Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 12:09

 dscf2676.jpg

 

Alors que 2010 retentit encore du formidable mouvement contre la casse des retraites, que le gouvernement refuse d’augmenter le SMIC pour la cinquième année consécutive (laissant les prix du forfait hospitalier, de l’essence, de l’électricité… exploser), la direction départementale du Parti Socialiste et d’Europe Ecologie / Les Verts décident de jouer la division en Val-de-Marne.

 

Pourtant l’heure est à la mutualisation des luttes dans la rue et dans les urnes.

Sans prétendre tout régler, les élections cantonales de mars prochain représentent un enjeu crucial pour les 1,3 millions Val-de-Marnaises et Val-de-Marnais.

Le choix est simple : renforcer une majorité de gauche menant une politique clairement à gauche, susceptible de faire reculer les inégalités sociales, territoriales, environnementales, ou au contraire laisser la droite locale amplifier les injustices sociales en ne menant pas le combat contre la politique dévastatrice de Nicolas Sarkozy.

 

Aujourd’hui, si la politique du Conseil général constitue une forme de bouclier social, ce n’est pas le fruit du hasard. Que ce soit Michel Germa ou Christian Favier, ils n’ont eu de cesse que de conforter, amplifier le rassemblement de toute la gauche pour répondre aux besoins des Val-de-Marnaises et des Val-de-Marnais.

Il est paradoxal et fort inquiétant qu’une partie de la gauche qui prétend gouverner dans l’union,demain, s’allie contre les candidat-es du Front de Gauche, dont l’objectif est de défendre l’intérêt général, de faire reculer la droite et l’extrême droite, pour ouvrir l’espoir à gauche.

 

Dans un moment de crise profonde du système capitaliste, la politique du département du Val-de-Marne, sous l’impulsion de son président, Christian Favier, est en opposition frontale avec lespolitiques d’austérité de la droite qui mettent à mal les services publics, retirent les moyensd’existence aux associations de terrain.

Elle consiste, tout au contraire, à impulser, de manière offensive, une action publique forte dans tous les domaines : aide à la petite enfance, remboursement de la Carte Imagine’R, projet de métro : Orbival, construction et réhabilitation de logements, accès à la culture, développementdes services à la personne….

 

Dans les négociations que nous menons depuis plusieurs semaines avec les différentes forces de gauche, les efforts de la délégation départementale du Parti Communiste Français ont tendu jusqu’au bout à dépasser les divergences, à construire du commun.

 

Dans ce contexte, comment comprendre que le Parti Socialiste et Europe Ecologie / Les Verts signent un accord qui tourne le dos au rassemblement de TOUTE la gauche ?

Comment comprendre ce refus, qu’à Chennevières et Vincennes, il y ait un candidat unique de la gauche, issu des rangs d’Europe Ecologie / Les Verts, afin de gagner deux cantons détenus jusqu’alors par la droite ?

 

Comment comprendre des alliances d’une partie de la gauche contre des conseillers généraux sortants communistes, élu-es de terrain reconnu-es ?

Comment comprendre le silence autour du désistement républicain en faveur du candidat de gauche arrivé en tête au second tour ?

 

Et les petites phrases des uns et des autres, par presse interposée, n’y changent rien. Le vote en faveur de Christian Favier est conditionné par l’influence politique de chaque force, à savoir du groupe disposant du plus grand nombre d’élu-es.

Les communistes ne sont ni fébriles, ni rassurés, ils et elles sont combatifs et déterminés à mener une politique permettant réellement d’améliorer le quotidien des femmes et des hommes de ce département, sous l’impulsion de Christian Favier.

Face à l’opération de division en cours, il est de la responsabilité de tous les progressistes de s’unir afin de créer une dynamique suffisamment forte pour faire prévaloir des choix répondant aux aspirations du plus grand nombre.

 

C’est ce que portent les communistes en tentant de construire un Front de Gauche populaire qui, au-delà des forces organisées (Parti Communiste Français – Parti de Gauche – Gauche Unitaire), devienne la propriété de toutes celles et de tous ceux qui aspirent à une société plus juste, à un département où il fait bon vivre.

