Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 14:20

16  Mars 2005
L'Assemblée nationale rejette une proposition de loi interdisant les expulsions locatives

Les députés ont rejeté mardi, par 53 voix contre 34, une proposition de loi PC qui interdisait les coupures d'eau et d'énergie ainsi que les expulsions en cas de non-paiement du loyer et des charges alors que la "trêve hivernale", qui suspend chaque année les expulsions du 1er novembre au 15 mars, prend fin ce jour ("Maire-Info" du 14 mars).
Les députés PCF et PS ont voté pour, l'UMP et l'UDF contre. "Je suis particulièrement vigilante et préoccupée par la situation des familles qui risquent l'exclusion en cette fin de période hivernale. Mais veillons à ne pas nous tromper à force de surenchère sur les réponses à apporter", a mis en garde la ministre déléguée à l'Intégration et à la lutte contre l'exclusion Nelly Olin.
Sur les coupures d'énergie, elle a indiqué qu'un décret mettant en place un dispositif de prévention serait présenté au Conseil supérieur de l'électricité et du gaz le 22 mars "pour être publié à la fin de ce mois". "Je suivrai personnellement la mise en œuvre de ce dispositif et j'en tirerai les conséquences nécessaires", a-t-elle promis.
Les expulsions "sont une honte, un scandale dans une des économies les plus riches du monde", s'est pour sa part indigné le président du groupe communiste Alain Bocquet. "La fracture sociale ne fait que s'approfondir sous les coups de votre politique au service absolu du capital financier", a-t-il dénoncé.
Plus d'un millier de personnes avaient défilé dimanche à Paris à l'appel d'une quarantaine d'associations d'aide aux plus démunis et aux mal-logés pour protester contre la reprise des expulsions locatives. Selon M. Bocquet, 23 000 expulsions ont été décidées en France en 2004.
Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 13:54

enfin une tête de liste UMP condamne les expulsions locatives  et c'est à Valenton, municipalité communiste, que le sarkosyen à l'insu de son plein gré C. Honoré mène campagne. Cette tête de liste qui vit dans un box de voiture selon les élèments remis pour son inscription sur les listes électorales n'a pas convaincu le préfet du Président Sarkosy qui lui a mis la fessée en le radiant des listes.
Cependant il est notable que Monsieur Honoré en venant vivre dans son box a libéré un logement dans la commune de Saint Maurice.
Pour obtenir ce logement nous vous invitons à l'appeler au 01 43 86 90 97 cependant il est conseillé d'appeler en journée, étrangement la nuit personne ne répond comme si notre Honoré découchait.

euh ne cherchez pas l'appel du maire sarkozyen de Saint Maurice il ignore que son Honoré a adhéré au DROIT Au Logement qui a d'ailleurs fait part de son intérêt pour le logement vacant de Saint- Maurice.

Dans les jours qui viennent une visite matinale collective dudit logement sera programmée.




Les maires anti expulsions locatives persistent et signent (et appellent à signer)

Déclaration de Bernard BIRSINGER, Maire de BOBIGNY et Michel BEAUMALE, Maire de STAINS,
Suite à la décision de suspension des arrêtés déclarant les villes « zones interdites » aux expulsions locatives

