Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

0
parti.jpg 
thumbnail-copie-3.jpeg
4cb23c12e9-copie-1.jpg8071d6d8-f802-11df-a4d8-fa25b9579a36-copie-2.jpg 
Capture-du-2012-05-09-21-11-58.png
0
saint-communiste.jpg
00
0
soviet_propaganda.png

 vps-final.jpg

 

BDS-boycott-produits-israel.jpg

  

Recherche

lp.jpg

Léonard PELTIER 

 

arton1476.jpg

Archives

 free-the-miami-5-logo-colour.jpg

 

 rubon1-54e3a.jpgcuba-si.jpg

 

c.jpg

France  Cuba

cuba-si-3.jpg 

cuba_linda.jpg 

 

 

 

motocollant 2010 small

 

 

Thierry-copie-2.jpgHommage à

Thierry MENGUY

 


index.jpg 

une avocate

au service

du salarié

 

Maître

  Verrier Ouahmane Aicha

 

1 RESIDENCE DU PARC
  94430 Chennevières-sur-marne
 Téléphone : 01.49.62.04.45
 Fax : 01.45.76.13.17
 verrier.ouahmane@wanadoo.fr





Articles Récents

  • POUR LES FEMME D'ESPAGNE EN 2014 La nuit, la Résistance ... reprise d'un texte de 2009 Alain Girard Je hais les coups d’état, je hais la violence aveugle d’hommes de pouvoir quant ils ne sont pas de simples nervis, ceux là sont sans doute les pires. Je...
  • Obsèques d'Henri Alleg
    Sa famille, ses amis, ses camarades lui rendront un hommage fraternel le lundi 29 juillet à 10h30, au crématorium du Père Lachaise, salle de la Coupole. Le même jour, à 16 h, une courte cérémonie d'inhumation aura lieu au cimetière de Palaiseau (Esso...
  • Décès d'Henri Alleg
    Les communistes sont en deuil, les communistes valentonnais bien plus encore. Henri Alleg, Henri l'infatiguable du combat anticolonialiste, de celui pour un Etat palestinien, de celui pour une société à laquelle il donnait un nom: socialiste. Henri, ce...
  • METROPOLES
    METROPOLES Déclaration de l’ANECR Assemblée Nationale Affirmation des métropoles : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale ! Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale...
  • Un nouveau club politique prend racine | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr CHAUNY - Le club Nouveau siècle verra le jour en septembre. Ou plutôt son antenne régionale. Une réunion d’information s’est tenue samedi matin. Objectif : réfléchir sur la société actuelle.
  • Il n'y a plus rien Ferré
    merci tovaritchi mais l'"vènement cd'est le rassemblemnt réusii des communistes azinbt quentinnois, aussi fort que Léo www.youtube.com Une œuvre magistrale, qui présente notre temps alors qu'elle le précède. Merci Léo, tu nous a marqué à jamais et ce...
  • Alain Girard shared Le libre service de la...
    Alain Girard shared Le libre service de la solidarité's photo.
  • Le candidat rouge sera Olivier Tournay | Aisne Nouvelle
    www.aisnenouvelle.fr SAINT-QUENTIN - Le militant Olivier Tournay a profité de la Fête des libertés ce dimanche au stade Bienfait pour annoncer sa candidature aux municipales 2014.
  • Alain Girard shared Sinn Féin shop's photo.
  • Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's...
    Alain Girard shared LE MONDE DE SAN-ANTONIO's photo.