 

Les choix qui sont faits aujourd’hui en vue des élections de mars prochain seront ou

non porteurs d’avenir, l’intervention de chacune et chacun est donc déterminante.

Je vous appelle, dès aujourd’hui, à participer activement à tous les collectifs

électoraux citoyens qui se mettent en place, afin de faire gagner une gauche

profondément ancrée à gauche dans ce département que nous voulons toujours plus

solidaire.

 

Laurence Cohen

Secrétaire départementale PCF du Val-de- Marne

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 10:08

neige150-3-4334b.gif

 

Au prochain coup de froid, au prochain épisode neigeux l’Ile-de-France sera-t-elle complètement bloquée ? Il en faudrait alors 1 200 tonnes et nous n’en aurions plus que 2 000 ! La Canada se ri déjà de nous, les Européens, infoutus au premiers flocons de faire décoller nos avions de nous aéroports, privés de Glycol…

Alors tétanisée, au bord de la panique, la direction des routes d’Ile-de-France (Dirif) réduit déjà l’utilisation du sel de déneigement afin de ménager ses stocks.

Comme de nouvelles et fortes chutes de neige sont attendues au tout début janvier, il est fortement recommandé de n’effectuer de salage qu’en faisant preuve d’ « un grand discernement ».

Il est même recommandé de s’approvisionner en sable, mais pour le Syndicat national des personnels techniques des réseaux et des infrastructures (SNPTRI-CGT), principale organisation représentative des services de l’équipement, cette note « met en danger les agents (de l’équipement) et les usagers de la route ».

Et, appliqué au sel, c’est quoi faire preuve d’« un grand discernement » ? En effet, selon Gaëtan Silène, délégué régional du SNPTRI-CGT : « Ne pas traiter en amont, en fonction des bulletins météo, mais au dernier moment, uniquement sur la voie de droite, avec un dosage insuffisant (15g) ne sert à rien. Pour les pluies verglacées, il faut 20 à 25g de sel, et mettre du sable à la place du sel est totalement inefficace pour la neige ».

Ces stocks tendus ne sont pas l’apanage de la seule l’Ile-de-France, parce que les communes qui le pouvaient ont passé des commandes importantes en ce début d’hiver et que les prix élevés rendent même le sel, que l’on commence à appeler l’or blanc, inaccessible à certains villages.

André Balbo

sources : SNPTRI-CGT , Le Parisien

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 18:13

ecole-danger.jpg

 

Communiqué de presse du réseau école du PCF, Paris, le 22/12/2011

 

Postes d’enseignants : halte à la liquidation de l’avenir !

 

Un comité technique paritaire ministériel doit se réunir pour examiner la répartition académique des suppressions d'emplois dans l'Education nationale. Le ministère annonce la poursuite de la saignée.

Sous la présidence Chirac, les postes de fonctionnaires dans l’éducation nationale avaient déjà été supprimés, sous le prétexte fallacieux d’une baisse momentanée des effectifs d’élèves. Depuis Sarkozy, la liquidation s’accroît tous les ans.

2007 : 8 700 suppressions

2008 : 11 200

2009 : 13 500

2010 : 16 000

2011 : 17 000 suppressions annoncées pour la rentrée. (voir le détail donné ci-dessous).

 

Cela ferait 66 400 postes supprimés depuis le début du quinquennat, soit 8% des effectifs !

Mais depuis 2000, la natalité est repartie nettement à la hausse ! Selon l’INSEE, de 700 000 naissances annuelles au début des années 1990, on est passé à 774 800 en 2000, et cela ne cesse de croître, avec plus de 830 000 naissances annuelles depuis 2006 (ceux qui rentrent en CP en 2011), soit une élévation de plus de 7% depuis 2000 où l’on parlait déjà de « baby-boom »!

 

L’Etat, au service du patronat, organise la pénurie, pour pousser, au travers de l’autonomie financière des établissements, à ce que des enseignants contractuels soient embauchés localement. C’est une catastrophe pour l’avenir que d’avoir des enseignants insuffisamment formés et dans l’insécurité et donc manquant de disponibilité pour les élèves à force de courir le cachet. En dénationalisant l’enseignement, le gouvernement accroit les inégalités entre territoires et classes sociales.