Alors que ce matin, les recalculés ASSEDIC de Marseille apprenaient leur victoire, au même moment, le Juge des référés du tribunal administratif de Cergy-Pontoise a accordé par ordonnance à M. le Prefet de la Seine-Saint-Denis sa demande de suspension de nos arrêtés pris à la mi-mars.
Nous ne pouvons que nous insurger contre un tel jugement qui n'a hélas pris en compte que les arguments soutenus par M. le Préfet alors que des milliers de gens souffrent du mal-logement.
Les plaidoiries des avocats qui s'appuyaient sur les législations nationales et européennes relatives à la lutte contre les exclusions, au droit au logement, au droit de l'enfant, aux obligations de mise en ouvre et de responsabilités des politiques publiques et de l'Etat, validaient le sens des arrêtés. De plus, ces arrêtés n'étaient pas contraires au pouvoir de police des maires. Aucun de ces arguments n'a été retenu par le Juge.
La décision de suspendre les arrêtés anti-expulsions découle d'une procédure en référé. Ils ne sont donc pas annulés et seront jugé sur le fond prochainement.
Nous considérons que ces arrêtés sont aussi un moyen juridique de faire avancer cette grande question de société, qui doit au 21ème siècle ne laisse personne indifférent.
 N'en déplaisent à certains, nous considérons être de notre devoir de Maire, de refuser les expulsions locatives pour raisons économiques sur notre territoire, pour protéger nos concitoyens de l'insécurité sociale. C'est un acte politique et il y a urgence à faire d'autres choix politiques et d'avoir du courage pour stopper la spirale de la précarité, de la pauvreté, de l'exclusion.
Il s'agit aujourd'hui de continuer notre combat pour faire vivre le droita u logement pour tous dans notre pays.
Malgré cette décision de suspension de nos arrêtés, nous nous félicitons de la dynamique enclenchée. D'autres municipalités ont pris des arrêtés similaires. L'appel national que nous avons lancé, suscite en très vif intérêt. Cependant, le drame de l'exclusion, par la privation de logement continu. C'est indigne sur le plan humain certes, mais aussi sur les plans moral et juridique.
Nous appelons les maires, les élus, les associations, les citoyens à poursuivre la mobilisation sous des formes variées et à l'amplifier pour que le logement devienne une grande cause nationale et que soient reconnus par l'Etat les critères invoqués dans nos arrêtés.
Une coordination nationale contre les expulsions se réunira dans les semaines à venir. De plus, les maires concernés demandent une entrevue à M. Borloo, Ministre chargé de la cohésion sociale et une entrevue avec M. le Préfet de la Seine Saint Denis.
Enfin, M. Birsinger et M. Beaumale feront appel de ce premier jugement.
Fait à Bobigny, le jeudi 15 avril 2004   (lire le moratoire)

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 13:52

Arrêté anti expulsion : René BALME traduit en référé devant le TA par le préfet

mercredi 11 avril 2007 par La rédaction

René BALME, maire de Grigny 69520, communique :
Le maire de Grigny entendait protéger, par une délibération et un arrêté, les locataires en difficulté : le préfet du Rhône prend, quant à lui, le parti de l’expulsion locative.

Le Préfet du Rhône vient de déférer, en référé, le Maire de Grigny devant le Tribunal Administratif de Lyon et demande la suspension de l’exécution de l’arrêté municipal interdisant les expulsions locatives sur le territoire de la Commune. Le juge des référés a fixé l’audience au jeudi 19 avril 2007 à 15h, salle n° 4 du Tribunal (184 rue Duguesclin Lyon 3è). Le représentant de l’Etat dans notre département invoque un doute sérieux quant à la légalité de cet arrêté municipal et estime qu’il y a « urgence à statuer au regard de la situation créée ». Cette bataille qui oppose un haut fonctionnaire à un élu du peuple dure depuis trois ans à Grigny. Le représentant de l’Etat UMP a choisi son camp : celui de la procédure et de l’autoritarisme plutôt que celui de la protection des personnes en grande difficulté. Tout un symbole !

Une liste de quinze textes de lois et autres règlements sont avancés par le Maire de Grigny pour justifier la légalité de son acte et de sa position. Le dernier en date est la loi du 05 mars 2007 instituant un droit au logement opposable ; ce texte avait été annoncé, chacun s’en souvient, en grande pompe, lors de la présentation des voeux du président de la République à la Nation, début 2007. Il avait donné lieu, on s’en souvient aussi, à des prises de position passionnées de l’ensemble de la classe politique qui s’y est déclarée favorable.

Une liste de considérations tirées de l’expérience de terrain du Maire de Grigny confirme le danger humain et social, l’ignominie que représente la pratique de l’expulsion locative. En de nombreux points, soutenus par d’autres maires en France, René BALME fait la démonstration que la méthode préfectorale -donc technocratique et pour le moins surprenante en cette période- ajoute un grave danger pour les personnes en grande précarité. Précarité qui peut survenir à la suite de la perte d’un emploi, d’un divorce, du décès d’un conjoint, pour prendre des exemples que tout le monde connaît. Nul n’est plus, désormais, à l’abri de ces adversités, tant la banalisation des délocalisations et autres « barbaries » dictées par l’OMC fait de chacun de nous un expulsable en puissance.

Ces arguments ne l’emportent pas dans l’esprit du Préfet du Rhône qui entend imposer sa supériorité technocratique aux élus du peuple en général et au Maire de Grigny en particulier, niant du même coup le principe même de la démocratie que constitue le suffrage universel. Le Maire de Grigny interpelle dès aujourd’hui le président de la République, concernant la conception du « droit au logement opposable » et estime que le Préfet se trompe d’urgence. Il demande, à toutes celles et tous ceux qui partagent son exigence de justice sociale, de le rejoindre au Tribunal, le 19 avril à 15h00.