 

Découvrez la playlist valentonrouge avec Francesca Solleville

Red_Cavalry_Riding.jpg
La Charge de la cavalerie rouge (Скачет красная конница)  par Kasimir Malevitch 
sainr-just.jpg
   

A mon parti



 Tu m'as donné la fraternité envers celui que je ne connais pas.
Tu as ajouté à mon corps la force de tous ceux qui vivent.
Tu m'as redonné la patrie comme par une autre naissance
Tu m'as donné la liberté que ne possède pas le solitaire.
Tu m'as appris à allumer, co
 mme un feu, la bonté.
Tu m'as donné la rectitude qu'il faut à l'arbre.
Tu m'as appris à voir l'unité et la variété de l'homme.
Tu m'as montré comment la douleur de l'individu  meurt avec la victoire de tous.
Tu m'as appris à dormir dans les durs lits de mes frères.
Tu m'as fait bâtir sur la réalité comme on construit sur une roche.
Tu m'as fait l'adversaire du méchant, tu m'as fait mur contre le frénétique.
Tu m'as fait voir la clarté du monde et la possibilité de la joie.
Tu m'as rendu indestructible car grâce à toi je ne finis plus avec moi.


Canto General 
Pablo Néruda

KM.jpg


29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 18:06

 

P6071573.JPG

Dans la période actuelle de fuite en avant d’un capitalisme en crise, Nicolas Sarkozy et son gouvernement veulent confier au secteur privé les services publics rendus par les collectivités locales, lesquelles assurent les trois quarts de l’investissement public. Mais ce sera au prix d’un abandon des populations les moins solvables, des services les moins rentables, des territoires les moins favorisés… C’est aussi l’emploi public et la place des agents territoriaux qui se trouvent menacés. C’est là tout l’objectif de la réforme territoriale en passe d’être adoptée par le Parlement !


Haro sur la « dépense publique locale » !



Avec la fin de la « clause générale de compétence » des départements et des régions et le non-cumul de leurs financements, c’est l’aide aux équipements des communes et le réseau associatif qui sont en danger. Le regroupement dans le conseiller territorial des mandats départementaux et régionaux aurait pour aboutissement la disparition à terme d’un échelon entier de notre organisation décentralisée, le département. Or, la coopération entre les différents niveaux de collectivités joue un rôle essentiel dans la satisfaction des besoins des habitants.



La création des métropoles vise quant à elle, au nom de la concurrence européenne et mondiale et au prix d’inégalités territoriales renforcées, à favoriser la concentration de la valeur ajoutée au sein de grands pôles de compétitivité. Elle aboutirait également, du fait d’une mutualisation (forcée) des moyens des communes membres, à une réduction drastique du personnel du service public territorial.

 

p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }h1 { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; text-align: center; page-break-after: avoid; font-size: 16pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; }

La démocratie et le suffrage universel attaqués !

Mais les citoyens sont fortement attachés aux services rendus et aux élus de proximité qui les développent. C’est pourquoi le gouvernement veut éloigner le plus possible les citoyens des lieux de décisions.

 

Pour y parvenir, il ambitionne de fusionner les collectivités au sein d’instances plus lointaines, d’abord en regroupant les régions et départements entre eux et en imposant l’intégration des communes dans des intercommunalités. Avec un nouvel objectif : les faire fusionner dans les « communes nouvelles » et dans les métropoles. Le but est plus largement d’affaiblir le rôle démocratique des trois niveaux institutionnels : communes-départements, régions, en privant les assemblées élues de leur liberté, en les encadrant totalement et en revenant sur la décentralisation.


La réforme poursuit l’objectif de diminuer le nombre des élus pour les isoler de la population par des modes d’élection anti-démocratiques. C’est l’élection des conseillers territoriaux au scrutin uninominal qui réduirait la place des femmes et des différentes sensibilités que seule la proportionnelle peut assurer.


 

Aux collectivités les moyens de leur action !


S’il était adopté, ce projet de loi aboutirait à démanteler une partie de la souveraineté populaire et de l’intervention publique. Une vraie réforme de l’organisation territoriale doit être au contraire au service des citoyens et non pas contre eux ! Les collectivités, avec l’ensemble des agents territoriaux, jouent en effet un rôle fondamental pour satisfaire les besoins en matière de logement, de santé, d’éducation, de sport, de transport, de culture, de cadre de vie... L’Etat doit donner à chaque niveau de collectivités, y compris les grandes agglomérations et leurs quartiers en grande difficulté, les moyens de contribuer au développement de notre pays.