On sacrifie les conditions qui pourraient permettre d’amélirorer la qualité de l’éducation.

Les candidats communistes aux élections cantonales porteront au contraire l’idée que l’Etat doit assumer ses responsabilités au lieu de se défausser sur les collectivités locales qui n’auront pas les moyens de s’y substituer. Leur rôle est ailleurs que dans le pédagogique, dans la création d’infrastructures de qualité et d’une carte scolaire juste qui permettent à l’Education Nationale de remplir la même mission partout, pour l’égalité.

 

Le PCF appelle à tout mettre en oeuvre pour réussir la mobilisation du 22 janvier initiée par le collectif "l'éducation est notre avenir" et ainsi faire entendre la nécessité pour l’avenir du pays et des enfants de la relance du service public d’éducation nationale.

 

 

_ _ _ _ _ _ _

Annonces de suppressions de postes pour la rentrée 2011...

 

Premier degré: suppression de 3 367 emplois d'enseignants.

 

Aix-Marseille : -98

Amiens : -149

Besançon : -94

Bordeaux : -98

Caen : -195

Clermont-Ferrand : -104

Corse : -15

Créteil : -120

Dijon : -125

Grenoble : -40

Lille : -336

Limoges : -53

Lyon : -62

Montpellier : -95

Nancy-Metz : -298

Nantes : -71

Nice : -116

Orléans-Tours : -120

Paris : -77

Poitiers : -77

Reims : -131

Rennes : -75

Rouen : -156

Strasbourg : -177

Toulouse : -150

Versailles : -120

Guadeloupe : -85

Guyane : 40

La Réunion : -75

Martinique : -95

 

Second degré : 4 800 suppressions de postes d'enseignants.

 

Aix-Marseille : -72

Amiens : -198

Besançon : -177

Bordeaux : -46

Caen : -154

Clermont-Ferrand : -182

Corse : -18

Créteil : -426

Dijon : -186

Grenoble : 0

Lille : -470

Limoges : -95

Lyon : -220

Montpellier : -96

Nancy-Metz : -524

Nantes : 0

Nice : -239

Orléans-Tours : -284

Paris : -27

Poitiers : -70

Reims : -220

Rennes : -39

Rouen : -196

Strasbourg : -193

Toulouse : -32

Versailles : -493

Martinique : -139

Guadeloupe : -70

Guyane : +37

Réunion : -81

 

Emplois administratifs : suppression de 600 emplois administratifs, soit - 200 ETPA (équivalents temps plein administratifs).

 

Aix-Marseille : -15 soit -5,00 ETPT

Amiens : -16 soit -5,33 ETPT

Besançon : -14 soit -4,67 ETPT

Bordeaux : -17 soit -5,67 ETPT

Caen : -10 soit -3,33 ETPT

Clermont-Ferrand : -28 soit -9,33 ETPT

Corse : -10 soit -3,33 ETPT

Créteil : -25 soit -8,33 ETPT

Dijon : -24 soit -8,00 ETPT

Grenoble : -15 soit -5,00 ETPT

Guadeloupe : -5 soit -1,67 ETPT

Guyane : 0

Lille : -59 soit -19,67 ETPT

Limoges : -11 soit -3,67 ETPT

Lyon : -12 soit -4,00 ETPT

Martinique : -5 soit -1,67 ETPT

Montpellier : -10 soit -3,33 ETPT

Nancy-Metz : -19 soit -6,33 ETPT

Nantes : -25 soit -8,33 ETPT

Nice : -14 soit -4,67 ETPT

Orléans-Tours : -19 soit -6,33 ETPT

Paris : -25 soit -8,33 ETPT

Poitiers : -25 soit -8,33 ETPT

Reims : -12 soit -4,00 ETPT

Rennes : -20 soit -6,67 ETPT

Réunion : -5 soit -1,67 ETPT

Rouen : -25 soit -8,33 ETPT

Strasbourg : -12 soit -4,00 ETPT

Toulouse : -23 soit -7,67 ETPT

Versailles : -25 soit -8,33 ETPT

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 21:34

 

DSCF6207-copie-1

DSCF6217.JPG

 

UN RASSEMBLEMENT IMPRESSIONNANT

 
de force et de détermination

Un froid de canard, vacances scolaires, veille des fêtes et pourtant....

