politique industrielle qui réponde aux impératifs écologiques et des services publics de qualité, favorisant la réduction des inégalités. Prioriser des mesures en faveur des jeunes. Mettre fin au non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

Améliorer les salaires, les pensions et le pouvoir d’achat, permettre à chacun de vivre dans la dignité en garantissant le droit pour toutes et tous à une protection sociale solidaire et de haut niveau tout au long de la vie ; Faire reculer les inégalités entre les femmes et les hommes

Améliorer les conditions de travail et faire reconnaître la pénibilité ;

Lutter pour l’égalité des droits et contre toutes les discriminations, notamment concernant tous les travailleurs migrants.

L’exigence d’une vie meilleure faite de justice sociale, du respect des droits fondamentaux, d’un travail décent, reconnu et valorisé doit se faire entendre.

Mobilisons-nous pour le « vivre ensemble », la solidarité entre les salariés et l’égalité des droits, le choix de la paix, le choix du social. C’est de cette façon que reculeront l’exclusion, le racisme, le rejet de l’autre.

Nos organisations appellent tous les salariés, les chômeurs et les retraités à participer aux manifestations unitaires organisées dans toute la France.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Parti Communiste Français
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 18:31

images-copie-3.jpg

Cher(e) camarade,


 Après réflexion, nous avons décidé de répondre à l’appel à candidature lancé par le Conseil National du PCF du 7 janvier et de soumettre le nom de notre camarade Emmanuel Dang Tran à la consultation de juin prochain.

 Dans cette période de grande confusion organisée dans le Parti pour imposer la stratégie du Front de gauche, il nous semble nécessaire, pour l’avenir, de permettre l’expression des communistes sur une ligne politique communiste cohérente sur le fond.

 Nous te proposons de t’associer à notre lettre et/ou de soutenir la candidature.

 Nous rendrons publique cette lettre avant la réunion du Conseil national de vendredi 8 avril.

 Fraternellement,


 S.Auriol, F.Bernabé, C.Becourt, E.Dang Tran, C.Fainzang, E.Jalade, D.Negri, membres du CN du PCF


LA LETTRE AUX COMMUNISTES EST CONSULTABLE SUR vivelepcf@orange.fr

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Parti Communiste Français
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 20:18

manif-lille.jpg

 

Alain Bruneel qui s'empare du canton de Douai-Sud, Charles Beauchamp élu dès le premier tour dans le canton d'Arleux... Le Parti communiste est le grand gagnant de ces élections dans le Douaisis, où seul le canton de Douai Nord-Est demeure dans le giron du Parti socialiste. Le bassin minier continue d'aimer la couleur rouge. Et ça ne date pas d'hier. Dès sa création en 1920, le Parti communiste rallie à sa cause de nombreux élus du bassin minier. Un exemple ? Sur les vingt-huit maires socialistes que compte le Douaisis, dix-sept décident de rejoindre les rangs de la Section française de l'Internationale communiste (le premier nom du Parti communiste). « L'implantation du PCF dans le bassin minier est bien sûr liée à l'industrialisation, et à la présence forte d'organisations syndicales révolutionnaires dans les entreprises », explique Charles Beauchamp. Dans l'immédiat après-guerre, le Parti communiste est le premier parti de France. « Trois quarts des communes de l'Arleusis ont eu, à une période donnée, un maire communiste. » À cette époque, le PCF était doté d'écoles de formation « organisées, structurées », qui permettaient l'émergence et la formation de nouvelles générations de militants. « Il existait plusieurs niveaux d'école. Certains militants étaient envoyés à Paris pour y suivre des formations poussées qui duraient quatre mois. Ces formations ont existé jusque dans les années 70 à 80. Ensuite, la direction nationale a fait l'erreur d'abandonner cette politique de formation des cadres. » En revanche, dans le Douaisis, on a toujours essayé de la faire perdurer, vaille que vaille. « On propose toujours des sessions de formation sur l'histoire du PC, sur le marxisme... » Histoire d'assurer la relève dans les rangs des militants. Après l'éclatement du bloc de l'est, la direction nationale du PCF s'est engagée vers davantage de consensus, de compromis avec les autres partis. Résultat : depuis trente ans, le PCF enchaîne les déroutes électorales. « Depuis le congrès de Martigues (NDLR, en mars 2000) , il n'y a plus de démarche programmatique au PCF, déplore M. Beauchamp. La direction nationale a décrété à cette époque : on ne propose plus rien, et on fait avec les partis au pouvoir. » À l'inverse, dans le Douaisis, des élus comme Charles Beauchamp, Jean-Jacques Candelier, Jacques Michon, Alain Bruneel (pour ne citer qu'eux) ont toujours continué de clamer des idées fortes, tranchées, dans la tradition révolutionnaire du parti. Le Douaisis cultive d'autres différences par rapport à la ligne de la direction nationale du PCF. Ici, on continue d'organiser les cérémonies de remise de cartes du parti. « J'en ai encore organisé une en début d'année. Ma section d'Arleux compte 160 adhérents. Et le plus jeune, qui nous a rejoints en février, a 16 ans ! » Les militants s'efforcent également de maintenir le plus possible les actions de porte- à -porte, « le meilleur moyen de discuter avec les gens et présenter nos idées ». Les élus ont été très présents aussi lors du débat sur le traité constitutionnel européen. « Dans le canton d'Arleux, on a organisé une réunion publique dans toutes les communes, sans exception. » Autre facteur qui compte : la présence des élus dans les conflits sociaux, les manifestations pour défendre les emplois, les services publics... « C'est en étant le porteur des colères et des espoirs des gens qu'on est dans son rôle d'élu. Dans le Douaisis, il y a une tradition révolutionnaire de très longue date. C'est toute l'histoire du Douaisis qui amène les militants à s'inspirer du passé pour poursuivre les luttes sociales. »