 

Parallèlement à des dotations d’Etat conséquentes, il est nécessaire de revenir à un impôt économique dynamique lié au territoire, voté par les conseils et taxant les actifs financiers des entreprises. Le gouvernement prend le chemin inverse. Avec la suppression de la taxe professionnelle et le gel pour trois ans des dotations, il étouffe les capacités financières des collectivités. Plutôt qu’un dumping social et fiscal, nous prônons des coopérations renforcées et une solidarité financière entre collectivités. Dans ce cadre, le couple département - communes doit être réaffirmé et les intercommunalités librement consenties.

 


Lors de la tenue de Commission mixte paritaire, où députés et sénateurs sont sensés trouver un compromis, l’ANECR appelle, avec toutes les autres associations d’élus de gauche et écologistes, l’ensemble des élus locaux, les agents territoriaux, les membres d’associations à dire non à cette réforme !



Rassemblement

Mercredi 3 novembre 2010

à 14 heures

près de l’Assemblée nationale

Esplanade des Invalides


Une conférence de presse commune sera organisée le même jour

à l’Assemblée nationale par les fédérations et les associations d’élus de gauche et écologistes et les groupes parlementaires

pour le retrait de ce projet de loi.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 23:42

siteon0-dc90f

Manifestation régionale Ile de France,
République - St Augustin
Départ 13 heures
Bd St Martin, Bd St Denis, Bd Bonne nouvelle, Bd Poissonnière, Bd Montmartre, Bd Hausmann – St Augustin

Ordonnancement et rendez-vous

CFTC – CGT – Jeunes - CFE/CGC – CFDT- UNSA – FSU SOLIDAIRES –FO

Ordonnancement CGT – Mise en place 13 h 00

Cortège CGT : rendez vous à 12 heures
Angle Bd St Martin et place République
UD 92 – UD 75 -UD 77 – UD 93 –
UD 78 – UD 91- UD 95 - UD 94

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 13:34

bellaciao_revolution.jpg

Depuis le début du conflit sur l’avenir de nos retraites, le nombre d’actions revendicatives et de manifestants n’a cessé de s’amplifier dans notre département.

Dans la dynamique des assemblées de personnels qui se tiennent dans un nombre grandissant d’entreprises et d’établissements du Val-de-Marne, des initiatives d’actions multiformes sont décidées quotidiennement : rassemblements, grèves reconductibles, nouveaux débrayages, points de rencontre publics, etc.

 

Avec l’entrée massive dans l’action des étudiants et lycéens, révoltés de l’avenir sombre que lui promet une telle réforme, les manifestations au caractère interprofessionnel et intergénérationnel s’enchaînent et s’amplifient dans de nombreuses villes du département.

Après Villejuif, Ivry, Vitry, Champigny, Bonneuil…, ce sont les salariés et lycéens en lutte de Limeil-Brévannes qui défileront aujourd’hui dans les rues de la ville avant de rejoindre la manifestation régionale de Paris qui s’annonce plus puissante encore que les précédentes.

 

A l’inverse des fabulations du gouvernement, toujours aussi sensible aux exigences du patronat et des marchés financiers, ensemble et déterminés, en grève et en manifestation, le samedi ou en semaine, c’est le rejet massif du projet de réforme des retraites du Président des riches qui s’ancre dans les entreprises du public et du privé, dans les lycées et universités !

 

A l’image des 71% de Français qui soutiennent la journée d’action d’aujourd’hui, tous refusent cette réforme injuste et inefficace qui va aggraver les inégalités sans assurer la pérennité du système par répartition. Cette détermination est un point d’appui pour gagner.

La loi n’est pas votée et nous avons la possibilité, si ont s’y met tous, de contraindre le gouvernement à respecter l’opinion majoritaire des salariés et concitoyens de notre pays !