Nul ne pouvait l'ignore ce matin, il se passait un évènement

 

rue du Colonel Fabien.

 
dès 9h00, les banderoles, affiches recouvraient les abords

 

de notre Poste.

 
dès 10h00 la sono envoyait le son.

 
"les flics dehors, les facteurs dedans'
"les patrons voyous c'est vous, le service public c'est nous"
"quand tu vois comment ils traitent les salariés, tu sais ce qui attend l'usager".

140, 150 ?

 
beaucoup, vraiment beaucoup de valentonnaises et de valentonnais pour répondre à l'appel de Françoise Baud, notre Maire, en présence de Marc Thiberville, notre Conseiller Général, des élus(es) communistes et républicains, des retraités cgt , de l'union locale cgt, de la Jeunesse Communiste et bien sûr de la section du PCF.

L'unique réponse de la direction de la Poste a été de fermer l'accès aux usagers dès 10h00 recourant ainsi à une véritable prise d'otages.Peur et provocation devant la détermination, inscrite dans le temps, de celles et ceux qui attachés au services publics ne lâcheront rien.

NOUVEAU RENDEZ-VOUS LE 23 DECEMBRE


DELEGATION VALENTONNAISE

 

CONDUITE

 

 PAR NOTRE MAIRE


à la direction départementale de la Poste.


ON  LACHE RIEN !


et on y revient !

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 00:01

arton1012-ed24f.jpg

 

Alors que s’ouvre le débat public sur l’interconnexion Sud des TGV en Ile-de-France, la municipalité de Villeneuve-saint-Georges, considère ce projet majeur au regard des enjeux nationaux et européens liés au développement de la grande vitesse.

Un cahier d’acteur présenté en Conseil municipal le 15 décembre par Marc Thiberville, Conseiller général du Val-de-Marne, du Canton de Villeneuve-saint- Georges nord/Valenton et Conseiller municipal de Villeneuve-saint-Georges a été adopté à la majorité dans ce sens. Les élus communistes et de la gauche citoyenne s’en félicitent.


16 décembre 2010

 

Pour la municipalité aujourd’hui, ce projet vise à assurer une continuité efficace du réseau grande vitesse des LGV Atlantique, Nord, Sud et Est assurant une desserte de l’aéroport d’Orly. A l’évidence ce projet d’avenir s’inscrit dans une problématique bien plus large de développement économique de la région parisienne et d’amélioration des réseaux ferroviaires d’IIe-de-France avec des connexions sur des branches du RER et notamment du RER D.

 

Il sera un levier de développement et d’amélioration des dessertes inter-secteurs (fréquence, temps de parcours, régularité) contribuant à leur attractivité et favorisant le report modal et la décongestion des gares parisiennes.

 

Il sera un levier de développement de l’inter-modalité air-fer en améliorant l’accessibilité aux aéroports d’Orly et de Roissy depuis la province.

 

Avec la création en souterrain d’une gare TGV à Villeneuve-saint-Georges qui fera l’interface entre cette interconnexion Sud des TGV et la ligne D du RER, ce projet sera un levier de développement économique, social, environnemental et de mobilité tant attendue par les populations au sud de la métropole et leurs nombreux bassins de vie en moyenne et grande couronne parisienne.

 

Villeneuve-saint-Georges, ville jeune, populaire et dynamique, qui dès aujourd’hui se prête à la grande vitesse et est prête à accueillir demain une gare sur ce trait d’union pour un avenir durable, pour tous les Villeneuvois !


Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 13:33

 

fotolia_4551934_xs.jpg

 

Comment prévenir les expulsions pour des impayés locatifs? Face à l’augmentation du nombre des expulsions ces dernières années à Valenton (11 en 2008, 14 en 2009 et 19 en 2010), la municipalité se dote aujourd’hui d’un nouvel outil pour agir en amont, bien avant que les familles tombent dans la spirale de l’endettement et qu’une convocation au tribunal vienne sceller leur sort.