ANNE-LISE TENEUL

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Parti Communiste Français
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 18:00

 

  • annuaire_crop-159594-copie-1.jpg
  • http://www.liberation.fr/politiques/01012329954-si-la-direction-du-pcf-veut-melenchon-comme-candidat-il-faut-qu-elle-le-dise
  •  Le député communiste André Chassaigne, candidat à l’investiture du PCF pour la présidentielle et ne supportant plus «les paroles hypocrites», a appelé mardi la direction de son parti à dire «clairement» son souhait que Jean-Luc Mélenchon (PG) soit le candidat du Front de gauche.

Interrogé par l’AFP avant le Conseil national (CN) du PCF qui se réunit vendredi et samedi sur le sujet, M. Chassaigne a déclaré: «si la direction du Parti considère que pour des raisons diverses le candidat qui conviendrait le mieux est Mélenchon, il faut qu’elle le dise avec des arguments» sur «ce qu’apporte une telle candidature» mais aussi sur ses «effets négatifs».

«Il faut mettre cartes sur table» et «ne pas infantiliser les communistes», a-t-il fait valoir, notant un «mécontentement au sein du Parti» par ce non-dit.

«On valorise Mélenchon par des artifices» mais «ce qu’il faut c’est de la transparence et du courage politique». «Je ne peux plus supporter les paroles hypocrites qui cherchent à valoriser un candidat sans le dire clairement», a-t-il dit.

Lors du CN, la direction PCF devrait bien proposer le nom de M. Mélenchon pour 2012 à condition qu’un accord favorable sur les législatives entre partenaires du Front de gauche soit trouvé, selon certaines sources.

Puis les communistes discuteront jusqu’au vote de la conférence nationale réunissant les délégués PCF (4-5 juin), avant la décision finale des militants communistes (16-18 juin). Le député «orthodoxe» du Rhône André Gerin (PCF) est également candidat.

Si M. Mélenchon, déjà soutenu par Gauche unitaire (composante du Front de gauche), est choisi par la conférence nationale dans un «processus démocratique» et sans «délégation monolithique des fédérations», M. Chassaigne a répété qu’il ne se présenterait pas devant les militants.

Pour le député du Puy-de-Dôme qui a parcouru plus de 40 départements en cinq mois, «les communistes ne partagent pas certaines prises de positions excessives portées par Jean-Luc Mélenchon».

«Ce n’est pas dans notre culture qui est une culture de réflexion», a-t-il ajouté, prenant l’exemple du nucléaire: «il faut s’interroger sur le devenir du nucléaire mais on ne règle pas ça par un coup de gueule».

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Parti Communiste Français
commenter cet article