 

C’est pour contribuer à amplifier et généraliser la riposte, à inscrire l’action dans la reconduction et la durée aux côtés des cheminots, des agents de la RATP, de l’énergie, de l’éducation nationale, des collectivités territoriales, des routiers…, pour continuer à nourrir les convergences revendicatives indispensables entre emploi, salaires et retraites, entres jeunes, actifs et retraités que l’Union départementale CGT du Val-de-Marne appelle l’ensemble de ses syndicats et salariés du département à participer massivement à trois autres nouveaux rendez-vous d’actions sur notre territoire :

 

Mercredi 20 octobre à 9h, avec les salariés de la plate forme aéroportuaire d’Orly, manifestation interprofessionnelle (RDV au parc central d’ADP, rue de la fondation à Athis-Mons).

 

Jeudi 21 octobre à 11h, rassemblement devant le siège de la CGPME – Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises- à Créteil (RDV à 11h à l’entrée de la zone d’Europarc à Créteil).

 

Vendredi 22 octobre à 11h,

manifestation départementale des secteurs en luttes

(RDV à 11h devant l’entreprise St Gobain, 4 route de Bonneuil,

RER A, station Sucy-Bonneuil).

 

 

Créteil le 19 octobre 2010

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 12:03

2010_0704BM-copie-1.JPG

Ethan et son papa

Alain Girard

29, avenue du Président Salvador Allende

94460 Valenton


Monsieur le juge

d'ici et de là

 

 Valenton,

le 05/10/2010

 

 

Monsieur le juge,

 

Comme vous le signifient nombre de citoyens de notre pays et je suis à leur égal, je suis de ceux qui boycottent les produits israéliens fabriqués dans les territoires palestiniens occupés.

 

Comme nombre de mes contemporains j'ai contemplé devant mon écran de télévision ces obus au phosphore blanc, interdits d'ailleurs, j'ai contemplé ces images d'enfants mutilés, de corps méconnaissables, de souffrances que nulle conscience humaine ne saurait accepter sans gémir à son tour et j'ai retrouvé ma jeunesse avec celles, en noir et blanc, de Sabra et Chatila, là également ces corps répandus dans les ruelles étroites, ces mares noires de sang séché. L' Humanité bafouée.

 

Je me suis longuement posé la question que se pose chacune et chacun, en boycottant, oui c'est à cela que je veux en venir, donc en refusant de consommer tout produit issu d'une occupation illégale n'allais-je pas ainsi priver un ouvrier, une ou des familles palestiniennes de toutes ressources. Voyez-vous ceci est bien la seule question qui méritait réflexion, considération, allais-je aggraver la vie de tout un peuple privé de ses terres, ses oliviers, ses champs, ses maisons.

 

Puis, là aussi, les souvenirs sont réapparus, ceux du boycott de l'apartheid, de son efficacité, des représentants légitimes de ce peuple qui nous affirmaient: « boycottez, boycottez, nous en souffrons mais eux (les racistes) plus que nous » et ainsi sur mon téléviseur, cette fois encore,je pus voir cet homme noir aux tempes blanchies brandir le poing,le sourire de la vérité triomphante aux lèvres, j' y étais un peu pour quelque chose, j'avais enfin saisi ce que signifiaient ces mots de Liberté, d' Egalité, de Fraternité, dès lors ils ne m'ont plus quitté.

 

Les mots ont un sens pourtant Madame la Ministre et moi-même et tant d'autres n'y accordons pas la même portée, un contenu identique.

 

Ces trois mots sont pour mon insignifiante personne ceux que l'école de la République a eu pour charge de m'enseigner, charge pour moi de les assimiler, de les digérer, de les faire vivre.

 

J'en reviens à cet hiver très froid où dans ma petite ville de Valenton nous étions près de 150, toutes couleurs, croyances et origines mêlées à nous retrouver pour que cesse le déluge de feu sur les civils de Gaza, près de 150 à ne pas pouvoir comprendre comment et pourquoi un état en arrivait à une telle cruauté, pourquoi le mot de colon s'associe t'il toujours à celui de barbare, pourquoi cette nécessité d'anéantir par la guerre LE peuple d'une terre qui n'en avait pas.