A 11 heures, à l’hôtel de ville, la municipalité, les bailleurs sociaux, l’espace départemental des solidarités de Villeneuve-Saint-Georges, le centre socioculturel de la Lutèce et la CAF signeront un protocole unissant leurs efforts en faveur des familles en difficulté. Concrètement, il s’agit de la mise en place de « commissions locales de suivi des impayés locatifs ».

Favoriser le règlement à l’amiable

L’objectif est donc de prévenir les expulsions en favorisant le règlement à l’amiable des dettes locatives, ainsi que le maintien dans les lieux. A ce jour, 68 familles valentonaises font l’objet d’une procédure d’expulsion. « Les expulsions relèvent d’un autre temps. A Valenton, le premier arrêté contre cette pratique date de 1986. Il y en a eu sept depuis, tous cassés par le tribunal administratif. Avec ce protocole, dès le deuxième mois de retard de loyer, une intervention est prévue. Pour cela, il faut que les familles acceptent le dispositif car les bailleurs n’ont pas à transmettre ces informations à la ville, explique la maire PC, Françoise Baud. Si certains bailleurs ont mis en place un travail pour éviter ces situations, il est parfois plus facile pour un locataire de se rendre dans les services d’une mairie qu’auprès du bailleur, qui apparaît comme le créancier. »
La ville compte six bailleurs sociaux. Cinq d’entre eux signeront le document aujourd’hui (IDF Habitat, Immobilière 3F, France Habitation, Valophis Habitat et Opievoy). Le dernier, Osica, s’engage aussi dans la démarche, mais sans formalisation écrite. Ils représentent 2600 logements à eux tous. « Depuis quelques années, nous constatons une paupérisation de nos locataires, qui est un peu plus marquée dans cette ville, ajoute Jean-Jacques Grandcoing, responsable adjoint de l’agence les Malicos pour IDF Habitat. A Valenton, nous avons 330 logements et une soixantaine de familles en précontentieux (NDLR : moins de trois loyers impayés). Lorsqu’elles accrochent avec nos travailleurs sociaux, on lance la démarche pour les aider, mais souvent elles font l’autruche ou elles évacuent le problème en nous disant : Demain, je règle tout. L’important est de ne pas laisser ces familles seules. »

 

 


 

Le Parisien

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 07:59

216093-118566-jpg_108827_434x276.jpg

 

tp://lci.tf1.fr/france/faits-divers/2010-12/retropedalage-gouvernemental-sur-la-polemique-meteo-france-6182454.html

 

"François Fillon y est allé un peu fort sur Météo France", reconnaît une source gouvernementale. Depuis Moscou, le Premier ministre a accusé les prévisionnistes de ne pas avoir anticipé "l'intensité" de l'épisode neigeux en Ile-de-France. Pourtant, les prévisions annonçaient jusqu'à 10 cm de neige.

 

Après avoir givré les routes et provoqué, n'en déplaise à Brice Hortefeux, une belle pagaille dans et autour de Paris, la neige menace de gripper la communication gouvernementale. Comment la capitale et une bonne partie de l'Ile-de-France ont-elles pu se retrouver paralysées par quelques centimètres de neige ? Comment expliquer que des milliers d'automobilistes aient dormi soit dans leur voiture, comme en 2003 (comparaison que le ministre de l'Intérieur refuse obstinément), soit dans des gymnases, providentiellement ouverts par des municipalités visiblement plus prévoyantes que les services de l'Etat ? Depuis Moscou, François Fillon s'est risqué au difficile exercice de l'analyse d'après-crise. En désignant un responsable : Météo France.