René BALME
Maire de Grigny 69520
Le 10 avril 2007
www.grigny69.com
www.rene-balme.org

Le Tribunal Administratif de Lyon a suspendu l’arrêté le lendemain de l’audience. Notification a été adressé au maire de Grigny.
Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 18:18

 

bv000025-copie-1.jpgAu roy aume des f a u x culs Schwartzy est le maître du genre. Etalé aux législatives quand son camp gagnait des sièges partout ou  presque l'impopulaire caution radicalement molle  du PS local se débine. Pourtant il se voyait bien encore ministre d'un gouvernement alors vous comprenez gérer une ville c'est d'un lassant. Roger-Gérard, comme certains de ses adjoints, a cette particularité d'aimer Villeneuve et les villeneuvois de loin, de très loin même. Loin des yeux près du coeur affirme l'adage populaire qui cette fois est bien pris au dépourvu.
Combien avons-nous entendu, ici à Valenton, de ces villeneuvois excédés face à une municipalité invisible et des élus introuvables... 
Roger était venu à notre rencontre deux fois durant son mandat de député, les deux dimanches précédant les législatives et pourtant des gens de sa ville nous firent une crise de jalousie car nous l'avions vu plu qu'eux, c'est dire...
Bon en attendant Sylvie Altman mène campagne pour changer la donne dans cette ville populaire et tout est ouvert à celles et ceux qui aspirent à voir une vraie gauche au travail.

VILLENEUVE-SAINT-GEORGES.

LP/V.V.

 

Pourquoi Roger-Gérard Schwartzenberg renonce Propos recueillis par Rahim Bellem

jeudi 17 janvier 2008 | Le Parisien

LP/V.V.ZOOM

ImprimerEnvoyer

Le maire sortant a annoncé qu'il se retirait de la course. Il fustige entre autres l'attitude « négativiste » du PC.

Pourquoi renoncez-vous maintenant alors que votre liste était prête et que vous étiez sur le point, lundi encore, de convaincre les Verts de vous rejoindre ?

Roger-Gérard Schwartzenberg. Je ne renonce pas pour des raisons électorales. Notre liste est sûre de gagner.

sas_pageid='2358/16826'; // Page : manchettepub/leparisien.com/articles_valdemarne sas_formatid=1278; // Format : rectangle 300x250 sas_target=''; // Targeting SmartAdServer(sas_pageid,sas_formatid,sas_target);

Aux municipales de 2001, j'ai été élu dès le 1 e r tour. Aux législatives de juin dernier, j'ai réuni 55,6 % des suffrages à Villeneuve-Saint-Georges. Et sur l'ensemble de la circonscription, je n'ai été devancé par le candidat de droite que de 139 voix sur 68 500 inscrits. Je renonce parce que l'attitude des communistes est négativiste. La candidate du PC mène une campagne absurde contre moi alors que l'essentiel, pour toute la gauche, est de se battre contre la droite pour l'empêcher de reprendre la mairie.

Votre défaite aux législatives n'a-t-elle pas renforcé votre décision ?


Absolument pas. C'est une décision réfléchie. Même si nous sommes assurés de remporter la municipale, il faut aussi regarder l'après-élection. Je ne veux pas simplement être élu pour être élu. Je veux l'être pour pouvoir agir efficacement au service des Villeneuvois. Ma philosophie, c'est de travailler en harmonie et en confiance avec mon équipe. Or, je le répète : le PC, à Villeneuve-Saint-Georges, représente un cas unique dans le département. Il observe une attitude qui consiste à rompre l'union de la gauche au lieu de s'attaquer à la droite, qui mène une campagne de ressentiment et d'attaques personnelles depuis vingt-cinq ans. C'est une attitude stérile. Je ne souhaite pas que cette campagne se transforme en campagne de caniveau. Je me retire avec le regret qu'il n'y ait pas un vrai rassemblement à gauche.

Qui mènera alors cette liste à votre place ?


Probablement Gérard Racine, qui a été mon premier adjoint. Il a déjà occupé le poste de maire entre 2001 et 2002 lorsque j'étais ministre de la Recherche. Il a la compétence nécessaire pour me succéder. Il y a aussi, parmi d'autres possibles successeurs, Laurent Dutheil, qui a été premier adjoint lors de ma précédente mandature.

Et qu'allez-vous faire maintenant ?


Je vais, sans doute, m'occuper davantage du PRG dont je suis le président d'honneur, pour contribuer à la reconstruction de la gauche sur le plan national.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article