 

Donc Monsieur le juge, je boycotte et je demande à mon entourage d'en faire autant, j'épluche les étiquettes afin de débusquer les fraudeurs, ces entreprises qui trichent sur les origines des produits, les étiquettes n'ont pas la couleur du sang des palestiniens qui chaque semaine manifestent pacifiquement à Bil'in et qui coule à flot sous les tirs des hommes de Tsahal, elles sont joliment faites et dissimulent bien leurs tragiques réalités.

 

Monsieur le juge, voyez-vous mais non vous ne le pouvez aussi permettez moi de vous narrer cette scène.

Nous sommes en novembre 2008, ma belle-fille Léa, oui, Léa, me tend mon petit-fils qui vient d'écarquiller les yeux, il est magnifique, il à l'odeur de l'à venir, ses yeux sont d'un bleu merveilleux, il est blond, une grande mèche blonde me rappelle son papa, mon petit-fils est blond aux yeux bleus, il est dans mes bras, emmitouflé dans un keffieh palestinien, Léa y tenait absolument au nom de son amour de la Paix, de notre amour réciproque pour la Paix.

 

Monsieur le juge je suis père et grand-père et voyez-vous, non vous ne voyez pas alors je vous livre ce qui me traverse , me transperce.

 

Comment pourrais-je trahir à la fois la Liberté, l' Egalité, la Fraternité, les lois en vigueur, ma conscience humaine, comment pourrais-je renier ce qui me fait à la fois homme et citoyen, la recherche de la justice, de la vérité, de l'équité.

 

LORSQUE JE BOYCOTTE je ne suis pas seulement dans mon droit le plus légitime, je suis dans mon devoir le plus impératif, je suis en paix avec moi-même et c'est déjà beaucoup, je fais peu mais je fais tout ce que je peux pour que mes frères en Palestine cueillent leurs olives, boivent le thé, se lèvent pour aller au champ, à l'usine, jouent aux dominos, pour que les enfants courent partout sans sauter sur une bombe à fragmentation, pour qu'ils n'aient plus à parler de la Palestine, puisque la Palestine serait et qu'ils puissent enfin, oui enfin, se regarder dans les yeux de femmes et d'hommes heureux.

 

Aussi Monsieur le juge voyez-vous, non vous ne le pouvez et c'est donc à cette fin que je vous convie, ensemble, les tables de la Loi pour ce qui vous concerne, ma loupe en ce qui me revient, rendons-nous au supermarché du coin, de n'importe quel coin et démontrez moi lorsque je vous présenterai ces produits sous l'effet de cette loupe que je suis un délinquant, un raciste, un antisémite et non pas un citoyen qui vous révèle une escroquerie, une tricherie qui par ailleurs vaut son pesant de remises de taxes.

 

Et voyez-vous Monsieur le juge, si, comme je le pressens vous ne m'accompagnez pas chez LEC.... ou DAR.. ou CAR...... j'ai le sentiment que cela pourrait bien m 'amener à comparaitre devant vos pairs en juste application des ordres de votre employeur, pardonnez-moi ce dérapage, votre Ministre.

 

 

Voyez-vous Monsieur le juge , non, vraiment pas !? Alors je termine ici mon histoire, mon petit-fils se prénomme Ethan, fils, petit fils et sans doute de plus loin encore de juifs, de femmes et d'hommes que rien ne distingue de nous hormis ces générations englouties dans la nuit et le brouillard, la nuit de l'Holocauste.

 

Il connaitra l'histoire de la Shoah, celle de Sabra et Chatila, il sera, je l'espère un homme de Paix et de partage, de justice et c'est mon voeu le plus cher et c'est bien pour cela que je boycotte Monsieur le juge, pour que cet enfant sache qu'il existe un chemin pour être un homme de Paix , de partage, de justice et que ce chemin passera sans doute par votre tribunal et que je l'assume parce que voyez-vous Monsieur le juge, et là vous me comprendrez j'en ai la certitude, quitte à être condamné je préfère que cela soit de votre fait que de celui d'Ethan, mon petit-fils.