Le Premier ministre a estimé que Météo France n'avait "pas prévu" l'épisode neigeux qui a traversé le nord de la France, "en tout cas pas son intensité", et que par conséquent les "services chargés du déneigement (avaient) été pris au dépourvu". Or dès mardi après-midi, Météo France avait diffusé une alerte orange pour l'Ile-de-France, valable jusqu'à 22 heures mercredi, prévenant que les chutes de neige pourraient atteindre "une dizaine de centimètres". Une neige annoncée comme "ventée et collante", et suivie d'un épisode de refroidissement qui devait contribuer à la formation de glace sur le sol. Les prévisionnistes insistaient donc sur de probables difficultés de circulation. Après la petite phrase du Premier ministre, une source gouvernementale s'efforce désormais de relativiser : "François Fillon y est allé un peu fort sur Météo France, sa phrase est allée au-delà de ce qu'il voulait dire".

"Par moment la nature est plus forte"

Face à des prévisionnistes ulcérés par les accusations gouvernementales, le secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani, lui aussi en Russie, joue l'apaisement. "Par moment la nature est plus forte", commente-t-il, fataliste, en annonçant une réunion ce vendredi pour procéder à un "retour d'expérience" sur "l'épisode neigeux". Stratégie identique pour Brice Hortefeux, qui avait jugé "impossible" mercredi à 16h30 que des milliers de personnes puissent se retrouver bloquées par la neige et réfuté le terme de "pagaille", avant de nier jeudi matin toute tentative de sa part de minimiser les difficultés : il a fini par demander "une mission d'expertise" sur les méthodes d'action des pays d'Europe occidentale face aux intempéries.

Le problème est que la polémique pourrait se retourner rapidement contre le gouvernement. Accuser la nature, après avoir pointé du doigt les prévisionnistes, risque d'être insuffisant dans la mesure où cet épisode d'intempéries est certes considéré comme "atypique", mais absolument pas comme "anormal" pour la mi-décembre par les météorologistes. Et du côté des services techniques qui ont été engagés pendant deux jours dans une lutte inégale pour déneiger les routes, on pointe de lourds problèmes d'organisation dus à la décentralisation, et notamment le manque de coordination entre les services de l'Etat et ceux des municipalités : l'entretien des routes étant de plus en plus délaissé par l'Etat et confié aux collectivités locales, difficile de mettre en place des actions de déneigement efficaces sur des voies gérées par des autorités différentes. Autre problème : par le passé, lors d'épisode neigeux comparables, l'armée a pu intervenir pour déneiger. Aujourd'hui, avec la fin du service militaire et la professionnalisation de l'armée, le nombre de militaires présents sous les drapeaux a fondu. Surtout en région parisienne. Et l'on manque de bras.

Par Franck LEFEBVRE-BILLIEZ
Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 12:24

 

path.jpg.pngcliquez sur l'image

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 18:50

index-copie-6

 

 

Ivry-sur-Seine, le jeudi 25 novembre 2010

 
Appel au rassemblement des forces de gauche et écologistes pour faire échec à la droite et continuer d’agir pour le Val-de-Marne

 
Les élections cantonales se dérouleront les 20 et 27 mars prochains.
Dans un contexte de crise du système capitaliste, le gouvernement français poursuit sa politique antisociale : démolition de la retraite à 60 ans, attaque contre les collectivités locales, mise en place de budgets d’austérité dans tous les domaines de la vie publique.
Mais les revendications populaires demeurent, la page des retraites est loin d’être tournée, des actions multiformes se poursuivent.
Dans cette situation politique, ce scrutin constitue une échéance très importante.
La majorité de gauche et écologiste qui dirige le Val-de-Marne sous la présidence de Christian Favier peut aborder ce scrutin avec de grandes ambitions :
Ambitions d’ouvrir un espoir à gauche en s’appuyant et en continuant à soutenir politiquement les mouvements sociaux.
Ambitions pour poursuivre et développer les actions menées en Val-de-Marne au service de la solidarité, du respect des droits sociaux, de la lutte contre toutes les injustices…
Ambitions pour encore mieux faciliter la vie quotidienne de toutes les Val-de-Marnaises et de tous les Val-de-Marnais, à l’image du remboursement de la carte Imagin’R pour la jeunesse, de la carte améthyste pour les aîné-es non imposables, à l’image également es initiatives concrètes en faveur du logement social, de l’emploi, de l’éducation, du cadre de vie, de la vie associative…
Ambitions pour un département toujours plus porteur des valeurs de l’écologie et du développement durable, actif contre le réchauffement climatique, pour la défense des ressources naturelles, pour un service public de l’eau et de l’assainissement.
Ambitions pour faire progresser nos projets afin de défendre et développer les services publics locaux, d’améliorer les transports collectifs et d’obtenir les financements nécessaires au métro ORBIVAL, de renforcer le bouclier social et écologique…
Ambitions enfin pour élargir l’actuelle majorité de gauche et écologiste du Val-de-Marne.
Concrétiser ces ambitions suppose donc de faire reculer la droite partout et de l’empêcher de faire main basse sur le Val-de-Marne.
Le Parti Communiste Français, au sein du Front de gauche, avec ses partenaires du Parti de gauche et de la Gauche unitaire, construit ses candidatures dans les 25 cantons renouvelables en 2011 avec la volonté de relever les défis sociaux, démocratiques et d’avenir.
Comme la majorité de nos concitoyennes et de nos concitoyens, nous ne nous résignons pas à accepter la réforme des retraites.
Nous n’acceptons pas non plus la réforme des collectivités territoriales, avec un étranglement financier des communes, des départements et des régions, qui porte gravement atteinte aux services publics et à la démocratie de proximité. Le soutien massif des Val- de- Marnaises et des Val-de-Marnais à la campagne « le Val-de-Marne, j’y tiens ! » marque leur attachement à ce département et aux valeurs humaines et progressistes portées par sa majorité de gauche.
Nous estimons que le Val-de-Marne, sous la Présidence de Christian Favier, doit continuer à représenter un point d’appui utile pour les luttes et pour faciliter la vie quotidienne de ses habitantes et de ses habitants.
Pour toutes ces raisons, et parce ce que nous pensons que ce qui rassemble toutes les forces de gauche est plus important que ce qui les différencie, nous appelons l’ensemble des forces de gauche et écologistes à aborder le scrutin cantonal de mars prochain avec volonté d’union et de rassemblement.
Dans les 16 cantons de gauche renouvelables, nous apprenons qu'Europe Ecologie/ Les Verts proposent au Parti Socialiste de présenter des candidatures uniques contre un autre candidat de gauche. S'allier contre un partenaire de gauche, c'est dangereux pour l'unité de la gauche, cela ne peut que favoriser la droite et creuser l'abstention.
L'heure est à conforter la politique de la majorité de gauche mise en oeuvre par Christian Favier en adoptant un comportement loyal au premier tour, où chacun se présentera

avec ses propositions sous ses propres couleurs.
Dans ces 16 cantons, nous demandons également à toutes les forces de gauche et écologistes d'adopter le même engagement que celui du Parti Communiste Français :
désistement au second tour en faveur du candidat ou de la candidate qui sera le (ou la) mieux placé(e) à l’issue du premier tour. Toute autre attitude serait lourde de dangers en ouvrant un espace à la droite ou en la rendant arbitre d’un duel à gauche.
Dans les 9 cantons détenus par la droite, le PCF renouvelle sa proposition à tous ses partenaires de gauche et écologistes de construire, de manière unitaire, des candidatures uniques. Ensemble, nous pouvons gagner à Charenton-le-Pont, Chennevières-sur-Marne, Maisons-Alfort nord, Le Perreux-sur-Marne, Maisons-Alfort sud, Nogent-sur-Marne, Saint- Maur-des-Fossés centre, Saint-Maur-des-Fossés ouest et Vincennes est.
Nous appelons enfin nos concitoyennes, nos concitoyens et notamment la jeunesse à s’inscrire massivement sur les listes électorales avant le 31 décembre 2010 pour pouvoir voter en mars 2011.
Au moment où la colère contre la droite et ses politiques antisociales gronde si fortement, où nos concitoyennes et concitoyens portent un nouvel espoir à gauche, les communistes expriment ainsi leur totale disponibilité pour le rassemblement, l’Union au service du Val de- Marne, de ses habitantes et de ses habitants.


Fédération du Val-de-Marne du Parti Communiste Français

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 12:48
Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article