 

Je vous demande donc Monsieur le juge de bien vouloir considérer cet écrit comme un témoignage, un aveu, ce qui vous sied à vous, à Madame la Ministre mais je vous l'affirme : je boycotte et fais boycotter tout ce qui est issu des Territoires occupés illégalement et en violation des résolutions de l'ONU.

 

Je suis pleinement solidaire de toutes celles et ceux qui dans le monde, sur cette terre répondent à l'appel de leurs frères en humanité, les palestiniens et je n'ai que le sentiment d'accomplir mon devoir de citoyen français, de grand-père, de père, d'homme.

 

Je me tiens à votre disposition.

 

 

 

Alain GIRARD

 

 Président de

l'Association Valenton

Palestine Solidarité

 

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 18:34

201009031758_zoom.jpgEcole et Démocratie en danger!

Je tiens à exprimer mon indignation face à la violence physique et symbolique dont ont été victimes hier plusieurs personnes lors d'un rassemblement de syndicats enseignants, de parents d'élèves, d'élu-es devant l'inspection académique de Créteil.

Rassemblées pour exiger de l'Inspecteur Académique des ouvertures de classes, plusieurs personnes ont été malmenées par les forces de l'ordre. Parmi elles, plusieurs communistes, dont Patrick Douet, Maire de Bonneuil, des maires-adjoints, des conseillers généraux ainsi que des militants et militantes présent-es pour soutenir ce mouvement.

La Police ! Voici la réponse que le pouvoir envoie à des parents d'élèves inquiets pour l'avenir de leurs enfants.

Non content de supprimer des postes d'enseignant-es, de casser le système d'Education Nationale, de mettre à mal la réussite des élèves, le pouvoir vient de franchir une nouvelle étape avec ce dispositif disproportionné, répressif et inutilement agressif.

La Fédération du Parti Communiste dénonce ces pratiques et méthodes d'intimidation d'un Etat autoritaire, signe d'une République qui va mal.

Pour continuer à exiger plus de moyens pour l'école, pour l'Education Nationale, et pour refuser cette conception du ''dialogue social'' nous soutenons et appelons à participer au rassemblement qui aura lieu Mercredi 22 septembre à 13h30 devant la Préfecture de Créteil.

Nous attendons de l'Inspecteur académique qu'il reprenne le dialogue et reçoive les délégations comme cela se fait dans toute démocratie.

 

Laurence COHEN,

Secrétaire départementale du Val-de-Marne

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 10:53

La_Lutece-ecd74.png

Entre les jeunes de la cité des Graviers à Villeneuve-Saint-Georges et celle de la Lutèce à Valenton, c’est la guerre. Les parents des deux ensembles ont décidé de s’unir pour y mettre fin.

 
 
BÉRANGÈRE LEPETIT |

«Il faut dire stop! Stop à cette violence, cette inquiétude, cette souffrance! » martèle l’énergique Akika Bouzar, maman de Villeneuve-Saint-Georges et présidente de l’AIP2V (Association interparentale de Villeneuve-Saint-Georges et Valenton). Les parents de la jeune association créée pendant l’été ont fait leur rentrée, vendredi soir, au centre socioculturel la Lutèce, à Valenton.

L’ambiance est constructive entre ces pères et mères de famille, mais assombrie par les nouvelles violences qui ont émaillé l’été entre les deux petites villes limitrophes. En août, une maman et son fils se seraient fait attaquer par une bande de Valenton. Un pas de plus dans l’escalade de violence qui voit s’affronter les deux cités depuis trente ans et qui a fait un de 19 ans, Youssef, le 30 juin 2007.

Depuis « ce malheur » comme le nomment pudiquement les membres de l’AIP2V, un dialogue s’est noué entre une vingtaine de parents de Valenton et de Villeneuve, qui ont décidé de passer à l’action sur le terrain. Leur défi : rompre la triste fatalité et faire cesser la violence gratuite. Membres d’honneur de l’association, les maires des deux villes — Françoise Baud (PC) à Valenton et Sylvie Altman (PC) à Villeneuve-Saint-Georges —, sont partie prenante, comme plusieurs éducateurs, associatifs et commerçants.

Projets interculturels entre les deux villes, accompagnement des jeunes et de leurs parents dans des permanences, aides à la formation et l’orientation : les parents sont convaincus de pouvoir aider les jeunes et les parents, désemparés par cette situation. A l’AIP2V, on s’écoute et on ne manque pas d’énergie.

« Dès que je croise un jeune sur le parking, j’engage la conversation, l’air de rien, pour le raisonner un peu, confie Akika Bouzar. Dans le fond, ils sont très gentils! » « Mais ils agissent par bandes dirigées par un meneur, rappelle un père, au bord des larmes. Ils sont pris dans un code de l’honneur, un système de représailles qui ne rime à rien. » « Et ils sont de plus en plus jeunes, vers les 13-14 ans, de barres de fer, de pistolets, ça peut aller loin! » rappelle son voisin.

A raison d’une réunion toutes les deux semaines, organisées alternativement dans l’une des deux villes, les parents veulent aller vite. Et associer les adolescents qui paieront un symbolique leur adhésion. Dans le fond de la salle, vendredi, un jeune ne perd pas une miette de la scène, comme trois « grandes sœurs », âgées de 25 ans. « On a grandi dans cet engrenage et on n’en peut plus, explique Nassima. On pourrait convaincre les petits d’arrêter. » Un vrai défi, à quelques mois du début du procès des présumés agresseurs de Youssef.







Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 19:49

job_image.jpg

 

Le placement en redressement judiciaire de la société Europe Aviation, qui assure la maintenance technique d'avions dans plusieurs aéroports français, va entraîner la suppression de 102 postes, a annoncé mardi la direction. Europe Aviation, qui comptait 256 salariés, a été placée en redressement judiciaire au mois de juillet, en raison de la "crise traversée par le transport aérien", selon la direction. Basée à Orly (Val-de-Marne) et présente dans les aéroports de Paris (Orly et Charles-de-Gaulle), Nantes, Marseille et Lyon mais aussi au Soudan et en Côte d'Ivoire, cette société s'occupe de maintenance lourde (révision des moteurs...) et légère (vérification des niveaux d'huile...) pour le compte de différentes compagnies aériennes. Une porte-parole de cette société française qui prévoyait, fin juillet, de se séparer de 119 salariés, a précisé à l'AFP que "102 postes sont supprimés", une personne ayant démissionné, "101 personnes seront licenciées". "La liste définitive des personnes licenciées ou auxquelles la direction proposera un reclassement sera arrêtée dans le dix prochains jours. Toutefois, dans un premier temps, la liste des personnels dont le poste unique serait supprimé recevront prochainement leur notification de licenciement", ajoute la direction. Une source syndicale, contactée par l'AFP, dénonce un "manque de transparence" de la part de la direction qui, selon cette source, "veut aller beaucoup trop vite", "cache des choses", et, notamment, "favorise les filiales du groupe" lors des achats de pièces. Cette même source a ajouté qu'un expert aux comptes doit être mandaté, "par l'intermédiaire du Syndicat national des mécaniciens au sol de l'aviation civile" (S.N.M.S.A.C.), afin de "vérifier les comptes" et "la légalité de tout le process". "Désormais, le seul moyen de pression des salariés est de prendre en otage les avions qui doivent être livrés aux clients", a encore précisé cette source syndicale.

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 18:31

santini.jpg

 

Sarkozy offre son bâton de maréchal à André Santini, soixante-dix ans, maire Nouveau Centre d’Issy-les-Moulineaux (92) quitte à bafouer les règles élémentaires de la démocratie.

Petits arrangements entre amis ? Ou 
comment manœuvre 
le président de la République, qui fait du devenir de la métropole parisienne une affaire personnelle. Il s’est arrangé pour faire élire à la tête du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris (SGP), chargée de réaliser une double boucle de métro automatique autour de Paris, son ami l’ancien secrétaire d’État à la fonction publique et maire (Nouveau Centre) d’Issy-les-Moulineaux (92), André Santini.

Le conseil comprend 21 membres. Dix d’entre eux sont des élus dont huit de gauche. Onze sont des fonctionnaires d’État, mais ont aussi le droit de vote. Résultat : André Santini est élu. Pour protester contre cette « mascarade », les présidents de gauche de Seine-Saint-Denis, du Val-d’Oise, de l’Essonne, de Seine-et-Marne avaient proposé à la présidence du Conseil, dans un premier temps, Christian Favier président communiste du conseil général du Val-de-Marne. Devant le refus affirmé d’André Santini et du préfet de région de garantir la neutralité des fonctionnaires, les élus de gauche ont boycotté l’élection. Pour Christian Favier, « c’est un véritable recul de la démocratie ». Il poursuit : « Là ou il faudrait un projet construit par les collectivités et soutenu par l’État nous avons le contraire. » Les critiques n’ont pas manqué de la part de l’ensemble des élus franciliens de gauche mais pas seulement. Notamment sur les conditions de « non-écoute » qui ont prévalu, avec l’ancien secrétaire d’État, Christian Blanc, pour construire le projet du Grand Paris. Les présidents de gauche des conseils généraux, qui assurent défendre « un projet permettant de réduire les inégalités sociales et territoriales en Île-de-France », constatent que celui concocté par le gouvernement « renforce les inégalités et exclut la grande couronne ». Le dossier inclut le métro de 130 km et les aménagements autour des futures gares que conduira la Société du Grand Paris. D’où les craintes. D’autant que, pour Christian Favier, « l’État devait engager, pour le métro, 4 milliards sur 21 que coûte le projet et qu’aujourd’hui la décision est renvoyée à la loi de finances 2011 ». Il se veut plus serein quant aux aménagements autour des futures gares, la concertation avec les élus locaux étant « affirmée ».

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 19:55

DSCF5754

http://www.actu-environnement.com/ae/news/fret-ferroviaire-senateurs-10721.php4

Plusieurs élus du groupe communiste, républicain, citoyen et sénateurs de gauche ont déposé le 6 juillet une proposition de résolution relative au développement du fret ferroviaire.

Pour atteindre l'objectif du Grenelle de 25 % de non routier et de non aérien dans le transport de marchandises en 2022, le groupe d'élus demande à ce que soit instaurée rapidement la taxe poids lourds (elle a été reportée d'un an) et que ces ressources soient investies dans le réseau ferré. Pour défendre cette proposition, les sénateurs rappellent l'état de dégradation des infrastructures ferroviaires (mis en avant en septembre 2005 lors d'un audit du réseau) et la ''régression'' du réseau ferré ''de 34 000 km à 29 000 km'' depuis 1980 alors que dans le même temps, ''le réseau autoroutier a plus que doublé passant de 4 900 km à 11 000 km''.

La proposition de résolution demande également la mise en place d'un moratoire sur l'abandon partiel (60 %) de l'activité wagon isolé décidé par la SNCF dans son plan fret en septembre dernier. ''Cette activité représente actuellement 42 % du volume du fret ferroviaire et recèle un important potentiel de développement. Concrètement, cette décision induit le report sur la route de 255.000 wagons de marchandises et, à brève échéance, un recul d'un tiers des volumes transportés par rapport à 2008. Au total, cela équivaut à augmenter le trafic routier de 1.200.000 camions soit, selon une étude menée par la SNCF, 300.000 tonnes équivalent CO2 par an''. De plus, ''le désengagement de la SNCF va engendrer une grave dégradation du maillage ferroviaire déjà largement amorcée, de nombreux territoires n'étant alors plus desservis en matière de transport de marchandises''.

Sophie Fabrégat

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 18:55

 

Repost 0
Published by valenton rouge - dans Valenton
commenter cet article